Sécurité des vols

La sécurité des vols est la principale responsabilité des pilotes commandant de bord.
Piloter un avion est techniquement relativement facile. En une 20aine d’heure, un pilote sait décoller et atterrir dans des conditions météos favorables. Mais tout l’enjeu de la formation et de la vie du pilote va être de prendre des décisions afin d’assurer la sécurité de son vol.

Ces décisions ne sont pas toujours faciles. Le pilote doit tenir compte de nombreux paramètres ; météo, nuit, autonomie carburant, horaire, passagers, règlementation, hauteur minimum de survol, objectif du vol, etc...

Parfois ces différents éléments sont contradictoires. Le pilote doit par ailleurs toujours prévoir un plan B, afin que si le plan A ne puisse être réalisé, l’avion puisse se poser en sécurité sur un aérodrome alternatif.

La formation initiale permet de donner au pilote la bagage technique, règlementaire, décisionnel lui permettant de voler en sécurité des conditions météos favorables à faiblement dégradée. Charge à lui de rester dans le domaine de ce savoir-faire et de l’entretenir.

Néanmoins avec le temps, le pilote va nécessairement régresser sur les compétences qu’ils utilisent peu. Par exemple emprunter des aérodromes commerciaux à fort trafic comme Nantes ou Rennes peut être stressant pour un pilote qui n'y est pas allé depuis plusieurs années et habitué à voler sur des plates-formes plus petites et moins fréquentées.

Les compétences nécessaires pour gérer les situations à la limite ou au-delà du domaine de l’enveloppe de vol sont par exemple assez peu sollicitées une fois la licence de pilote obtenue.



Les objectifs du CDA35 sont :
  • Faire progresser la prise en compte de la sécurité en relation avec la DGAC et le Bureau Enquête Analyse (BEA). Notamment en exploitant les rapports d’enquête suite aux accidents passés
  • Maintenir une faible accidentologie sur le département
 
Les actions du CDA35 sont :
  • Promouvoir les séances de « vol de mise en garde » auprès des pilotes du pdépartement, afin de rafraichir les connaissances dans la gestion des limites du domaine de vol (sortie de vrille, vol basse vitesse, décrochage dynamique)
  • Aide financière pour la réalisation des vols de mise en garde
  • Attribution de bourses au prorata du nombre de licenciés des clubs. Bourses attribuées par le président de chaque aéroclub aux pilotes en fonction de leurs objectifs/usages individuels aéronautiques.