Luc de Visme, conseiller consulaire, membre de l'Assemblée des Francais de l'Etranger

Menaces sur l'avenir des services aux Français de l'Etranger

Je viens d'être élu à l'Assemblée des Francais de l'Etranger en remplacement de mon prédécesseur sur la liste. Au début du mois de mars, j'ai donc assisté pour la première fois à la session biannuelle de cette Assemblée. Je dois vous avouer que j'ai été surpris. Normalement, on ne reçoit de cette assemblée pratiquement aucune information à part une photo de groupe et quelques selfies des gens de Droite ou du Centre avec le ministre au moment de son passage le vendredi, la dernière journée de la session. "Tout va très bien, Madame la Marquise!" C'est l'impression qu'on pouvait avoir. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Je fais partie dans cette assemblée du groupe "Français du Monde - Écologie et Solidarité" (FDM - ES) rassemblant les élus de Gauche et je fais partie de la commission des finances.

Les "nuages" s'accumulent sur la qualité du service public consulaire au profit des Français de l’Étranger ainsi que sur le rayonnement de l'enseignement français et de la culture française. Si ça continue, dans dix ans, il n'y aura plus dans certaines de nos capitales en Scandinavie ni consulat, ni Institut Français et on verra des établissements privés internationaux, subventionnés par l'Etat français concurrencer nos lycées français.

Diminutions de 10% de la masse salariale des agents travaillant pour la représentation de la France à l’Étranger

Cette diminution a déjà été adoptée l'an dernier. Elle succède à une réduction de 30 millions d'Euros de l'AEFE (Agence pour l'Enseignement Francais à l'Etranger) décidée en 2017 par le gouvernement Macron. Cette session a rajouté 1,5 millions d'Euros pour couvrir les dépenses "gilets jaunes" et encore une somme de quelques millions d'Euros par ce que la France "doit" encore de l'argent au projet européen avec la Turquie pour limiter l'immigration vers l'Europe. Le groupe FDM-ES a naturellement protesté par l'intermédiaire de la présidente de la commission des finances, Cecilia Gondard. Lien vers la video

Le rapport "Casse-gueule" sur l'enseignement français à l'étranger

C'est l'impression que j'ai eue à cette session de l'AFE: Des députés de la majorité écrivent des rapports pour le Gouvernement sur l'avenir des services aux Francais de l'Etranger et pour se faire remarquer par le président Macron, il faut se faire bien voir à Bercy où tout se décide. C'est à dire que le plus important, c'est de faire des économies. C'est un peu le cas du rapport sur l'enseignement français de la députée Samantha Cazebonne, que j'appelle "casse-gueule" parce qu'il va dans la mauvaise direction et risque de laisser la porte ouverte aux établissements privés "sans régulation réelle et objective". Le président Macron a fait part de son ambition de doubler le nombre d'élèves dans les établissements enseignant le français mais en même temps, il réduit les subventions attribuées au réseau de ces établissements. Lire le commentaire du sénateur socialiste Jean Yves Leconte sur le rapport: commentaire rapport Cazebonne

Le rapport Genetet sur la Mobilité Internationale des Français

Ce rapport de 300 pages est aussi issu d'un député de la majorité Anne Genetet. Sous ce nom innocent, il traite en particulier de la dématerialisation des services aux francais de l'étranger, cad. du transfert de certaines démarches que nos concitoyens font au consulat à un organe central domicilié à Nantes. Le fait de pouvoir faire ses démarches sur ordinateur est bien entendu un avantage, mais cela peut poser un problème si cela a pour conséquence un affaiblissement des services consulaires dans les pays. Il est essentiel de ne pas réduire les personnels des consulats, ne serait-ce que pour aider nos concitoyens à ces transferts de compétence des pays en France. En plus le contact humain sera toujours nécessaire en particulier dans le cas de démarches effectuées par des binationaux ou des conjoints de francais installés hors de France. Les services centralisés en France ne pourront pas répondre dans les langues du pays, comme le danois au Danemark. Le groupe Francais du Monde ES a voté contre la résolution approuvant les conclusions de ce rapport en argumentant que le groupe "est attaché au maintien de la qualité du service public consulaire au profit de nos compatriotes installés à l'étranger.".




rapport_de_mme_anne_genetet_deputee_-_la_mobilite_internationale_des_francais_-_11.09.2018.pdf
3_circo_législative_résultats_baromètre(2).pdf

Le Grand Débat National "OFF"

En participant à ce Grand Débat via le baromètre proposé, l'association Français du monde-adfe va au-delà des thèmes retenus par le Gouvernement, elle offre une enquête sur mesure aux Français établis hors de France et s’engage à être un relais auprès des décideurs en France. Les Françaises et Français de l’étranger ont eu grâce à ce baromètre la possibilité de faire entendre leur voix et de se mobiliser afin d’exprimer les préoccupations de leur vie quotidienne et d’identifier par quels facteurs passe leur attachement à la France.

