1er juil * Don du sang. Bulletin d’urgence vitale

Malgré la mobilisation des donneurs au mois de juin, le niveau des réserves de sang reste trop faible pour affronter l’été

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale.

Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients.

Cette nouvelle publication de l’alerte la plus haute, dans le cadre des procédures de gestion et de régulation des réserves de produits sanguins en France, s’inscrit dans une cinétique extrêmement baissière de la fréquentation de collectes par les donneurs.

Si elle ne se redresse pas à très court terme, elle ne permettra pas à l’EFS de fournir les hôpitaux et cliniques en produits sanguins au cours de l’été pour soigner les malades.

A travers cette nouvelle alerte, l’EFS demande à l’ensemble des citoyens de se mobiliser massivement dans les 10 prochains jours. Des donneurs présents pour la JMDS, mais pas en nombre suffisant

Carousel imageCarousel image

La mobilisation des donneurs au cours de ces dix derniers jours, dans le cadre de la campagne pour la Journée Mondiale des Donneurs de Sang, n’a pas été suffisante pour inverser une tendance de faible mobilisation, marquée par les impacts toujours très présents de la crise sanitaire, et conjuguée à la forte vague de chaleur observée ces dernières semaines.

La France, qui se trouve aujourd’hui dans une situation similaire aux autres pays européens, doit absolument retrouver un niveau de stocks de 110 000 poches de sang d’ici la mi-juillet, alors que ce stock est aujourd’hui inférieur à 90 000 poches de sang.

30 juin * Toulonjac. Fait divers. Mais dans quel monde vivons-nous ?

Lundi 20 juin, un semi-remorque, en provenance de Marmiesse et se dirigeant vers Toulonjac, a accroché les câbles téléphoniques qui desservent Marmiesse, les Cavaliès, la Rivière, les Monges et le Boucal. Des poteaux ont été cassés et de nombreux câbles arrachés. A la date du 29 juin, rien n’a été entrepris pour réparer.

57 foyers sont toujours privés de téléphone et d’internet. La Gendarmerie a constaté et demandé une réparation dans les plus brefs délais. Gilles Ruscassié, le maire, est intervenu à plusieurs reprises auprès de France Télécom. Les différents services contactés renvoient à des sous-traitants qui renvoient eux-mêmes vers Orange ou France Télécom.

Cette situation est préoccupante car pour certains foyers, il est difficile voire impossible de contacter les services de secours. Au carrefour des Monges, des dizaines de câbles trainent sur la chaussée, et sont un peu plus détériorés quotidiennement avec le passage de nombreux véhicules et présentent un réel danger pour tous les 2 roues.

Carousel imageCarousel image

De nombreux riverains, contrariés et désabusés, se sont regroupés et rédigé une pétition qui va être adressée aux services préfectoraux. Lesquels riverains évoquent, avec un certain désarroi, les équipements médiocres des pays du tiers-monde.

La mairie étudie les modalités d’interdiction de circulation sur ce type de route aux véhicules de grand gabarit.

30 juin * Toulonjac. L’heure du conte a sonné à la bibliothèque

Afin clôturer l’année scolaire dans la joie et la bonne humeur, les bénévoles ont organisé l’Heure du Conte, ce mercredi 29 juin. Les salons de la bibliothèque ont accueilli une douzaine d’enfants et presque autant de parents ou de grands-parents pour cette session.

Ils ont été reçus par Olga, Raymonde, Jaconet et Betty. Précisons que Betty, enseignante retraitée, déploie de réels talents de comédienne dans sa relation avec les jeunes auditeurs et maitrise l’art de communiquer la magie et le mystère des contes. Sous le regard surpris mais conquis des parents, les enfants écoutent les histoires, immobiles, envoutés, dans l’attente des péripéties que traversent les protagonistes des différents contes. Joignant le geste et le chant à la parole et aux images, avec Betty, les éléments prennent vie : le lion rugit, l’orage gronde, les rochers s’écroulent, la biche est aux abois, l’arc-en-ciel rayonne.

