Biographie


Lise Khatib est une pianiste originaire du sud de la France, son jeu « plein de sensibilité et d’une vigueur inattendue » (G. Dewulf dans Classique en provence) lui a ouvert les portes de la scène. Formée à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU) dans la classe du concertiste Pascal Godart, elle est diplômée d’un bachelor of arts et d’un master of arts en pédagogie musicale. Poussée par un désir d’excellence, elle continue de se perfectionner auprès du concertiste Marc Pantillon à la Haute Ecole de Musique de Genève-Neuchâtel.

Afin de nourrir sa personnalité artistique et soutenue par plusieurs fondations (Jost, Fonds Kattenburg HEMU-CL, Gertrud Rüegg), elle s’enrichit des conseils de grands pianistes. Elle a notamment beaucoup travaillé avec Tomoko Ogasawara, Jérôme Granjon, Cédric Pescia, Anne-Lise Gastaldi, Antoine Mourlas et Véronique Pélissero.

Elle a débuté le piano dans le Gard. Après un rapide passage au CRR (Conservatoire à Rayonnement Régional) d’Avignon, elle gagne la région parisienne. Elle se forme d’abord au CRR de Paris, en piano dans la classe d’Éric Vidonne, et en analyse musicale dans celle d’Anthony Girard ; ensuite auprès de Marie-Paule Siruguet en piano au CRR de Boulogne-Billancourt. Soucieuse d’élargir ses connaissances, elle a alors suivi des cours d’accompagnement de mélodies et lieder et d’orgue ; elle s’est formée dans de nombreuses disciplines d’érudition et a obtenu une licence de musicologie à la faculté de la Sorbonne. Son talent a été récompensé par plusieurs prix internationaux (Flame, CMF, Propiano).

Elle aime particulièrement se produire en récital solo, ce qui lui garantit un contact à la fois intime et intense avec le public. Musique impressionniste française et musique allemande constituent son répertoire de prédilection ; Bach, Beethoven, Liszt, Ligeti, Debussy, Fauré, Ravel, sont les compositeurs auxquels elle est le plus attachée. En Janvier et Février 2020, elle a eu l’occasion de jouer en soliste dans le 17ème concerto de Mozart avec l’orchestre symphonique Artemuz dirigé par Gaël Florens. Le succès de leur partenariat lui a permis d’être réinvitée pour se produire dans le troisième concerto de Beethoven en 2022.

Son tempérament créatif l’a engagée dans différents projets de musique de chambre. Elle forme notamment le duo La Voix du Piano avec la soprano Elisabeth Montabone avec laquelle elle se produit régulièrement en récital et a mené en février 2020 une émission radiophonique (RTS-Espace 2) sur le thème de l’éloquence du langage des sons. Elle a également un duo avec le trompettiste Marco Esperti, en 2021 ils ont sorti leur premier CD « Le vent du XXème ». Enfin elle défend le répertoire des compositrices dans le Duo Lilhit qu’elle forme avec la clarinettiste Hitomi Ue.

Partager la musique avec le plus grand nombre est une priorité pour elle. C’est pourquoi elle est très impliquée dans le monde de la pédagogie, elle enseigne le piano à l’Ecole de Musique d’Epalinges. Elle a également menée plusieurs projets de médiation (concert médiation sur l’Histoire du soldat de Stravinsky, "le conte des mille et une touche" autour de Liszt et Mel Bonis).


Sensible aux enjeux du monde dans lequel elle vit, sa vocation est nourrie par l’espoir d’une société plus belle où l’art en tant que source de bonheur immatériel a un rôle à jouer. La musique est un langage universel que tout le monde parle, quelque soit ses origines, coutumes ou opinions, elle est un lien sans frontière entre les êtres humains.