Les Français de l’étranger ont répondu présents ! Nous avons reçu 16 500 réponses au baromètre, dont 3 814 doléances.

Résultats pour la 3ème circonscription Nord de l'Europe

Réponses au baromètre:

61% des personnes interrogées ont des préoccupations vis-à-vis de leur statut de Français de l’Etranger. Ces préoccupations sont dans la quasi-totalité des cas liés au Brexit et des incertitudes quant aux changements de statut que cette sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne va occasionner pour les Français qui résident en Angleterre. Les thématiques du retour en France, de la santé et de la retraite sont prédominantes.

Les Français de la 3ème circonscription attachent une importance particulière aux faits suivants :

- Pouvoir contacter son consulat en cas de problème et être informé des évènements importants.

- Recevoir un soutien en ligne du consulat pour ses démarches courantes.

- Faire en sorte que le conjoint suiveur ne soit pas pénalisé par le départ à l’étranger.

Un quart des sondés sont membres d’une association locale dans leur pays de résidence. Ils apprécieraient que les associations initient des actions relatives à :

- L’aide administrative et la défense des droits en particulier

- La facilitation du contact avec un conseiller consulaire

- L’organisation de rencontres avec la communauté française ou locale.

Les français de la 3ème circonscription se sentent le mieux représentés par leurs conseillers consulaires.

22% des Français de la 3ème circonscription souhaitent déposer des doléances concernant le Grand Débat National.

Ils se sentent particulièrement concernés par les thèmes portant sur la transition Ecologique ainsi que sur la démocratie, la citoyenneté et l’immigration.

Doléances-document final(3).pdf

Cahier des doléances des Francais de l'Etranger

Il y a eu plus de 3800 doléances des Francais de l'Etranger dans le monde entier. Cela va dans diverses directions, donc pour cette partie du barometre de l'Association Francais du Monde - ADFE, il n'est pas possible de faire de statistiques. Néanmoins pour la Scandinavie il est clair que peu de gens réclament des diminutions d'impots, plutot une meilleure répartition de l'impot en évitant d'exempter les riches (ISF) et ils demandent aussi qu'on suive les règles européennes et évite la double imposition comme on a toujours entre la France et le Danemark .

Quelques doléances des Français du Danemark:

- la liberté d’expression et de représentation doit s’appliquer à tous.

- Réduire les salaires des fonctionnaires de l’État et les dépenses liées à leur mode de vie/travail en prenant exemple sur les pays scandinaves.

- Améliorer les aides financières aux étudiants et éviter qu’un étudiant ne vive sous le seuil de pauvreté, alors qu’il allie études et travail à mi-temps.

- Améliorer le système de retraite afin que ceux qui touchent des «petites retraites» puissent continu­er à vivre décemment.

- Réduire la paperasse administrative et mettre en place une réelle alternative digitale pour ceux qui le souhaitent

- Renforcer la politique de transition énergétique et agricole pour limiter les effets négatifs des émissions de GES et de la sur­exploitation des sols sur ces derniers et les eaux de surface.

- Avoir une politique plus cohérente vis à vis des gros industriels pollueurs et les contraindre de manière plus réelle sur leur émissions.

- Je souhaite le retour de l’ISF (question absente...). Je souhaite une taxe sur les transactions financières.

- Je souhaite une constituante pour créer la 6eme République.

- Moins d’inégalités sociales

- La situation et la complexité fiscale en France, nous conforte dans l’idée de ne pas revenir en France

- Besoin de simplicité et de clarté.

- Engagement immédiat de l’Etat à la transition écologique.

- Imposer la culture du bio, former les agriculteurs/éleveurs à créer leur propre nourriture pour leur bêtes

- Interrompre le cumul des mandats et des retraites pour les sénateurs, députés conseillers régionaux.

- Reformer l’école et s’inspirer des travaux de Cécile Alvarez et autres précurseurs de l’éducation.

- Développer une démocratie participative locale, communautaire.

- Redonner une place aux personnes âgées dans la société, lutter contre la solitude.

- Mise en place immédiate de ces mesures pour protéger le climat.