Jaconet, occitaniste bien connu, a fait découvrir les charmes de la culture occitane aux enfants.

Charmées, les petites têtes blondes écoutent, dans le bien-être, le calme et la douceur du salon de la bibliothèque. A l’issue de ce très agréable moment de détente, les bénévoles de la bibliothèque ont organisé une tombola.

Étonnamment, tous les enfants ont gagné des jolis livres et des peluches, puis partagé un délicieux goûter.

Les bénévoles de la Bibliothèque programment l'Heure du Conte, tous les 1ers mercredi de chaque mois, pendant l'année scolaire.

A noter : La biblio vous accueille en juillet aux jours et horaires habituels, mercredi de 14h00 à 17h00 et samedi de 10h00 à 12h00.

Coronavirus : dernier point de situation en Occitanie * Prochain bulletin : mardi 5 juillet 2022

30 juin * Tout savoir sur BA.5, nouveau variant d’Omicron en passe d'être majoritaire en France

Elle a démarré il y une quinzaine de jours et ne cesse de prendre de l’ampleur, au point que le port du masque est à nouveau recommandé dans les transports. La 7e vague du Covid-19 est bel et bien là, portée en grande partie par un sous-variant d’Omicron nommé BA.5.

BA.4, et surtout B4.5 : ces deux sous-variants d’Omicron repérés en Afrique du Sud au début de l’année se sont propagés en Europe ces dernières semaines et ont progressivement remplacé le sous-variant BA.2, jusque-là majoritaire en France. Majoritaire mais discret, au point de presque se faire oublier. Mais il faut se rendre à l’évidence : avec 124 724 nouveaux cas confirmés au 29 juin, soit une augmentation de 560% en une semaine, il convient désormais de parler de 7e vague de Covid.

Une nouvelle vague portée en grande partie par BA.5, donc : selon les dernières données de Santé publique France, il représente plus 41% des nouvelles détections. Comment se manifeste-t-il ? Et surtout, comment se fait-il qu’il se propage aussi rapidement, alors que la couverture vaccinale en population générale s’établit à près de 80% (primo-vaccination complète) ?

Symptômes

Dans son Analyse de risque sur les variants émergents du SARS-CoV-2 en date du 15 juin, Santé publique France relaie les principaux symptômes d’environ 300 patients contaminés en France, principalement par BA.5. "Les signes cliniques les plus fréquents étaient asthénie/fatigue (75,7%), toux (58,3%), fièvre (58,3%), céphalées (52,1%) et écoulement nasal (50,7%)", indique l’Agence. Par rapport à BA.1, la version initiale d’Omicron, "la probabilité de présenter anosmie et agueusie, mais aussi nausées, vomissements et diarrhée était plus élevée". La durée médiane de ces symptômes était d’environ une semaine.

Plus contagieux ?

Pour Santé publique France comme pour le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), BA.5 n’est pas l’unique facteur de cette reprise épidémique.

"La diminution de l’adhésion aux mesures barrières, l’augmentation du nombre de contacts et la diminution de la protection conférée par la vaccination ou une précédente infection ont un impact majeur sur les dynamiques épidémiques". L’échappement immunitaire est en effet une caractéristique d’Omicron et de tous ses sous-variants. Il est donc tout à fait possible d’être une nouvelle fois infecté, malgré un schéma vaccinal complet et un rappel, voire une première infection.

Et la suite ?

