Porteurs de la Châsse de Saint-Martial

A la une !

Jubilé des 700 ans du diocèse de Tulle.

Saint Martial se déplace à Tulle les 23 et 24 septembre 2017



Saint-Martial et ses reliques

Originaire d'orient mais envoyé par un pontife romain, Saint-Martial arrive à Limoges vers la fin du IIIème siècle.

Auteur de plusieurs miracles et guérisons, la dévotion à Saint-Martial était grande sur toute la région.

Le culte sans cesse grandissant donna naissance à l'abbaye de Saint-Martial en 848.

Le Mal des Ardents reste la guérison miraculeuse à l'origine des Ostensions Limousines.

Le 12 novembre 994, une procession solennelle porta les reliques sacrées de Saint-Martial au "Mont Jovis", endroit le plus élevé de Limoge. La contagion pris fin et les malades furent guéris.

"Saint-Martial, 1erévêque de Limoges!"

Le 17 décembre 1790, les reliques de Saint-Martial sont déposées en l'église Saint-Michel des Lions.

L'église regroupe un ensemble de reliques de différentes confréries.

Elle est le siège des Porteurs de la Châsse de Saint-Martial qui s'y retrouvent lors des cérémonies en l'honneur de leur Saint.

Le tableau des confrères se trouve dans la chapelle à coté du tombeau abritant les reliques de Saint-Martial.

Le 12 novembre 994, une procession solennelle porta les reliques sacrées de Saint-Martial au "Mont Jovis", endroit le plus élevé de Limoge. La contagion pris fin et les malades furent guéris.

Les reliques sont aujourd'hui constitués :

  • du chef de Saint-Martial, gardé dans la grande Châsse
  • d'un os du bras de Saint-Martial gardé dans un bras reliquaire

Les reliques de Saint-Martial sont proposées à la vénération des fidèles plusieurs fois par an et lors des Ostensions Septennales Limousines.

Le tombeau de Saint-Martial est visible dans la crypte sous la place de la république à Limoges.