1 - Accueil

Le mot du Président

    Notre congrès départemental vient de s’achever. Très bien organisé par la 184ème section de Mont de Marsan, il s’est déroulé dans une excellente ambiance.

    Le Président Général de la SNEMM, Monsieur Jean Paul Martin nous a honorés de sa présence.

    Deux années nous séparent du congrès tenu à Biscarrosse et il m’incombe de dresser le bilan de nos activités.

    Plusieurs changements importants doivent être soulignés. Bien que ma modestie doive en souffrir, votre serviteur a été élu en juin 2015 administrateur de la Société Nationale d’Entraide de la Médaille Militaire, en charge de l’éthique et du contrôle des sections. Ces nouvelles fonctions permettent de renforcer les liens départementaux et nationaux et d’unir nos efforts pour toujours porter les valeurs des médaillés militaires.

    Ces rapports privilégiés sont d’autant plus précieux que le suivi des effectifs relève désormais de notre structure départementale. Mme Josette GADEAUD, à qui il faut rendre un hommage appuyé, a suivi un stage à Paris afin de pouvoir gérer, en tant que secrétaire adjointe départementale, les effectifs des 11 sections des Landes. Aujourd’hui, cette fastidieuse tâche de recensement et de base de données est accomplie, permettant une meilleure maîtrise de nos adhérents et une visibilité accrue dans l’exactitude des uns et des autres à honorer leurs cotisations.

    C’est d’autant plus essentiel que l’Union Départementale et chacune des sections doivent à l’avenir disposer d’un compte à la Société Générale. Un réel effort est exigé dans la tenue des comptabilités et il faut remercier chacun des trésoriers pour le sérieux et la rigueur dont ils font preuve dans l’accomplissement des responsabilités financières qui sont les leurs. En coordonnant la maîtrise des adhérents et de la comptabilité au niveau départemental, on observe que la « Discipline », maître mot de la Médaille militaire n’est pas vaine.

    Il reste, et sans être alarmiste, qu’il faut dresser le constat d’une baisse sensible des sociétaires. Les démissions, les radiations, le non-paiement des cotisations fixées à 25 euros et hélas les décès qui toujours nous attristent, contribuent à affaiblir le nombre de nos souscripteurs. Ceci étant, des recrutements ont également eu lieu et je remercie les sections de continuer leurs efforts en ce sens. Les militaires en activité qui ont reçu la médaille militaire dans le cadre des OPEX sont en substance les bienvenus dans nos rangs. Je ne doute pas que l’esprit d’entraide et de solidarité toujours très vivace permettra de fédérer de nouveaux membres.

    Car au-delà de l’exigeante organisation qui doit être la nôtre, c’est avant tout la défense des valeurs de solidarité et d’entraide qui anime notre action.

    Nos regards se portent d’abord vers les personnes seules, malades, celles qui sont âgées, démunies matériellement ou socialement. Que ce soit de manière ponctuelle, à Noël, par les colis, ou qu’il soit question de visites voire de simples appels téléphoniques, il est essentiel de maintenir le lien et de développer un esprit de fraternité, de concorde et d’amitié.

Les plus jeunes font également partie de la réflexion des médaillés militaires. Outre les aides pécuniaires accordées aux pupilles et aux enfants, petits-enfants des sociétaires qui poursuivent leurs études, il faut évoquer la réserve citoyenne qui est appelée à se développer. Grâce à l’engagement au service de l’Ecole de la République la communication entre les générations peut être mieux établie. Partager une expérience par des témoignages sur diverses thématiques, aider à la mise en place d’un projet de classe, ou encore participer aux activités périscolaires constitue sans aucun doute le moyen de transmettre des valeurs aux jeunes générations. Celles-ci n’y sont pas insensibles. La présence de plus en plus nombreuse des enfants lors des cérémonies militaires prouve un intérêt au devoir de mémoire qui fait partie à part entière de notre action.

L’évocation des commémorations nationales et patriotiques auxquelles participent les médaillés militaires est l’occasion pour moi de saluer les porte-drapeaux. Ils ne ménagent ni leurs temps ni leurs efforts pour brandir en toutes circonstances le symbole des médaillés militaires. Autour d’eux sont fédérés des jeunes, des moins jeunes, des civils, des militaires, des sociétaires, des dames d’entraide, tous forment une chaîne solidaire autour de la médaille militaire ; qu’ils en soient chaleureusement remerciés.

Ensemble, continuons à consolider les maîtres mots que sont « Valeur et Discipline », continuons à perpétuer cette belle devise, la nôtre, celle des Médaillés militaires.

                                                                                                        Roland MARCANTEMMUD40, snemmud40, SNEMMUD40, snemmud40, SNEMMUD40, snemmud40, SNEMMUD40, snemmud40,