Luc de Visme, conseiller consulaire, membre de l'Assemblée des Francais de l'Etranger

Lire ma dernière lettre aux français du Danemark: 18.06.2020

http://hosted.verticalresponse.com/153887/2091e8c854/1391026865/ad11631707/

Faut-il rentrer en France cet été?

C’est la question qu’on se pose tous, nous qui avons de la famille en France ou qui avons l’habitude de profiter des vacances pour revoir le pays, revenir dans une maison de campagne, aller sur la plage ou à la montagne. Mais le Danemark, un des pays les plus « protecteurs » vis-à-vis du covid-19, limite nos déplacements – une stratégie qui a sauvé la vie de nombreuses personnes et semble avoir réussi comparée à bien d'autres pays du monde comme la France, malheureusement.


Mais, ne nous plaignons pas, les Français résidant au Danemark peuvent librement partir en France et revenir au Danemark sans problème particulier. Ils n’ont qu’à prouver leur résidence au Danemark d’une façon ou d’une autre, la carte jaune de couverture médicale (sygesikring) par exemple. Dans le sens inverse, les Français peuvent venir au Danemark rendre visite à un.e époux (se), concubin.e, un membre de famille résidant au Danemark ou pour une réunion d’entreprise, un traitement sanitaire, un stage d’enseignement, un séjour en école (højskole), un entretien d’embauche, un enterrement, ou bien en transit tout simplement. Ces règles et restrictions sont valables pour tous les pays de l’Espace Schengen c.-a-d. l’Union Européenne plus la Suisse, la Norvège et l’Islande. En outre, le Danemark n’impose pas de quarantaine pour rentrer au Danemark mais le recommande fortement. (les employeurs imposent parfois la quarantaine).

(Voir le détail ici en anglais: https://politi.dk/en/coronavirus-in-denmark/if-you-are-travelling-to-and-from-denmark)


Par ailleurs, Mette Frederiksen, première ministre a promis avant le début des vacances scolaires danoises d’alléger les restrictions de voyage pour les pays de l’Espace Schengen dont le taux de contamination est réduit. Est-ce que la France en fera partie, je ne sais pas. C’est à voir, mais étant donné que la situation évolue tout le temps au Danemark, si j’étais un de ceux qui ont envie de partir en vacances en France cet été, je le ferais en appelant mon assurance pour savoir si elle couvre les accidents dans ces conditions. A noter que la carte bleue européenne pour la couverture maladie dans l’espace Schengen est valable de toute façon. Notez qu’elle ne couvre pas le rapatriement. (Voir détails en danois ici : https://stps.dk/da/eu-sygesikring/ferie-og-korte-ophold/saadan-daekker-det-blaa-eu-sygesikringskort/#)


Voir aussi les informations données sur le site de l'ambassade. Elles sont complètes et mises à jour très régulièrement: https://dk.ambafrance.org/COVID19-la-situation-au-Danemark


Dans tous les cas, je vous souhaite de bonnes vacances.


Vous souhaitez plus de renseignements ou vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à me contacter directement sur mon mail: lucdevisme@gmail.com


Recommandations sur le coronavirus au Danemark:


6.600.000 Français peuvent être contaminés dans une première vague !

10% des Français risquent d’être contaminés par le coronavirus. Il se peut qu’on soit obligé de remettre à plus tard d’autres traitements hospitaliers. Les médecins en retraite et les étudiants en médecine réquisitionnés. C'est la conséquence de recherches effectuées au Danemark qui ont inspirées le gouvernement social-démocrate danois.

Ce chiffre parait exagéré, mais il ne l’est pas. Il est basé sur le résultat de chercheurs danois qui ont conseillé le gouvernement danois. Le résultat est le « cas le plus terrible » - the worst case scenario : Au cours d’une première vague, environ 10% de la population sera touchée par le coronavirus. Même chose au Danemark et en France. Cela correspond à plus de 6 millions 600 mille Français qui pourront être contaminés. Sur ces 6.600.000 touchés par le virus, 10% - c’est-à-dire plus de 600.000 seront d’une façon ou d’une autre au contact du système sanitaire français. 120.000 seront probablement hospitalisés. Et en tout environ un quart de ceux qui seront hospitalisés devront être traités de façon intensive – c’est-à-dire 30.000 personnes. C’est à partir de ce chiffre là qu’il faut voir le problème. Aura-t-on suffisamment de stations de respirateurs artificiels pour traiter tous ces malades dans une période de temps restreinte.