- Il est bien triste de voir l’inégalité croissante en France,

- Le Président de la République est coupable d’hubris (démesure) en n’écoutant que ceux qui lui ressemblent .

- La lutte contre l’inégalité des chances et la dégradation de notre environnement doivent être au centre de toute action du gouvernement.

- Qu’on ne soit plus imposé doublement en France et au Danemark

- Faciliter les démarches administratives (que l’on puisse faire plus « online »)

- Prévoir une aide aux français désireux de revenir en France sous la forme d’aide au logement ou d’aide à la recherche d’emploi par exemple.

- Ne pas avoir une double imposition, en partic­ulier les retraites

- Rétablissement de l’ISF.

- Nécessité d’avoir des bureaux de vote plus nombreux dans tout le pays.

Le trophée des entrepreneurs au Danemark

Cette année, c'est l'entreprise Lapee qui lance une toilette transportable pour femmes qui a gagné le premier prix. Ça sert sur les festivals comme le Festival de Roskilde pour éviter de ne pas trop faire la queue. Il y a deux ans, le jury nommé par la chambre de commerce franco danoise dont je fais partie avait attribué le premier prix à une jeune entreprise qui proposait des parkings de vélo transportables également utilisables au Festival de Roskilde. Comme vous voyez, on a de la suite dans les idées dans notre comité.

La photo représente deux des trois entrepreneurs qui ont pris l'initiative de ce nouveau produit: Lapee

-----------------------------------------------

Obtenir la nationalité danoise sans perdre la nationalité française

PARCOURS DU COMBATTANT: (à jour 3 mai 2016)

Depuis le 1er septembre 2015 il est possible pour les adultes de faire une demande de nationalité danoise sans avoir à perdre leur nationalité d’origine. Voici les démarches à faire :

Conditions pour l’obtention de la nationalité danoise :

. http://uibm.dk/arbejdsomrader/statsborgerskab/dobbelt-statsborgerskab-1

(en anglais ici : http://uibm.dk/arbejdsomrader/statsborgerskab/in-english)

- Il faut avoir habité au Danemark 9 ans d’affilée (condition réduite à deux ans pour un citoyen d’un autre pays nordique, à 5 ans pour les étudiants qui ont fait la plus grande partie de leurs études au Danemark et à 6 ans pour les étrangers qui sont mariés à un citoyen danois).

- Il faut être indépendant (ne pas avoir reçu d’aide sociale de l’état danois dans l’année précédant la proposition de la loi ( ?) ni pendant plus de 6 mois dans les 5 années précédentes)

- Faire une déclaration sur l’honneur de fidélité et de loyauté vis-à-vis du Danemark. La déclaration doit se faire en ligne obligatoirement :

Commencer ici : https://www.borger.dk/Sider/Om-dansk-statsborgerskab.aspx et suivre les flèches.

Faire une demande sur un formulaire On-line obligatoirement. (Nécessite d’avoir un no. CPR et un code NemId ) :

https://statsborgerskab.nyidanmark.dk/login

Epreuve de danois nécessaire. (voir conditions dispensatoires plus bas)

Niveau nécessaire: Dansk Prøve 3, éventuellement Dansk Prøve 2 si on a été indépendant (pas d’aide sociale) pendant les 8½ ans sur les 9 dernières années et indépendant toute l’année précédente.

En plus de l'épreuve de danois, il faut passer une épreuve pour vérifier les connaissances générales sur la société danoise et la manière dont elle fonctionne:

(Indfødsretsprøve examen de naturalisation)

Prochaine date

Insdfødsretsprøven”: 7. juni 2016.

Date limite d’inscription: 3. maj 2016.

Cette épreuve n’est organisée que deux fois/an. Contenu de l’épreuve, lire :

http://uibm.dk/arbejdsomrader/danskundervisning-og-prover-for-udlaendinge/indfodsretsproven-af-2015-1/information-til-provedeltagere

40 multi-choice questions. Il faut répondre correctement à 32 des 40 questions. 45 minutes.

Où s’inscrire? Ici : (Il faut se présenter personnellement et payer kr. 738 au moment de l’inscription) . Préciser : Indfødsretsprøve (Examen de naturalisation)

http://uibm.dk/arbejdsomrader/danskundervisning-og-prover-for-udlaendinge/indfodsretsproven-af-2015-1/afholdere-af-proven

- Préparation à l’épreuve de danois Dansk Prøve 3: Décharger ce fichier pdf : http://uibm.dk/filer/danskuddannelse/laeremateriale-til-indfoedsretsproeven-af-2015.pdf

- Ou bien avec le son (recommandé) : Læremateriale til indfødsretsprøven af 2015 (tekst som pdf-fil med lyd - 141 MB) (nyt vindue)

- On reçoit le résultat de l’examen 3 – 4 semaines après.

