De la terre au goudron, de la rouille au feu, en peinture comme en sculpture, les tons se fondent ou s'affrontent.

C. Brenu

A travers sa peinture semi-figurative ou abstraite, ses nus au fusain, ses sculptures en "récupart", l'humain se dévoile dans ce qu'il a d'universel et de touchant. Au centre de son œuvre, Monique Peeters place l’émotion avant toute chose : celle qu’elle ressent au contact d’une matière ou d’une forme, celle qu’elle espère partager…Côté sculpture, la récupération de métaux usagés, rouillés, garantit un aspect «brut» aux personnages qui en émergent : ils ont la fragilité de ceux qui renaissent de leurs cendres… Côté peinture, le figuratif s’efface peu à peu au profit d’une suggestion subtile : des silhouettes aux contours mal définis s’esquissent, semblent traverser la toile l’espace d’un instant… Fragment du temps qui passe, chaque œuvre de Monique Peeters nous intrigue et nous attire à la fois.

N’est-ce pas là tout l’art de la suggestion ?

C. Delhaye