Purnululu (Bungle Bungle) : du sud au nord


J11 : Me 09/06/10



Dès 5 h 30, Hervé me tire de la tente : « Viens voir ! »



Non, ce n’est pas un incendie… mais le ciel qui s’embrase au lever du soleil ! Magique ! Le plus beau lever de soleil jamais vu !



Une heure plus tard, alors que nos voisins australiens émergent à peine de leur camping-car, nous sommes déjà prêts à rejoindre le parking de Picaninny Creek, le point de départ des plus beaux sites au sud du parc.

Nous approchons bientôt de la chaîne des Bungles !



Trois petites randonnées enchaînées vont nous donner un bel aperçu de cette partie du parc.

Domes Walk, comme son nom l’indique, nous amène au pied des tourelles de grès. En forme de ruches aux flancs abrupts striés de bandes horizontales de croûtes gris foncé de cyanobactéries, ces formations sont le résultat de l’interaction de plusieurs phénomènes géologiques, biologiques, climatiques et érosifs. Elles sont vieilles de plus de 20 millions d’années !











Nous pénétrons à présent dans Cathedral Gorge aux parois rougeoyantes de plus en plus resserrées.




Et au bout de la gorge… un amphithéâtre où règnent un silence et une acoustique digne d’une cathédrale, nous rappelant un peu Golden Cathedral (UT – USA).


Cherchez-moi... une petite forme bleue... pour avoir une idée de l'échelle !







En zoomant sur la paroi, des détails très artistiques !







A la sortie de la gorge, cette fleur qui s'enroule autour d'un buisson un peu comme du liseron accroche notre regard. Grâce à l'obstination de Pascale, je sais maintenant que c'est une cucurbitacée, une courge-serpent, Trichosanthes cucumerina, exactement. Merci Pascale !



Picaninny Creek Trail nous amène ensuite jusqu’à un point de vue en suivant le lit asséché de la rivière. Par endroits, il reste une petite mare dans laquelle aiment à se mirer les silhouettes des dômes.



Il est bientôt midi et le soleil au zénith, c’est l’heure idéale pour rejoindre au nord du parc le parking d’Echidna Chasm, une sorte de slot canyon qui, comme ses cousins ouest-américains, s’apprécie quand le soleil est au plus haut.

Près de cinquante kilomètres séparent les deux sites. Deux « éléphants » nous retardent un peu !



En passant, on dépose vite la tente au camping de Kurrajong pour ce soir et on espère arriver dans les temps.

Un chemin couvert de gros galets conduit à l’entrée du canyon où des palmiers éventail nous font une haie d’honneur !



Nous essayons de capter les belles couleurs mais je crois que nous sommes arrivés un peu tard. Un petit air d’Antelope Canyon(AZ-USA) !




Au-dessus de nos têtes, un palmier suicidaire se penche dangereusement.



En ressortant, nous sommes éblouis par tant de verdure.



A ce stade de la journée, un arrêt pique-nique s’impose car ce n’est pas fini. Il reste Mini Palms Gorge à explorer.

Bien requinqués par notre casse-croûte, nous démarrons en même temps qu’un groupe de jeunes conduit par un guide professionnel. Comme la file s’étire, nous nous dépêchons de les dépasser… mais les premiers nous talonnent, nous obligeant à accélérer le rythme (après manger, c’est dur !). Le parcours se fait au pas de course.

Heureusement, à l’entrée de la gorge, le guide fait une pause, le temps de rassembler sa troupe, ce qui nous laisse un peu de répit pour apprécier cette oasis de verdure sur fond de conglomérat rouge orangé.













Nous quittons Mini Palms fort tard et assistons au coucher du soleil en route.






Ayant pris soin de préparer le dîner à l’avance, nous adoptons le rythme australien. Dès la tombée de la nuit, nous prenons un petit verre près du feu de camp puis, un peu plus tard, notre dîner. Pendant que Richard, un jeune Australien, joue du didgeridoo, un instrument à vent aborigène de sa propre fabrication, son beau-père nous raconte qu’il s’intéresse aux reines et rois de France en vue d’un voyage sur les bords de la Loire à l’automne prochain.

La soirée est douce sous la Voie lactée. La Croix du Sud est bien visible !

Cette soirée marque la fin de deux journées riches en rencontres et en découvertes dans cet endroit unique au monde !


Gibb River Road : Emma Gorge, Home Valley et Drysdale River Station >>

<< Vers le Kimberley, pays des baobabs

Accueil