"jaga tana lalun signifie, en Penan "protégeons la forêt primaire"

Les Penans sont un peuple autochtone de chasseurs-cueilleurs qui vivent depuis des siècles au Sarawak,
la partie malaise de l'île de Bornéo (voir page "où vivent les Penans ?" ).

mais...
Depuis une quarantaine d'années, de puissantes compagnies industrielles exploitant la forêt ont fait main basse sur celle-ci. Les Penans ont été chassés de leur zone d'habitat et ont vu leur forêt détruite.
Les penans témoignent... c'est ici (1mn)

pourtant...
Les Penans résistent, mais, face aux compagnies forestieres multinationales prédatrices, ils demandent des soutiens.
Le moindre petit geste ou signe de ce coté du monde peut les aider et entretenir leur courage...
alors...
 Nous avons décidé de faire connaître les Penans,
les soutenir et les aider à préserver leur environnement.
Parcourez ce site pour connaître la lutte des Penans pour conserver la forêt primaire de Bornéo.

Venez nous rejoindre... 

courriel  -> tanalalun@gmail.com        site : www.jagatana.org

Les Penans en lutte contre le projet de barrages : Depuis plusieurs années, les penans luttent pour empêcher la construction de plusieurs barrages géants. Ces barrages vont noyer des centaines de km2 et déplacer des milliers de Penans.
L'information sur les barrages au Sarawak : c'est ici
La campagne du BMF contre les barrages : http://www.stop-corruption-dams.org/







SECTION SARBACANE
au Centre Social  "Le TEMPO" , Parc de la Colombière (21 r Maurice Ravel, 21000 DIJON).
le mardi de 18h 30 à 20 h à partir du 15 septembre 2016
Le plan pour vous rendre au centre -> ici
renseignements : Willy JOLY au 06 95 40 27 20

Cette activité est ouverte à tout âge, garçon ou fille.
On s'y amuse, on s'entraide, on se concentre et on apprend à être précis...
L'encadrement sera effectué par un éducateur sportif diplômé, Willy Joly.
En France la pratique de la sarbacane est une activité sportive de précision et de concentration.
Nous avons voulu associer cette pratique ludique et sportive à la pratique des peuples autochtones comme les penans qui pratiquent la sarbacane pour chasser et assurer leur survie alimentaire.