Lire la suite sur mon blog: https://blogs.mediapart.fr/luc-de-visme/blog/110320/6600000-francais-peuvent-etre-contamines-dans-une-premiere-vague

Conférence de la sénatrice, vice présidente du sénat Helene Conway Mouret





REPORTEE A PLUS TARD

Date: lundi 9 mars de 20 à 22 heures.

Lieu: Classensgade 25, Østerbro.

La sénatrice Hélène Conway-Mouret, nommée en 2014 ministre déléguée aux Affaires étrangères, en charge des Français de l’étranger dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a porté la loi de 2013, créant les Conseillers consulaires dans le monde entier. Elle parlera du rôle du Sénat et de la politique de l’état menée envers les Français de l’Étranger. Quelle est la situation actuelle? A quoi faut-il s’attendre concernant l’enseignement, le rayonnement de la culture française, les services aux Français.. ? Après son exposé vous aurez toute liberté de poser vos questions.

Places limitées. Inscrivez vous (gratuit) –>Billetto

Elections consulaires:

La liste Le cœur à Gauche

L’équipe Le cœur à Gauche est une équipe paritaire, 3 femmes et 3 hommes insérés dans la société danoise par leurs activités professionnelles autant que personnelles mais aussi connus et actifs dans la communauté française grâce à leurs engagements associatifs. Nous regroupons différentes sensibilités de gauche avec de forts engagements pour l’écologie et avons décidé de représenter et défendre, ensemble, les intérêts de tous les Français du Danemark.

Chacun d’entre nous se présente sous cet onglet sur sa propre page:

Luc de Visme, Stéphanie Lagoutte; Jean Claude Simon, Julie Courraud; Victor Monchamp et Odile Jensen

Si vous souhaitez nous contacter directement ou participer à notre campagne, utilisez le formulaire: Contactez nous

Radio: Interview sur P2

Emission radio P1 Orientering _ Europa (du 2 fevrier)

Ca commence avec le Brexit. Allez à la 23 ème minute de l’émission si vous voulez écouter directement l’interview de Christian Eckert sur le futur de la Gauche en France (réalisé par la journaliste de la Radio danoise, Karin Mørch et qui l’a traduit en danois) :

Ecoutez l’émission de radio: ici

Résumé de Luc de Visme: (à partir de la 23 ème minute):

Christian Eckert:

“Le parti socialiste a connu une déroute en 2017 aux dernières élections présidentielles. Le parti est dans une situation difficile même s’il a récupéré une partie des voix perdues aux élections européenes l’an dernier. Dans quelle direction doit on aller? En suivant l’exemple du Labour en Grande Bretagne très à gauche ou bien en suivant l’exemple des sociaux démocrates danois qui ont repris le pouvoir l’an dernier sur un programme de l’immigration très serré? Je pense qu’il faut trouver une voie entre les deux, je ne suis pas partisan d’une politique migratoire comme celle des sociaux démocrates danois, loin de là!”

