La vie du jardin : attention agroécologique et lien social


Une grande partie de la vie du jardin concerne le jardinage collectif et l’entretien des espaces.

Sur le volet environnemental :

Il s’agit de privilégier la qualité à la quantité.

Du fait de l’histoire particulière du sol du jardin, dont une grande partie a été dépolluée en 2013 par la mairie, les jardiniers sont sensibilisés aux questions de qualité des sols et aux pratiques de jardinage vertueuses. Le plan du jardin différenciant les espaces où les cultures potagères sont possibles des espaces plus ornementaux est intégré au règlement intérieur.

Le compostage : réalisé dans l’enceinte du jardin, il est une ressource pour enrichir le sol. Le compostage au jardin sera organisé pour respecter les directives et les procédures transmises par la mairie de Toulouse dans le cadre du document de référence.

S’engager à des pratiques agroécologiques

L’association respecte la charte des jardins partagés. L’association participe en association avec Pétanielle, à la multiplication de semences de variétés anciennes de céréales.

Favoriser l’esthétique et la visibilité du jardin

Des actions sont menées pour améliorer la visibilité du jardin depuis la rue et son aspect esthétique d’une façon générale. Le jardin a intégré en 2018 le projet urbain initié par la Mairie de Toulouse "des fleurs sur mon mur" mais n’a pas réussi à en faire un élément d’embellissement des trottoirs (vols de plantes, dégradations…).

Sur le volet social :

Inciter aux échanges conviviaux

Des rencontres mensuelles sont organisées chaque deuxième dimanche du mois ; il s’agit de moments conviviaux pour semer, planter, construire, transformer, partager les récoltes, nettoyer, mais aussi manger, discuter.

Encourager les initiatives des adhérents

D’autres rassemblements internes à l’association peuvent également être programmés à d’autres moments et à l’initiative des adhérents. Tout adhérent a la possibilité de se proposer comme porteur de projet ou événement, en accord avec le comité de pilotage.

Exemple : proposition de nouvelles cultures, d’organisation d’activités…

Favoriser l’accueil des visiteurs

Des rencontres mensuelles sont aussi des occasions d’accueillir des visiteurs : curieux ou personnes ayant contacté l’association en vue d’adhérer. Les personnes souhaitant des informations sur le jardin, voire souhaitant adhérer (plusieurs dizaines par an), reçoivent bon accueil : informations sur le jardin et le fonctionnement de l’association, visites. Il est possible de prendre rendez-vous auprès de jardiniers pour des visites du jardin.

Inciter aux échanges et à la transmission de pratiques

Proposer des temps consacrés au partage, à la transmission des savoirs et savoir faire. Ces pratiques permettent l’enrichissement, la découverte de nouvelles techniques, la rencontre.