Une fois l’épreuve de danois réussie remplir le formulaire de demande on-line et l’envoyer: https://statsborgerskab.nyidanmark.dk/login

Pour ceux qui sont dispensés du formulaire on-line, le remplir : http://uibm.dk/arbejdsomrader/statsborgerskab/ansogningsskemaer-1/ansogningsskemaer

et l’envoyer ici :

Udlændinge-, Integrations- og Boligministeriet

Indfødsretskontoret

Slotsholmsgade 10

1216 København K

Il faut à ce moment-là payer une taxe qui est de kr. 1200.- qui n’est pas remboursée en cas de refus.

Conditions dispensatoires sur les connaissances en danois : (nouvelles conditions)

Dispense de l’examen de danois niveau 2 ou niveau 3 :

- studieprøve avec une note minimale de 6 (barème de 13) ou 2 (barème à 7 niveaux) dans chacune des 4 disciplines

- examen terminal du primaire (9. Klasse danoise) : un 6 minimum (bar.13) ou 2 (7 niveaux) en danois.

- réussite à l’un des examens d’étude d’admission aux études supérieures stx, htx, hf, hhx, eux, avu

- réussite à l’examen International Baccalaureate (IB) avec le niveau en danois A ou B.

- ::::

Lire la circulaire complète de la loi : https://www.retsinformation.dk/Forms/R0710.aspx?id=174789

Il faut attendre jusqu’à max. 16 mois pour avoir une réponse à une demande.

Pour plus de renseignements auprès de l’administration danoise, contacter :

Indfødsretskontoret (Ministère des Etrangers, de l’Intégration et du Logement UIBM.dk)

  • Tlf: 7226 8700, entre 9 h et 12 h sauf mercredi

Si vous avez des questions sur ce « parcours du combattant », veuillez me contacter Email : lucdevisme@gmail.com,

tlf : 2036 1134

Dimanche 4 juin 2017, premier tour

Chers concitoyens,

Dimanche prochain le 4 juin, nous serons amenés à venir voter une fois de plus. Le premier tour des élections législatives a lieu une semaine avant les élections en France. Le deuxième tour aura lieu le 18 juin, en même temps qu'en France. S'il vous manque une procuration, il est encore temps d'en faire faire une. Dites le moi, je vous mettrai en contact avec un mandataire, mais il faudra de toute facon vous présenter au consulat à Copenhague.

Les candidats sont les suivants:

3e circonscription

1. Mme Marine ROUSSILLON, (COM)

2. Mme Axelle LEMAIRE, (SOC)

3. M. Olivier BITTERLIN, (ECO)

4. M. David ROLLAND,, (EXD)

5. M. Alexander HOLROYD, (REM)

6. Mme Florence SARLAT, (DIV)

7. Mme Béatrice PAULY,, (DVD)

8. Mme Marianne MAGNIN, (DVD)

9. Mme Cindy DEMICHEL, (DIV)

10. M. Tony THOMMES, (FN)

11. Mme Patricia CONNELL (UDI)

12. M. Olivier TONNEAU, (FI)

13. M. Pierre-Alexandre GREIL, (DIV)

14. Mme Véronique VERMOREL, (DIV)

15. Mme Laurence AZZENA- GOUGEON, (LR)

16. Mme Karine DAUDICOURT, (ECO)

Voilà de quoi faire réfléchir. Comme la plupart d'entre nous, j'ai voté pour Emmanuel Macron au deuxième tour des présidentielles le 7 mai dernier. Mais je me refuse cette fois à donner carte blanche au représentant de la République en Marche, absolument inconnu. De toute façon, je ne souhaite pas donner une majorité inconditionnelle au nouveau président. C'est ce qu'on fait en France en général, mais pour moi la démocatie, c'est d'élire des députés qui vont faire leur travail, ne pas perdre leur temps dans une opposition inutile, et qui, je l'espère, sauront faire les compromis nécessaires au coup par coup, comme nous voyons les députés danois le faire au Folketing.

Je voterai pour Axelle Lemaire, qui a largement fait ses preuves au gouvernement et s'engage à porsuivre son travail en défendant les valeurs d'Europe du Nord au sein d'une majorité plurielle. Je suis d'accord avec ses priorités: "Répondre à l'urgence écologique, entendre la désespérance sociale et faire respirer la démocratie".