“Pour les municipales du mois de mars prochain, l’élection est très importante pour tout le monde. Pour Macron pour voir s’il peut passer le test d’une élection de proximité à laquelle ses candidats participent pour la première fois. Mais aussi pour la Gauche comme pour la Droite. Et pour Marine Le Pen le défi sera de voir si elle réussit à franchir ce célèbre plafond de verre et emporter quelques municipalités d’importance. Le PS est le parti responsable sur la Gauche qui a un rôle important à jouer pour l’avenir de la France. Notamment pour les élections présidentielles de 2022. Le parti socialiste doit d’abord se relever et il ne peut pas agir seul. Macron est un président ultra-libéral se rapprochant dangereusement de l’extrême droite. Il laisse une place au centre gauche pour une alternative plausible, mais cela suppose que la gauche se rassemble. En 1981 Mitterrand avait réussi, mais qui est la personnalité capable de rassembler maintenant, je ne sais pas. Je pense qu’un homme comme Bernard Cazeneuve est reconnu pour avoir la stature d’un homme d’etat. “

“Si on ne réussit pas à rassembler la Gauche, Marine Le Pen a une chance de passer par le petit trou de souris que Macron lui a laissé. Elle a une chance d’être élue dans deux ans, parce que Macron est devenu un président impopulaire. On le voit avec la crise des gilets jaunes de l’an dernier et le débat sur la réforme des retraites. Il dit qu’il s’est fait élire pour réaliser les réformes de son programme électoral. Mais là il se trompe lourdement. Il n’a été élu que parce que les Français ne voulaient pas de Marine Le Pen. Rien d’autre. Il est aussi devenu impopulaire par son comportement arrogant vis à vis des Français qu’il rencontre dans ses visites. Ses petits commentaires désobligeants à des gens qui lui posent des questions ne sont pas dignes d’un président.”

RÉFORME DES RETRAITES

NON À LA RÉFORME MACRON !

OUI À UNE RÉFORME JUSTE

Cette réforme n’est

Ni juste

Elle recule l’âge de départ à la retraite pour tous et ne prend pas en compte

les principaux critères de pénibilité.

> Elle va amputer les pensions de très nombreux Français.

> Elle désavantage les femmes en les faisant dépendre de leurs conjoints.

> Elle fixe les pensions minimales sous le seuil de pauvreté.

Ni universelle

> Les régimes spécifiques remplacent les régimes spéciaux.

> Les plus riches sont sortis du système et renvoyés vers les fonds de pension.

> À carrière identique, les futurs retraités partiraient avec des pensions différentes

selon leur année de départ.

> L’âge d’équilibre, qui détermine les bonus et malus, varierait selon les générations.

Ni lisible

> Selon que l’on soit né avant ou après 1975, avant ou après 1985, ou à partir

de 2022, les retraités dépendraient de systèmes différents.

Aujourd’hui, des militaires aux avocats, des infirmières

aux enseignants, une large majorité de Français est hostile

à cette réforme. En février, le gouvernement demande

aux parlementaires de voter les yeux fermés, c’est à dire sans

savoir sur quelle base reposera le financement des retraites,

et sans disposer d’un simulateur pour évaluer les conséquences

sur les pensions des Français.

Pour une réforme juste

et pas juste une réforme

Refuser toute mesure d’âge

Pas d’âge pivot, ni de mesures d’âge, ni maintenant ni plus tard ; Maintien du départ à 60 ans

pour les carrières longues.

Une réforme juste sur la base d’un financement équitable

Contribution des revenus financiers au même taux que celui des employeurs du secteur privé ;

maintenir des cotisations à 28,1% pour les salariés gagnant jusqu’à 27.000€ par mois,

mobilisation des fonds de la Caisse d’amortissement de la dette sociale disponibles dès 2024.

Une réelle prise en compte de la pénibilité

Permettre aux salariés subissant la charge de travaux usants de partir plus tôt ou de changer

d’activité professionnelle, réinstaurer les critères de pénibilité supprimés par la loi Pénicaud,

proposer un financement spécifique de la pénibilité à travers un mécanisme de bonus/malus

pour les entreprises.

L’égalité femmes-hommes à la retraite commence

par l’égalité dans les carrières et les salaires

Lier le niveau de cotisation à l’assurance vieillesse des entreprises à des objectifs d’égalité salariale,

adopter le congé paternité, faire évoluer le système vers le versement d’une majoration forfaitaire

pour la naissance d’enfants, la pension de réversion doit être maintenue y compris pour les

divorcées.

