Reconstruction du Moulin de l'Aile (Attente de fonds)

Celui-ci s’agirait du dernier représentant de ces moulins en France. Il a été démonté dans les années 80 pour y être conservé et entreposé.Le but de notre association est de réimplanter le Moulin de l'Aile à son emplacement d'origine en bordure de la rivière de la petite Clémingue en partenariat avec des associations de moulins ; pour que Marais Audomarois retrouve une facette d'autrefois aux yeux de ses habitants et des visiteurs.

A l’époque plusieurs moulins comme le Moulin de l’Aile étaient répartis sur les digues des casiers hydrauliques du Marais de St-Omer. Ceux-ci étaient utilisés notamment pour maintenir l’eau à un niveau qui permettait la mise en culture des terres. Le moulin de l’Aile constituait principalement de bois est l’un des dernier ayant été présent dans le Marais Audomarois.

Au XVIIIème, les méthodes de travail employées dans le marais Audomarois consistaient à endiguer une partie du marais, puis d’utiliser des vannes pour vidanger l’eau. Plus tard il fut nécessaire de construire des moulins à vents destinés à pomper la partie endiguée pour la rejetée vers le marais ouvert.

Vestiges du Moulin de l'Aile Aujourd'hui...

Nous restons à votre entière disposition pour toutes questions ou demande de partenariat - afma62@gmail.com

Avancement du projet :

Octobre 2011 : Découverte et répertoriage des vestiges du Moulin.

Décembre 2011 : Prise de contact avec des Association de Moulins pour sa reconstruction (ARAM Villeneuve d'Ascq).

Mars 2012 : Attente de fonds pour financer le projet.