Impossible de prévoir l’ampleur de cette 7e vague. Les nouvelles hospitalisations concernent surtout les personnes de plus de 80 ans. Les plus de 60 ans, eux, sont incités à recevoir leur 2e rappel vaccinal (seuls deux tiers en ont à ce jour bénéficié), soit une 4e dose. A ce stade, le port du masque est simplement recommandé par la ministre de la Santé. Cependant, les données en provenance d’Afrique du Sud et du Portugal, où BA.5 était largement dominant il y a encore quelques semaines, incitent Santé publique France à l’optimisme : "l’impact modéré et limité dans le temps des vagues épidémiques associées à BA.4 et BA.5 en Afrique du Sud et au Portugal est rassurant quant aux conséquences que pourrait avoir BA.5 en France". Et de poursuivre : "selon le dernier rapport épidémiologique de l’ECDC, rien n’indique actuellement un quelconque changement de gravité pour des cas infectés par BA.4 ou BA.5 par rapport aux autres sous-lignages d’Omicron".

1er juil * Les pharmacies en congé

Pour vous éviter un déplacement inutile, voici le calendrier des fermetures pour congés des pharmacies villefranchoises :

  • du 18 juin au 16 juillet : Fontanges

  • du 2 juillet au 30 juillet : Pertuisot

  • du 16 juillet au 13 août : Bonnemaire

  • du 30 juillet au 27 août : Dupont

  • du 13 août au 10 septembre : Carnus

1er juil * Un mariage à Toulonjac !

Un mariage dans le village ! Ce n’est pas si fréquent ! Samedi 2 juillet, Bastien Escarrié et Mélanie Couffignal, uniront leurs destinées. Après le mariage civil à Morlhon le Haut, le jeune couple sera uni en l’église Saint-Michel par le père Florent Dixneuf, en présence d’une nombreuse assistance.

Bastien et Mélanie sont bien connus des Toulonjacois, à travers leur engagement dans le club de football ainsi que dans le comité des fêtes. Bastien exerce son métier de jardinier-paysagiste tandis que Mélanie accomplit la difficile tâche d’infirmière à l’hôpital de Villefranche. Ils sont les heureux parents de deux jolies petites filles.

Tous nos vœux de bonheur !

30 juin * Aveyron : une partie des restrictions d'eau sera levée à partir de ce samedi 2 juillet

Mais plusieurs cours d'eau et zones sont toujours soumises à des restrictions.

La tendance à la baisse des débits observée depuis le mois de mai a été ralentie par les averses orageuses de la semaine passée. Le sud, le plus touché en termes de déficit pluviométrique, a reçu jusqu’à plus de 100 mm dans le secteur de Millau, réduisant ainsi l’écart par rapport à la normale. Ces apports ont permis de retrouver une situation plus favorable pour les milieux aquatiques et pour la saturation des sols superficiels sur la majorité des cours d’eau.

Au vu de la situation climatique et hydrologique, une levée partielle des contraintes mises en place le 25 juin peut être envisagée. Ainsi, à compter du samedi 2 juillet 2022 à minuit seules les zones suivantes feront l’objet de mesures de restrictions des prélèvements d’eau : Dourdou de Camarès amont : maintien en niveau 2 ; Dourdou de Camarès aval : passage en vigilance ; Orb : maintien en vigilance ; Hérault : maintien en niveau 1.

30 juin * Remise de chèque à Courir et marcher au féminin

Françoise Desbois, vice-présidente de l’association « Marcher et Courir au Féminin », et Maryse Escarrié, trésorière, ont reçu des mains de membres du Lions club, un chèque de 1500€ pour leur action de lutte contre le cancer au travers notamment du Comité de sensibilisation au dépistage des cancers.

Cette association de dames sportives, compte 20 coureuses et 70 marcheuses (pour ces dernières : qui va doucement va loin…).

Carousel imageCarousel image
Carousel imageCarousel image
Carousel imageCarousel image
Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

1er juil * Assemblée nationale : au sein de quelles commissions siégeront les députés aveyronnais ?

La composition des commissions où siégeront les députés a été publiée au Journal officiel, ce jeudi 30 juin.

Le nouveau visage de l'Assemblée nationale se dessine au fil des jours. Depuis leur élection le 19 juin, la distribution des postes-clés s'enchaîne au sein de l'Hémicycle.