Compenser les effets de carrières heurtées

Abaisser le nombre d’heures travaillées nécessaires à la validation de droits, instaurer

des mesures de bonification pour les mères de famille dès le premier enfant.

Des pensions dignes tout au long de sa retraite

Garantir aux salariés aux bas revenus, aux agriculteurs et aux indépendants un minimum

de retraite égal à 100 % du SMIC net pour une carrière complète ; Garantir dans le temps

une parité de pouvoir d’achat entre les actifs et les inactifs.

L’emploi des seniors doit devenir une priorité

Nous lancerons des états généraux de l’emploi des seniors afin de construire les solutions

du maintien dans l’emploi.

Visite de Christian Eckert à Copenhague

Date: Mercredi 15 janvier 2020 à 17 heures.

Lieu: Den franske bogcafé, Fiolstræde 16, Copenhague.

Secrétaire d’état au budget, Christian Eckert a passé 3 ans à Bercy aux côtés d’Emmanuel Macron. Il nous dévoile les secrets inavouables de la mutation du ministre de l’Economie en candidat. A l’issue de cette présentation Christian Eckert pourra dédicacer des exemplaires de son livre "Un ministre ne devrait pas dire ca" .


Voir la video: Interview


Débat: La fiscalité des Français de l’Étranger


Date: Mercredi 15 janvier 2020 à 20 heures.

Lieu: Ideothèque de Victor Monchamp, Classensgade 25, Copenhague Ø.

Votés dans une relative discrétion en 2018, des amendements au projet de loi de Finances pourraient faire exploser le taux d’imposition des Français établis hors de France. De nombreux Français vivant à l’étranger se sont inquiétés. De nouveaux amendements ont été votés en 2019. Qu’en est-il de l’impôt sur des biens immobiliers en France ? Et les retraites ? Christian Eckert essayera de faire la lumière sur ce qu’il se passe et à quoi, il faudra s’attendre. Il répondra ensuite à vos questions.


Les places étant limitées, veuillez vous inscrire à cette conférence avant le 13 janvier en répondant à cette lettre ou sur un mail à l'adresse: lucdevisme@gmail.com

Elections consulaires en 2020

Les élections consulaires pour renouveler les 3 mandats attribués au Danemark auront lieu le dimanche 17 mai 2020, c’est-à-dire un mois après les élections municipales en France. En plus du vote à l’urne ce dimanche-là, il sera possible de voter par internet quelques jours avant. Pour pouvoir voter il faudra être inscrit sur la liste électorale consulaire. Si vous ne l’êtes pas, vous pouvez encore le faire. Vous pouvez aussi faire faire une procuration. Voir ici : https://dk.ambafrance.org/Elections-a-l-etranger .

Vérifiez si vous êtes inscrit sur la liste électorale consulaire (LEC) du Danemark, en vous connectant au portail service-public.fr (inscription consulaire / actualiser son dossier) qui vous permettra de visualiser et/ou modifier votre situation électorale.

Vous pouvez le faire jusqu'au 10 avril 2020 pour pouvoir voter aux élections consulaires du 17 mai prochain.

(Rappel : l’inscription au Registre des Français établis hors de France n’est pas obligatoire pour être inscrit sur la liste électorale consulaire)


Comme en 2014, nous avons décidé de présenter pour les élections consulaires une liste Le Cœur à Gauche de 6 personnes. Nous sommes implantés au Danemark depuis de nombreuses années. Comme son nom l’indique, elle sera constituée de candidats engagés à gauche provenant de différentes tendances mais qui auront en commun entre autres le souci de la solidarité sociale et de l’écologie.


Vous serez naturellement plus amplement informé début 2020 sur le contenu de la liste et les valeurs partagées par l’équipe Le Cœur à Gauche.

Lire ma chronique politique: Un tournant de l'histoire à Gauche le 5 mai 2019

Un conseil consulaire - pourquoi faire?

