1 - Accueil

Le mot du Président

        Après Biscarrosse en 2014, Mont de Marsan en 2016, nous sommes réunis ce jour, mercredi 17 octobre 2018 à SAINT PAUL LES DAX. Nous remercions bien sincèrement la 1781° section pour son chaleureux accueil et son excellente organisation.

         Le congrès départemental qui se tient tous les deux ans n’est cependant pas qu’un rendez-vous amical et festif, il est un lieu d’information sur la vie et les activités de la Société Nationale d’Entraide de la Médaille Militaire (SNEMM).

         Bien que nous ayons le temps cette année, rassurez-vous, je vais organiser et synthétiser mon propos autour de trois points qui me semblent importants à vous exposer : la gouvernance et les préoccupations de la Société Nationale d’une part, les Valeurs que nous défendons et soutenons par différentes actions d’autre part et enfin le rayonnement des médaillés militaires à l’international.

La gouvernance et la préoccupation de la Société Nationale

         Vous ne l’ignorez certainement pas, Jean-Paul MARTIN a présenté sa démission de toutes ses fonctions après l’assemblée générale de TOULON les 14-15 juin dernier. Je ne rentrerai pas dans la polémique et préfère objectivement le remercier d’avoir assumé toutes ces années de lourdes responsabilités et rendre hommage à son dévouement.

         Madame Maryvonne SAYOS, ici présente, qui lui succède au poste de Présidente Générale et moi-même à ses côtés en tant que 1er vice-président entendons mettre en œuvre une nouvelle dynamique dans le mandat d’un an qui nous est imparti. Nous savons pourvoir compter sur le bureau que nous remercions pour son engagement au quotidien.

         L’une des préoccupations majeures, et toujours d’actualité, concernent la tenue et la présentation des bilans financiers. C’est vrai, les chiffres sont fastidieux, la bureaucratie contraignante, les exigences parfois difficiles à accepter, mais nous faisons partie d’une Société Nationale et celle-ci à des obligations.
         Le rappel à l’ordre du commissaire aux comptes et la mise en garde de la Préfecture de police sont à prendre aux sérieux. La comptabilité doit d’autant plus être rigoureuse que les effectifs, comprenez par conséquent une partie des recettes, baissent. Une déflation de 4684 membres a été observée pour l’année 2017.

2108 décès, 2186 radiations pour cotisations impayées, 390 démissions.

         Il faut toutefois tenir le cap.

         La discipline qui doit régner dans l’organisation et les finances est en effet placée au service des Valeurs des médaillés militaires.

Les Valeurs

Au nombre de celles-ci, l’Entraide

         L’assistance aux sociétaires et à leurs familles, éprouvés par un décès, la maladie, la vieillesse ou de manière plus exceptionnelle cette année, par des intempéries, ne doit pas faiblir. Chaque bourse, chaque dotation financière, chaque colis est une manière de soutenir cette belle communauté. La solidarité active est l’un des piliers de la Médaille Militaire, nous ne saurions manquer à notre devoir d’écoute et de générosité.

         Notons que les secours ne sont pas uniquement dédiés à nos membres. La SNEMM s’investit également dans la recherche médicale, soit en soutenant la fondation du Professeur Cabrol pour les innovations en cardiologie, soit en se préoccupant du syndrome Prader Willy, maladie génétique qui provoque une obésité massive. L’entraide s’entend en effet aussi à l’égard de la société civile.

         Nous vivons dans le siècle, nous ne sommes pas des anciens combattants repliés vers le passé, même si le passé permet de construire l’avenir. En ce sens, le devoir de mémoire participe aussi de nos valeurs.

Devoir de mémoire

         Dans les statuts de la Société, il est inscrit que l’un des buts est d’aider à l’éducation et aux actions éducatives. Depuis trois ans maintenant, les médaillés s’investissent dans la réserve citoyenne et véhiculent leurs valeurs aux côtés de l’éducation nationale. Ensemble, par des actions ponctuelles, il s’agit de transmettre nos expériences aux jeunes et de les sensibiliser à l’histoire et à l’héritage républicain. Que tous ici, soyez convaincus que vous avez quelque chose à apporter, à transmettre.

         Le devoir de mémoire s’entend aussi naturellement à l’égard des militaires, par le soutien de la fédération des anciens de Maginot, ou plus proche de nous, par l’accompagnement des militaires blessés notamment dans le cadre d’OPEX. Ils sont plus nombreux qu’on ne le pense et il ne faut en aucun cas les oublier. La Fraternité est une des valeurs dont j’aimerais parler avant de conclure sur ce second point.