Après la nomination de Yaël Braun-Pivet (LREM) au perchoir, le 28 juin, les groupes parlementaires et leur composition ont été publiés au Journal officiel mercredi 29 juin.

Aujourd'hui, les huit commissions permanentes se réuniront pour la première fois. En même temps, se tiendra aussi l'élection du bureau de chacune d'entre elles (présidents, vice-présidents et secrétaires).

Stéphane Mazars (1re circonscription) sera présent dans la commission des affaires culturelles et de l'éducation.

Le député de la 3e circonscription, Jean-François Rousset (LREM) siégera au sein de la commission des affaires sociales.

Celui de la 2e circonscription, Laurent Alexandre (Nupes) sera présent au sein de la commission des affaires économiques.

30 juin * Marchés Gourmands : la saison démarre ce dimanche 3 juillet !

Les marchés gourmands nocturnes, c’est l’un des grands incontournables de la saison estivale à Villefranche-de-Rouergue.

Rendez-vous chaque dimanche soir à partir de 18h, dans le cadre ombragé de la Place Saint-Jean, où une quinzaine de producteurs vous proposent des produits et plats préparés avec un large choix pour composer votre menu de l’entrée au dessert…

Au-delà des bons produits, les marchés gourmands nocturnes, c’est aussi une ambiance conviviale et chaleureuse où l’on vient s’attabler, échanger, se détendre… et savourer l’instant présent tout autour du kiosque à l’ombre des platanes.

Chaque soirée est animée par un orchestre, avec un groupe différent chaque week-end, pour que chaque marché soit une expérience nouvelle.

photo : les marchés gourmands, chaque dimanche soir un moment de convivialité sous les platanes du St Jean

Animations musicale par Sylvie Pulles le 3 juillet, Latitude le 10 juillet, No Réso Dimitri le 17 juillet et le 7 août, Collectif 12-46 le 24 juillet et le 21 août, Sors tes couverts le 21 juillet et le 28 août, et Nelly Music le 14 août.

29 juin * Journée de sensibilisation aux espèces nuisibles à la santé

Dans le cadre de l’axe santé-environnement du Contrat Local de Santé (CLS), Ouest Aveyron Communauté organise avec le CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement du Rouergue) une journée de sensibilisation autour des espèces nuisibles à la santé (insecte, acarien, plante) : moustique tigre, chenille processionnaire, tique et ambroisie. Cette démarche s’inscrit dans la volonté de la communauté de communes d’informer et d’impliquer les acteurs et les habitants afin de promouvoir sa santé dans divers milieux et tout au long de sa vie.

Depuis quelques années des espèces exotiques envahissantes pouvant entraîner un impact sur la santé humaine (allergies, maladies vectorielles) se sont implantées dans le département de l’Aveyron. Pour mieux les connaître et savoir comment agir sur son territoire, professionnels et bénévoles de l’environnement, de la nature, de loisirs, de l’accueil et habitants, une journée est dédiée à cette thématique pour échanger sur les moyens de gestion et de lutte sur ces espèces :

Le jeudi 7 juillet :

  • A partir de 8h00 sur le marché de Villefranche-de-Rouergue

  • A 13h30 pour une réunion d’informations à la communauté de communes – Chemin de treize pierres – Bâtiment Interactis – Participation gratuite, réservation obligatoire.

Informations et inscriptions : Mélodie Lassmann, Coordinatrice du CLS au 05 65 65 13 20 ou contratlocaldesante@ouestaveyron.fr

été 2022 * Le secrétariat de mairie fermé

Le secrétariat de la mairie de Toulonjac sera fermé aux dates suivantes :

  • 29 juin 14:00-17:00 - stage de formation.

  • 1er juil 08:00-17:00 - stage de formation.

  • 6 juil 08:00-17:00 - stage de formation.

  • 18 juil 08:00-12:00 - stage de formation.

  • 21 sept 08:00-12:00 - stage de formation.