Le Conseil Consulaire est une institution qui est chargée de formuler des avis sur les questions consulaires ou d'intérêt général, notamment culturel, éducatif, économique et social, concernant les Français établis dans la circonscription. C'est à dire des questions qui nous sont proches. Le conseil consulaire décide de l’attribution des bourses aux élèves du lycée Prins Henrik. Le Conseil finalise la liste électorale consulaire en la mettant à jour régulièrement. Les conseillers consulaires sont des élus de proximité dont le rôle est proche de celui des élus locaux en France. Ce terme de proximité, est pris à la lettre, les conseillers consulaires représentent nos concitoyens français dans tout le pays.


Avec trois conseillers pour le Danemark, le Conseil Consulaire a une influence non négligeable sur toutes les questions qui nous concernent en tant que Français dans la société danoise. Il s'agit d'un scrutin par liste à la proportionnelle à un seul tour qui aura lieu le 17 mai 2020. Il permet probablement de représenter plus exactement la diversité de notre électorat. Par contre, il est important d'obtenir une participation importante pour que le nombre de voix minimum nécessaire pour être élu conseiller soit raisonnable.


C'est un devoir de citoyen de venir voter (ou de voter en ligne, ce qui vous évite de vous déranger) mais aussi de convaincre vos amis et connaissances françaises au Danemark de le faire.

Pourquoi Macron ne sera pas réélu en 2022


Vous avez remarqué qu'Emmanuel Macron a durci sa politique migratoire ces mois derniers et qu'il commence à parler d'identité française comme le faisait Sarkozy. Selon toute probabilité Macron s'est laissé inspirer de la victoire des sociaux-démocrates au Danemark en juin dernier. Mais pourquoi cela ne réussira pour Macron? Lire la réponse sur mon blog de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/luc-de-visme/blog/151119/pourquoi-macron-ne-sera-pas-reelu-en-2022.

Macron, le président des super riches

Mads Christoffersen, sociologue culturel

(Chronique au journal Politiken du 15 octobre 2019 – traduction Luc de Visme)

Le choix d’Emmanuel Macron comme président en France a été un choc pour beaucoup. Comment un politicien et technocrate inconnu peut être élu à un des postes les plus puissants d’Europe ?

Au départ tout le monde, en tout cas au Danemark, est énormément fasciné par Macron qui est jeune (39 ans), intelligent, bien formulé, réfléchi, apparemment modeste – et en plus, il ressemble à un acteur de cinéma. C’est vrai qu’il s’est enrichi en travaillant à la banque Rotschild, mais il fait figure d’un politicien de nature intelligente, qui a l’ambition de révolutionner une société française rigide et paralysée.

Après sa victoire au premier tour des élections, il obtiendra 67% des voix contre Marine Le Pen, et aux élections législatives suivantes son parti Lrem (La République en Marche) gagnera une victoire cuisante et reportera 308 des 577 sièges de l’Assemblée Nationale. Apparemment, il n’est sorti de rien et il a gagné grâce à son intelligence et ses visions réformatrices !

Il s’est passé beaucoup de choses depuis la prise du pouvoir de Macron le 7 mai 2017. La révolte des gilets jaunes a pendant une longue période paralysé le pays et au cours de l’année dernière ont paru toute une série de livres qui racontent une toute autre histoire sur l‘origine et le fondement du pouvoir de Macron.

Lire la totalité ici: lien

Menaces sur l'avenir des services aux Français de l'Etranger

Je viens d'être élu à l'Assemblée des Francais de l'Etranger en remplacement de mon prédécesseur sur la liste. Au début du mois de mars, j'ai donc assisté pour la première fois à la session biannuelle de cette Assemblée. Je dois vous avouer que j'ai été surpris. Normalement, on ne reçoit de cette assemblée pratiquement aucune information à part une photo de groupe et quelques selfies des gens de Droite ou du Centre avec le ministre au moment de son passage le vendredi, la dernière journée de la session. "Tout va très bien, Madame la Marquise!" C'est l'impression qu'on pouvait avoir. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Je fais partie dans cette assemblée du groupe "Français du Monde - Écologie et Solidarité" (FDM - ES) rassemblant les élus de Gauche et je fais partie de la commission des finances.

