Histoire de la propriéte

Amoureuse de mon terroir, je me suis installée dans la maison familiale à l’architecture typique du Quercy blanc.

2002 a été l’année de mon grand retour. C’est en effet cette année la que je prends la décision de retourner vers la propriété 

 familiale pour y vivre avec mon mari, et mes deux enfants, mes parents, tout en laissant libre cours à ma passion pour la vigne. Une fois la grande famille réunie, l’heure est alors venue de redonner au manoir du XVIème siècle son éclat d’antan. C’est un château chargé d’histoire qui se revivifie et auquel j'ai donné un nouveau souffle. Son ancrage dans le passé se retrouve dans les vestiges d’une ancienne cheminée dans l’une des chambres. De plus, mes recherches ont permis de retrouver un document révélant la présence de vignes dès sa construction. Ainsi, des ceps y étaient déjà plantés, lorsque au XIXème siècle la famille Demeaux s’y installa.

Je reçois, au Chateau Miraval près du feu, ou sur la terrasse, avec des dégustations et des animations, et toujours avec l’envie de faire découvrir mon univers et ma passion. Pour partager cet engouement avec le plus grand nombre, j'organise des journées portes ouvertes chaque année le troisième weekend de juillet ainsi que des visites en néerlandais tous les mardis matin en saison estivale.

J'ai fait de ce domaine la grande toile où je travaille avec force ma passion pour lui donner la forme que me dicte ma créativité.

 J'ai redessiné les sols, fait de l’ancienne étable un chais, véritable atelier digne de mes ambitions, où voient le jour mes créations aux couleurs purpurines. J'opère les choix d’assemblage de cépages en tenant compte des conditions climatiques, des jours de "fruit" et de l’évolution des raisins, c’est bien du "sur-mesure" pour chaque millésime.

 La propriété s’étend sur trois hectares composés essentiellement de Malbec mais aussi de Merlot. Je me suis engagée depuis 2008 dans la démarche de conversion en agriculture biologique, pour à terme être certifiée AB.  Chaque année, ce sont quelques huit milles bouteilles qui sont produites au château. On peut retrouver mon vin sur place, bien entendu, mais aussi sur les marchés de Prayssac (le vendredi matin) ou bien dans de grands restaurants tels que le "Gindreau" et le "Vert", la "Garrène" dans le Lot. L'expédition en direct chez le client remporte de plus en plus de succès auprès d'une clientèle fidèle qui veut continuer à consommer et suivre mes vins.