L'ASSOCIATION :

A une époque où la mode du "vieux gréement" ne faisait pas recette, quelques passionnés prennent conscience de la nécessité de préserver le patrimoine maritime sous toutes ses formes. Ils réussissent par leur travail à sauver de l'oubli une part importante de cette mémoire collective. Certains s'emploient à rassembler les documents d'archives et l'iconographie relative à un port, recueillent les témoignages des derniers marins ayant pratiqué la pêche à la voile. D'autres s'investissent dans la rénovation de quelques "vieilles coques", ultimes vestiges de l'intense activité qui régnait le long de nos côtes.

Un de ces précurseurs, Jean Le Bot, permettra au grand public de découvrir l'immense diversité de cette culture maritime. La parution en 1976 de son ouvrage intitulé "LES BATEAUX DES CÔTES DE LA BRETAGNE NORD, aux derniers jours de la voile" sera pour beaucoup le point de départ d'une réelle passion.

Ce livre, en consacrant un chapitre sur le port du Légué, ne pouvait que susciter la curiosité et le rêve. On y fait référence à un type de bateaux spécifiques appelés lougres.

On comprend donc mieux tout l'intérêt de l'article de Jean Le Bot qui eut la chance "d'hériter" des plans du chantier Le Marchand, à La Landriais, où fut construite en 1896 la "Jeanne d'Arc", pour un Mr Prud'homme de Sous la Tour. C'est à partir de ce document unique, d'une valeur inestimable, que put se bâtir le projet de refaire naviguer ce bateau "LE GRAND LEJON".

Pendant que l'association recherche des moyens de financements, Yvon Clochet le charpentier imagine déjà la construction de ce type de Lougre. Dès les premiers fonds réunis, le bateau prend forme.

Diaporama :

Le bateau et la vie de l'association...

Diaporama_site