Les "nuages" s'accumulent sur la qualité du service public consulaire au profit des Français de l’Étranger ainsi que sur le rayonnement de l'enseignement français et de la culture française. Si ça continue, dans dix ans, il n'y aura plus dans certaines de nos capitales en Scandinavie ni consulat, ni Institut Français et on verra des établissements privés internationaux, subventionnés par l'Etat français concurrencer nos lycées français.

Diminutions de 10% de la masse salariale des agents travaillant pour la représentation de la France à l’Étranger

Cette diminution a déjà été adoptée l'an dernier. Elle succède à une réduction de 30 millions d'Euros de l'AEFE (Agence pour l'Enseignement Francais à l'Etranger) décidée en 2017 par le gouvernement Macron. Cette session a rajouté 1,5 millions d'Euros pour couvrir les dépenses "gilets jaunes" et encore une somme de quelques millions d'Euros par ce que la France "doit" encore de l'argent au projet européen avec la Turquie pour limiter l'immigration vers l'Europe. Le groupe FDM-ES a naturellement protesté par l'intermédiaire de la présidente de la commission des finances, Cecilia Gondard. Lien vers la video

Le rapport "Casse-gueule" sur l'enseignement français à l'étranger

C'est l'impression que j'ai eue à cette session de l'AFE: Des députés de la majorité écrivent des rapports pour le Gouvernement sur l'avenir des services aux Francais de l'Etranger et pour se faire remarquer par le président Macron, il faut se faire bien voir à Bercy où tout se décide. C'est à dire que le plus important, c'est de faire des économies. C'est un peu le cas du rapport sur l'enseignement français de la députée Samantha Cazebonne, que j'appelle "casse-gueule" parce qu'il va dans la mauvaise direction et risque de laisser la porte ouverte aux établissements privés "sans régulation réelle et objective". Le président Macron a fait part de son ambition de doubler le nombre d'élèves dans les établissements enseignant le français mais en même temps, il réduit les subventions attribuées au réseau de ces établissements. Lire le commentaire du sénateur socialiste Jean Yves Leconte sur le rapport: commentaire rapport Cazebonne

Le rapport Genetet sur la Mobilité Internationale des Français

Ce rapport de 300 pages est aussi issu d'un député de la majorité Anne Genetet. Sous ce nom innocent, il traite en particulier de la dématerialisation des services aux francais de l'étranger, cad. du transfert de certaines démarches que nos concitoyens font au consulat à un organe central domicilié à Nantes. Le fait de pouvoir faire ses démarches sur ordinateur est bien entendu un avantage, mais cela peut poser un problème si cela a pour conséquence un affaiblissement des services consulaires dans les pays. Il est essentiel de ne pas réduire les personnels des consulats, ne serait-ce que pour aider nos concitoyens à ces transferts de compétence des pays en France. En plus le contact humain sera toujours nécessaire en particulier dans le cas de démarches effectuées par des binationaux ou des conjoints de francais installés hors de France. Les services centralisés en France ne pourront pas répondre dans les langues du pays, comme le danois au Danemark. Le groupe Francais du Monde ES a voté contre la résolution approuvant les conclusions de ce rapport en argumentant que le groupe "est attaché au maintien de la qualité du service public consulaire au profit de nos compatriotes installés à l'étranger.".




rapport_de_mme_anne_genetet_deputee_-_la_mobilite_internationale_des_francais_-_11.09.2018.pdf
3_circo_législative_résultats_baromètre(2).pdf

Le Grand Débat National "OFF"

En participant à ce Grand Débat via le baromètre proposé, l'association Français du monde-adfe va au-delà des thèmes retenus par le Gouvernement, elle offre une enquête sur mesure aux Français établis hors de France et s’engage à être un relais auprès des décideurs en France. Les Françaises et Français de l’étranger ont eu grâce à ce baromètre la possibilité de faire entendre leur voix et de se mobiliser afin d’exprimer les préoccupations de leur vie quotidienne et d’identifier par quels facteurs passe leur attachement à la France.

