Articles

Le mouvement des villes en transition : c’est quoi ?

publié le 4 juin 2015 à 11:40 par Issy en Transition   [ mis à jour : 4 juin 2015 à 11:55 ]

Le mouvement des villes en transition est un mouvement apolitique né dans la petite ville de Totnes, en Grande-Bretagne, en septembre 2006. Ce mouvement a été initié par Rob Hopkins, et compte aujourd'hui des milliers d'initiatives dans le monde.

Partant du constat de l'importance du pétrole dans notre mode de vie, de l'imminence du pic pétrolier et du changement climatique, l'initiative Villes en transition vise à construire collectivement un mode de vie alternatif à l’énergie du pétrole. Construire une ville en transition consiste très largement à réduire la consommation d'énergie tout en relocalisant l'économie à travers le développement de cultures potagères, de transports propres comme le vélo, des énergies renouvelables, du recyclage, etc. Ceci s’accompagne de valeurs humanistes se traduisant par l'entraide, ou encore l'échange de biens et de services au sein de systèmes d'échanges locaux (SEL).

Promouvoir le vélo comme à Montreuil et à Chaville

publié le 4 juin 2015 à 11:38 par Issy en Transition

De nombreux trajets courts peuvent facilement se passer de voiture et donc de carburant ! En ville, le vélo constitue une excellente alternative : il ne consomme pas de pétrole, permet de faire plus de sport, mais aussi, comme vous le diront tous les cyclistes, possède un charme particulier…

La plupart des villes en transition ont mis en place des actions pour faciliter et développer l’usage du vélo en ville.

Montreuil a mis en place un atelier de réparation des vélos, quand Chaville organise régulièrement des bourses aux vélos.

http://montreuilentransition.fr/ohcyclomobiles/

http://www.chavilleentransition.com/la-bourse-aux-velos-de-la-ville-a-velo-chaville-velizy-c-est-le-7-juin-a107944916

Développer les cultures alimentaires en ville comme au Pays d’Aix en Transition

publié le 4 juin 2015 à 11:37 par Issy en Transition

Afin de résister au mieux aux variations des prix alimentaires mondiaux et aux difficultés d’approvisionnement qui pourraient émerger lors de chocs pétroliers, les villes en transition cherchent à relocaliser au maximum leur approvisionnement alimentaire.

Cela consiste d’une part à développer l’agriculture maraîchère locale, mais aussi à directement cultiver en ville une partie de l’alimentation !


Le pays d’Aix en Transition a testé le développement de cultures sur les terrasses et les balcons, de même que la ville de Paris qui a montré qu’il était possible de développer un potager sur les toitures terrasses d’un immeuble !


http://www.e-quilibres.net/espaces/paysdaixentransition/index.php?Esp=8&p=../inc/inc_description_article.php&Id=290

http://www.paris.fr/accueil/paris-au-vert/un-nouveau-potager-sur-toit/rub_9653_actu_135063_port_23769

1-3 of 3