Ci-dessus. Glacier du Dôme et vallon de Gleyzin
  1. En haut : Glacier du Dôme au petit matin, sur le versant italien du mont Blanc, en septembre. La fin de l’été assèche la glace débarrassée de neige. On peut ainsi distinguer parfaitement la silhouette du glacier chaotique sur son socle de granit, ainsi que les nervures de ses crevasses.
  2. L'heure dorée sur le versant nord de Belledonne, fin août, alors que l'été faiblit imperceptiblement.
Ci-dessous. Oisans de nuit

Depuis les Deux Alpes on voit parfaitement la dualité de la vallée de l'Oisans. D'un côté la station rutilante de l'Alpe d'Huez, de l'autre les petits villages suspendus d'Oulles, Villard Raymond et Villard Notre Dame, épargnés par la frénésie des domaines skiables internationaux.

À gauche. Rocher de la Muzelle (3465 m)
Vue depuis les Deux Alpes à la fin de la journée en hiver.
À droite. Le lac Blanc (2352 m).

La débâcle de ce lac majestueux, tout en longueur, révèle des eaux turquoises glaciales. On y entend le pétillement des bulles libérées par la glace.

Ci-dessus. Grand Pic de Belledonne (2977 m)

Le point culminant de Belledonne émerge des nuages, plâtré de blanc après une chute de neige dans la nuit.

À gauche. Sans peur et sans reproche
Patrick Ceria pose dans une réplique d'armure du XVe siècle. Il s'apprête à franchir le col de Larche avec l'historien Stéphane Gal, comme l'avait fait François Ier pour se rendre à Marignan en 1515.
À droite. Une nuit suspendue

Reportage à Chamrousse pour une nuit insolite en portaledge.