Les Français de l’étranger ont répondu présents ! Nous avons reçu 16 500 réponses au baromètre, dont 3 814 doléances.

Résultats pour la 3ème circonscription Nord de l'Europe

Réponses au baromètre:

61% des personnes interrogées ont des préoccupations vis-à-vis de leur statut de Français de l’Etranger. Ces préoccupations sont dans la quasi-totalité des cas liés au Brexit et des incertitudes quant aux changements de statut que cette sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne va occasionner pour les Français qui résident en Angleterre. Les thématiques du retour en France, de la santé et de la retraite sont prédominantes.

Les Français de la 3ème circonscription attachent une importance particulière aux faits suivants :

- Pouvoir contacter son consulat en cas de problème et être informé des évènements importants.

- Recevoir un soutien en ligne du consulat pour ses démarches courantes.

- Faire en sorte que le conjoint suiveur ne soit pas pénalisé par le départ à l’étranger.

Un quart des sondés sont membres d’une association locale dans leur pays de résidence. Ils apprécieraient que les associations initient des actions relatives à :

- L’aide administrative et la défense des droits en particulier

- La facilitation du contact avec un conseiller consulaire

- L’organisation de rencontres avec la communauté française ou locale.

Les français de la 3ème circonscription se sentent le mieux représentés par leurs conseillers consulaires.

22% des Français de la 3ème circonscription souhaitent déposer des doléances concernant le Grand Débat National.

Ils se sentent particulièrement concernés par les thèmes portant sur la transition Ecologique ainsi que sur la démocratie, la citoyenneté et l’immigration.

Doléances-document final(3).pdf

Cahier des doléances des Francais de l'Etranger

Il y a eu plus de 3800 doléances des Francais de l'Etranger dans le monde entier. Cela va dans diverses directions, donc pour cette partie du barometre de l'Association Francais du Monde - ADFE, il n'est pas possible de faire de statistiques. Néanmoins pour la Scandinavie il est clair que peu de gens réclament des diminutions d'impots, plutot une meilleure répartition de l'impot en évitant d'exempter les riches (ISF) et ils demandent aussi qu'on suive les règles européennes et évite la double imposition comme on a toujours entre la France et le Danemark .

Quelques doléances des Français du Danemark:

- la liberté d’expression et de représentation doit s’appliquer à tous.

- Réduire les salaires des fonctionnaires de l’État et les dépenses liées à leur mode de vie/travail en prenant exemple sur les pays scandinaves.

- Améliorer les aides financières aux étudiants et éviter qu’un étudiant ne vive sous le seuil de pauvreté, alors qu’il allie études et travail à mi-temps.

- Améliorer le système de retraite afin que ceux qui touchent des «petites retraites» puissent continu­er à vivre décemment.

- Réduire la paperasse administrative et mettre en place une réelle alternative digitale pour ceux qui le souhaitent

- Renforcer la politique de transition énergétique et agricole pour limiter les effets négatifs des émissions de GES et de la sur­exploitation des sols sur ces derniers et les eaux de surface.

- Avoir une politique plus cohérente vis à vis des gros industriels pollueurs et les contraindre de manière plus réelle sur leur émissions.

- Je souhaite le retour de l’ISF (question absente...). Je souhaite une taxe sur les transactions financières.

- Je souhaite une constituante pour créer la 6eme République.

- Moins d’inégalités sociales

- La situation et la complexité fiscale en France, nous conforte dans l’idée de ne pas revenir en France

- Besoin de simplicité et de clarté.

- Engagement immédiat de l’Etat à la transition écologique.

- Imposer la culture du bio, former les agriculteurs/éleveurs à créer leur propre nourriture pour leur bêtes

- Interrompre le cumul des mandats et des retraites pour les sénateurs, députés conseillers régionaux.

- Reformer l’école et s’inspirer des travaux de Cécile Alvarez et autres précurseurs de l’éducation.

- Développer une démocratie participative locale, communautaire.

