Historique

Depuis la nouvelle ratio fundamentalis, publiée le 8 décembre 2016, l’accompagnement des vocations de prêtres comprend normalement un «temps propédeutique» visant à «poser des bases solides pour la vie spirituelle et à favoriser une meilleure connaissance de soi pour la croissance personnelle.» (Ratio fundamentalis 59).

En septembre 2017, le Cardinal Jean-Pierre Ricard inaugurait à Bordeaux une nouvelle propédeutique, dans le cadre de la maison diocésaine, la Maison Saint Louis Beaulieu. Le P. Geoffroi Gardair en a été nommé responsable. Cette propédeutique porte le nom de Saint André, celui que les orientaux honorent comme "premier appelé" et dont l'Aquitaine revendique une part de l’héritage spirituel : la cathédrale de Bordeaux, "primatiale d'Aquitaine" est sous son patronage.

Cette icône de Saint André, "premier appelé", a été écrite par Mme Béatrice Paternostre et bénie par le Cardinal Jean-Pierre Ricard, le 8 septembre 2017. Sur le phylactère, la joyeuse annonce qu'André fait à son frère Simon : "Nous avons trouvé le Messie !" (Jn 1,41).

Pour sa première promotion, l'Année Saint André a accueilli cinq candidats, envoyés par les évêques de Bordeaux, de La Rochelle et Saintes et de Limoges.

Ici photo prise à Braga, Portugal, au cours du pèlerinage de Toussaint.

La nouvelle promotion 2018-2019 sera sous la houlette de l'abbé Jean-Vivien Pâquier, l'abbé Geoffroi Gardair étant nommé responsable du Séminaire Saint Joseph.

A ce jour (8 août 2018), cinq candidats sont déclarés pour la rentrée de septembre 2018.