La cie hop!hop!hop! a été créée en 2005 à Rennes.

Sa particularité réside dans un travail de corps et d'objet directement lié aux arts plastiques.

Christine Le Berre, metteure en scène et interprète, communique sans parole et sans mot, de manière intuitive et symbolique en privilégiant l'expérience de l'émotion esthétique. Le récit n'est pas sa priorité.

Elle crée des tableaux vivants où les repères sont brouillés, cachés, l'essentiel étant d'éprouver. Il suffit de se laisser glisser dans cet univers parfois étrange, et à cet exercice, les enfants dépassent largement les parents...

La cie hop!hop!hop! est soutenue aux projets par le Ministère de la Culture - DRAC de Bretagne, le Conseil Départemental d’Ille et Vilaine et Rennes Métropole, et au fonctionnement par le Conseil Régional de Bretagne et la Ville de Rennes.

La cie hop!hop!hop! est accompagnée à l'administration, la production et la diffusion par le bureau HECTORES

CHRISTINE LE BERRE

Après une quinzaine de créations chorégraphiques contemporaines (parmi les plus marquantes : Janus en 1997, Celui qui tombe en 1998, L'antre en 1999 sur une création musicale pour 8 guitares d'Olivier Mellano, Les pénétrables en 2000 notamment présentée aux Hivernales à Avignon, La chair des anges en 2001, Pour la peau en 2002), elle s'interroge sur le mode de représentation chorégraphique et se dirige peu à peu vers un théâtre des corps où le mouvement n'est présent que s'il a du sens.

En 2004, elle crée sa première pièce pour le jeune public Dame Couverture et Monsieur Seau au Théâtre Lillico (Rennes). Une nouvelle direction s'affirme, la cie hop!hop!hop! est née. A partir de 2008, avec le spectacle La ligne d'or, la notion de personnage comique apparaît dans son travail et on peut désormais parler de théâtre de corps et d'objets. Son premier désir est d'éveiller l'enfant à l'esthétique contemporaine au travers du corps mis en scène et des objets qui l'entourent (le corps dans son rapport à l'espace scénographique, la musique, la matière et à l'objet).

Ses créations sont influencées par des univers picturaux (Jérôme Bosch, Goya ou Witkin) et plastiques (A. Messager, Louise Bourgeois, Berlinde de Bruyckere...) et des auteurs comme G. Bataille, Cioran, les écrivains de contes et de mythes... qui se transmettent insidieusement aux enfants.


DIDIER MARTIN

Il est la deuxième jambe de la cie hop!hop!hop! Il fabrique les décors, les accessoires, la lumière mais aussi parfois la bande son (sous le nom de Dofo) et surtout il est le regard extérieur sans concession de Christine. En parallèle, il collabore avec d'autres artistes de la danse et de la musique, notamment Dominique A, pour qui il conçoit les lumières et suit les concerts depuis plusieurs années. Si lʼon devait lui demander ses passions, il répondrait : musique, spectacle, lumières et particulièrement celles de Grèce.