- Redonner une place aux personnes âgées dans la société, lutter contre la solitude.

- Mise en place immédiate de ces mesures pour protéger le climat.

- Il est bien triste de voir l’inégalité croissante en France,

- Le Président de la République est coupable d’hubris (démesure) en n’écoutant que ceux qui lui ressemblent .

- La lutte contre l’inégalité des chances et la dégradation de notre environnement doivent être au centre de toute action du gouvernement.

- Qu’on ne soit plus imposé doublement en France et au Danemark

- Faciliter les démarches administratives (que l’on puisse faire plus « online »)

- Prévoir une aide aux français désireux de revenir en France sous la forme d’aide au logement ou d’aide à la recherche d’emploi par exemple.

- Ne pas avoir une double imposition, en partic­ulier les retraites

- Rétablissement de l’ISF.

- Nécessité d’avoir des bureaux de vote plus nombreux dans tout le pays.

Le trophée des entrepreneurs au Danemark

Cette année, c'est l'entreprise Lapee qui lance une toilette transportable pour femmes qui a gagné le premier prix. Ça sert sur les festivals comme le Festival de Roskilde pour éviter de ne pas trop faire la queue. Il y a deux ans, le jury nommé par la chambre de commerce franco danoise dont je fais partie avait attribué le premier prix à une jeune entreprise qui proposait des parkings de vélo transportables également utilisables au Festival de Roskilde. Comme vous voyez, on a de la suite dans les idées dans notre comité.

La photo représente deux des trois entrepreneurs qui ont pris l'initiative de ce nouveau produit: Lapee

Dimanche 4 juin 2017, premier tour

Chers concitoyens,

Dimanche prochain le 4 juin, nous serons amenés à venir voter une fois de plus. Le premier tour des élections législatives a lieu une semaine avant les élections en France. Le deuxième tour aura lieu le 18 juin, en même temps qu'en France. S'il vous manque une procuration, il est encore temps d'en faire faire une. Dites le moi, je vous mettrai en contact avec un mandataire, mais il faudra de toute facon vous présenter au consulat à Copenhague.

Les candidats sont les suivants:

3e circonscription

1. Mme Marine ROUSSILLON, (COM)

2. Mme Axelle LEMAIRE, (SOC)

3. M. Olivier BITTERLIN, (ECO)

4. M. David ROLLAND,, (EXD)

5. M. Alexander HOLROYD, (REM)

6. Mme Florence SARLAT, (DIV)

7. Mme Béatrice PAULY,, (DVD)

8. Mme Marianne MAGNIN, (DVD)

9. Mme Cindy DEMICHEL, (DIV)

10. M. Tony THOMMES, (FN)

11. Mme Patricia CONNELL (UDI)

12. M. Olivier TONNEAU, (FI)

13. M. Pierre-Alexandre GREIL, (DIV)

14. Mme Véronique VERMOREL, (DIV)

15. Mme Laurence AZZENA- GOUGEON, (LR)

16. Mme Karine DAUDICOURT, (ECO)

Voilà de quoi faire réfléchir. Comme la plupart d'entre nous, j'ai voté pour Emmanuel Macron au deuxième tour des présidentielles le 7 mai dernier. Mais je me refuse cette fois à donner carte blanche au représentant de la République en Marche, absolument inconnu. De toute façon, je ne souhaite pas donner une majorité inconditionnelle au nouveau président. C'est ce qu'on fait en France en général, mais pour moi la démocatie, c'est d'élire des députés qui vont faire leur travail, ne pas perdre leur temps dans une opposition inutile, et qui, je l'espère, sauront faire les compromis nécessaires au coup par coup, comme nous voyons les députés danois le faire au Folketing.

Je voterai pour Axelle Lemaire, qui a largement fait ses preuves au gouvernement et s'engage à porsuivre son travail en défendant les valeurs d'Europe du Nord au sein d'une majorité plurielle. Je suis d'accord avec ses priorités: "Répondre à l'urgence écologique, entendre la désespérance sociale et faire respirer la démocratie".