Accueil

Long actuellement de trois kilomètres, le réseau du Noû Bleû à Chanxhe comprend des galeries, une quinzaine de belles et vastes salles, des concrétions d'une richesse exceptionnelle voire unique, et un tronçon de cette fantastique rivière souterraine qui évacue la grande majorité des eaux sprimontoises via un parcours souterrain de 6600m (distance évaluée par des traçages aux colorants).

Baptisé d'après la résurgence du Trou Bleu toute proche, il est toujours en cours d'exploration par un collectif de scientifiques et de spéléos (sur terrain privé, entrée interdite).

Nous avons créé ce site pour vous permettre de partager ces découvertes et les merveilles de cette nouvelle grotte, en suivant l'avancement de nos travaux confortablement depuis chez vous.

Contexte de la découverte

Intrigués par une stalagmite massive amenée de Chanxhe par les carriers et exposée au Musée de la Pierre de Sprimont en 2012, deux spéléos du club de recherches spéléologiques Ourthe-Amblève (CRSOA) ont découvert fin décembre 2012, à travers les éboulis d'une carrière, l'accès à un tronçon de la rivière souterraine qu'ils cherchaient depuis 1960.

Dès janvier 2013, les recherches et études s'accélèrent en formant un collectif de spécialistes, regroupant spéléologues et scientifiques, qui informent le bourgmestre Claude Ancion de cette importante découverte.

Celui-ci organise alors une rencontre avec les dirigeants carriers le 19 février, afin d'envisager comment concilier le maintien de la production annuelle de la carrière, avec la sauvegarde du patrimoine exceptionnel du réseau nouvellement découvert, tout en évitant les risques sérieux liés aux tirs à proximité des vides souterrains et au percement de la puissante rivière. L'optique de cette conciliation est résolument constructive, afin d'éviter toute impasse comme celle connue par le passé à la Belle Roche, où un gisement paléontologique avait bloqué l'exploitation de la carrière pendant 20 ans, menant à une faillite.

Dès 2013, les carriers prévoient une demande de modification des plans d'exploitation des granulats vers le sud-est, afin de conserver leur volume d'exploitation fortement réduit au nord par la présence de la grotte, qu'ils s'engagent fermement à protéger.

Les discussions aboutissent en septembre 2013 à la signature d'une convention d'accès strictement réglementée entre les dirigeants carriers, la commune, la fédération sportive (Union Belge de Spéléologie) et le CRSOA.

Aujourd'hui, les recherches se poursuivent. Parallèlement, la divulgation officielle au conseil communal, abondamment relayée par la presse, a eu lieu le 29 avril 2014.

Le collectif Noû Bleû.