Jean-Luc DEUFFIC : Essai de reconstitution d'une collection de manuscrits médiévaux

Présentation





La célèbre collection de Charles de Rohan (dit le maréchal de Soubise, 16 juillet 1715-1787) dispersée en 1788, il nous a semblé intéressant d'essayer de retrouver ou d'identifier certains de ses manuscrits  les plus précieux ...










  

La bibliothèque

La bibliothèque du cardinal de Rohan devint par héritage la propriété de Charles de Rohan, prince de Soubise, pair et maréchal de France, neveu du cardinal. Celui-ci n'est connu dans notre histoire que par les défaites qu'il a essuyées comme général des armées françaises, et par la grande faveur qu'il a eue près de Mme Du Barry, dont il osa marier le neveu à Mlle de Tournon, sa parente. Il mourut en 1787. Ce prince de Soubise fut aussi bibliophile : il continua, et même augmenta, la bibliothèque du cardinal-archevêque de Strasbourg, son oncle. Les nombreux ouvrages qu'il a fait relier en veau fauve, dont le dos est couvert d'hermines couronnées, sont encore très-recherchés de nos jours. A la fin de l'année 1788, l'immense et précieuse bibliothèque des Rohan-Soubise fut livrée aux enchères publiques d'après un catalogue fait à la hâte, sur lequel on avait négligé d'indiquer, non-seulement les doubles exemplaires, mais encore la condition des volumes et les reliures ... » (1).

    « C'est pendant cette période que fut acheté l'un des fonds qui ont le plus enrichi la Bibliothèque de l'Arsenal ; je veux parler de la collection du prince de Soubise, dont Saugrain, au nom de son maître, se fit adjuger la meilleure part, recueillant ainsi de précieux débris de la bibliothèque des de Thou. On peut évaluer à plus de 5 000 le nombre des livres venus de Soubise. La somme que le comte d'Artois y employa est importante. Aux pages 7-37 du manuscrit 5279 de l'Arsenal, Saugrain a donné une liste complète des volumes ainsi acquis, en ayant soin d'en indiquer le prix dans la marge, en regard de chaque article » (2).

    Cette bibliothèque s’est enrichie sur près de deux siècles, depuis Jacques-Auguste de Thou (1553-1617). En 1679, un premier catalogue de vente fut dressé, l’ensemble passant alors dans les collections du cardinal Armand-Gaston de Rohan qui y intégra sa propre bibliothèque. Un nouveau catalogue manuscrit établi vers 1749 − Paris, BnF, Nlle acq. fr. 3184-3208 − permet d’étudier les enrichissements effectués par le prince de Soubise qui en hérita par la suite (20 000 ouvrages).

  

N° 4892. Hospitalii Epistolae. Par., 1585, in-fol. (PBA Galleries, San Francisco, CA)
Reliure aux armes de Rohan Soubise

 



Hôtel de Soubise, à Paris



(2) Henri Martin, Histoire de la Bibliothèque de l'Arsenal, Paris, 1900, p. 351

Signature : Roubaix, Archives municipales, PR 020. Comptes de Sainte-Elisabeth, 1740 [ numérisé ]