Fraternité

         Il est demandé aux militaires d’être sportifs, de toujours être prêts physiquement à se développer sur les différents théâtres des opérations. Quand viennent la blessure et le handicap, la rupture avec une vie active, animée par le courage et le dépassement de soi, semble inéluctable.

         Il existe cependant une alternative : le sport. Grâce au sport, l’esprit de corps est de nouveau au cœur d’un engagement collectif supérieur. Les frères d’armes de France, blessés dans leur chair, continuent à porter nos couleurs lors des jeux olympiques militaires.

         La SNEMM est donc fière d’accompagner les blessés dans leur participation aux Invictus Games. Crées à l’initiative du Prince de Galles, Harry, ces joutes sportives sont dédiées aux vétérans et aux militaires éprouvés physiquement et psychologiquement. La participation financière des médaillés militaires leur permet de s’entrainer et de disposer de la logistique propre à leurs activités, que ce soit dans le domaine de l’archerie, de la natation ou du cyclisme.

         En 2017, la SNEMM a d’ailleurs sponsorisé directement les cyclistes et a aidé financièrement les autres contributeurs Au total, lors des jeux de Toronto, 36 médailles ont été remportées, dont 14 pour les cyclistes : 5 d’or, 4 d’argent, 5 de bronze.

         Pour la 4ème édition des Invictus Games qui se déroulera du 20 au 27 octobre 2018 à Sydney, en Australie, l’équipe cycliste des blessés de la Défense a été reçues à Hyères, dans la résidence des médaillés militaires, en vue du stage de préparation physique. Gageons que le bon air, les routes du Sud et le confort de l’accueil leur permettront de battre le précédent record et de se hisser au niveau des meilleurs à savoir les Britanniques et les Canadiens.

         La transition est toute trouvée pour le dernier point que je souhaite aborder : le rayonnement international.

Le rayonnement international

         Depuis un an maintenant, a été créée au Canada la 1846° section des médaillés militaires. Comprenant 35 membres, cette section a vocation à entretenir les liens d’amitié et de collaboration existants entre la France et la Nation canadienne.

         Le rapprochement est d’autant plus porteur d’espoir que la rencontre des traditions est riche de projets. Tandis que les Canadiens s’enorgueillissent du cimetière militaire de Beechwood et cultivent la mémoire des leurs dans d’imposants livres du souvenir, les français érigent une stèle franco-canadienne et apposent une plaque dédiée aux médaillés militaires de Vimy.

         En effet, alors que l’on s’apprête à fêter le centenaire de l’armistice de la Grande Guerre, il faut se rappeler l’engagement, dès la première heure, des Canadiens aux côtés des Alliés. Il faut insister sur la victoire décisive du corps expéditionnaire canadiens, contre les Allemands, lors de la bataille de la Crête de Vimy. Ce fut un moment déterminant pour l’histoire de nos deux pays. Tandis que l’ennemi commençait à être repoussé de la terre de France, les quatre divisions canadiennes, unies, affirmaient son identité vis-à-vis de l’Empire britannique.

         Le tribut fut cependant très lourd : près de 3600 morts et 7000 blessés. Au nombre de ces morts, 52 canadiens titulaires de la médaille militaire. Il est bien temps de leur rendre les honneurs.

         Des recherches généalogiques sont désormais entreprises pour que leurs familles soient associées à la Médaille Militaire. Par ailleurs, une convention a été signée en mai 2018 entre la SNEMM et les Forces Armées Canadiennes qui promeuvent l’Ordre National du Mérite Militaire. Cette haute distinction est décernée depuis 1972 à ceux qui se »dévouent au-delà de ce que leur devoir commande », ceux dont les services sont « exceptionnels ». Notre médaille des braves est fière d’être associée à l’ordre canadien dont la devise est « le service avant soi ».

         A l’issue des cérémonies et signatures des actes officiels à Ottawa, un échange de drapeaux a été opéré entre la SNEMM et les Forces Armées Canadiennes. Les porte-drapeaux le savent bien, les emblèmes et couleurs arborées incarnent les valeurs. Quoi de plus fondateur que la présence de notre drapeau outre-Atlantique, quel meilleur symbole pour l’espérance d’un avenir commun, fécond et rayonnant.

         Souhaitons que les Invictus Games et la section des médaillés militaires au Canada suscitent des émulations et invitent à multiplier les rapprochements internationaux.

                                                                                                        Roland MARCANT


Ċ
Medaille Militaire,
6 juil. 2018 à 02:01