Campus Burkina Faso

Master 2 en Gestion de l'Environnement

Organisé avec l'Institut Universitaire de Formation Initiale et Continue de l'Université de Ouaga II,

à Ouagadougou (Burkina Faso)

FORMATION EN COURS DU SOIR

INSCRIPTIONS 2018/19-2019/20 EN COURS

NOUVELLE DATE DE RENTRÉE : 30 SEPTEMBRE 2019

L'environnement est un atout majeur pour le développement du continent africain. Sa préservation et l'optimisation de ses ressources dans une perspective de développement durable conditionne largement l'avenir de l'Afrique et, au-delà, de la planète toute entière.

Pour répondre à cet enjeu considérable, la formation de spécialistes et d'experts hautement qualifiés dans la gestion des problématiques environnementales s’impose comme une priorité en Afrique.

Le Master 2 « Gestion de l’environnement », abordé de manière multidisciplinaire et holistique, vise précisément à former des praticiens de haut niveau, parfaitement opérationnels, capables de traiter les grandes thématiques et problématiques environnementales (écologie, agroforesterie, changement climatique, eau, parcs naturels, forêts, déchets, …) dans leurs aspects propres aux pays africains. Ainsi, les meilleures pratiques, technologies, connaissances et savoirs sont mis en avant et enseignés, afin de favoriser un développement respectueux de l’environnement qui, d’une part, évite de reproduire des modes de consommation et de production néfastes et, d’autre part, intègre les réalités africaines dans leurs aspects écologiques, sociaux, économiques et politiques (en abordant par exemple la question de la décentralisation). Cette approche vise un développement durable, mais également et surtout le développement au niveau du continent africain de capacités endogènes en matière d’environnement.

L’Université Senghor, université internationale au service du développement africain, délocalise depuis ces dernières années un ensemble de formations professionnelles diplômantes sur le terrain, dans 7 pays africains dont en particulier au Burkina Faso, campus Senghor historique, depuis 2011. La formation dans le domaine de la gestion et du management est précisément au cœur de ses compétences.

Ces « Campus Senghor » sont conçus pour favoriser l’employabilité rapide et opérationnelle des cadres africains, en réponse aux besoins réels du continent africain exprimés par les acteurs professionnels. C’est pourquoi ces filières spécialisées font appel à l’expertise professionnelle et aux ressources professorales internationales, régionales et locales.

Les auditeurs sont majoritairement des professionnels en activité. Cette formule souple permet, en cours du soir, à un nombre décuplé de responsables des secteurs privé et public ou de la société civile d’accéder à des formations de haut niveau international, adaptées aux réalités du terrain et ce, sans quitter leur environnement professionnel.

Le Master se déroule à l'Institut Universitaire de Formation Initiale et Continue de l'Université de Ouaga II à Ouagadougou. Il est sanctionné par un diplôme de l’Université Senghor reconnu par le CAMES.

Objectifs du programme

  • Former des cadres spécialistes capables d’aborder et de traiter les problèmes environnementaux actuels en Afrique, les doter d’outils et de compétences spécifiques pour améliorer les modes de gestion de ces problèmes et inscrire les actions dans la durabilité.
  • Renforcer des savoirs et des capacités des auditeurs pour réussir un développement respectueux de l’environnement dans les pays africains, c’est-à-dire un développement qui se donne les moyens d’être durable.
  • Préparer les auditeurs, leur donner les outils nécessaires, leur fournir les clefs et les méthodes de travail permettant aux professionnels de l’environnement qu’ils vont devenir de s’adapter au mieux aux diverses situations auxquelles ils seront confrontés.

Débouchés

Conjuguant connaissance approfondie et bonnes pratiques, le Master s’adresse principalement aux cadres des secteurs public et privé exerçant notamment dans :

  • l’administration publique (ministères, services déconcentrés, collectivités territoriales...),
  • les organisations et bailleurs internationaux,
  • les ONG,
  • les cabinets de consultants (évaluation, notation, études de projets),
  • les entreprises privées dans le domaine de l'environnement.

Les auditeurs sont amenés à devenir des professionnels de haut niveau compétents et polyvalents, aptes à gérer efficacement les problèmes environnementaux actuels de l’Afrique.

Dès la fin de la formation, les auditeurs sont directement opérationnels.

Conditions d’admission

  • Pour être admis au programme de Master 2, les candidats doivent être titulaires d’une première année de master ou d’un diplôme de niveau équivalent délivré par une institution reconnue. L’admission est également possible par validation des acquis professionnels (VAP85) à partir de trois ans d’expérience ad minima.
  • Dans tous les cas, la sélection est effectuée au vu du dossier académique et professionnel du candidat.
  • Le versement de la première tranche des frais de scolarité à l’Université Senghor confirme l’inscription définitive des candidats pré-admis pédagogiquement.

Méthodes pédagogiques

L’Université Senghor promeut une pédagogie active faisant appel à des méthodes d’apprentissage innovantes et diversifiées :

    • élaboration d’un syllabus décrivant les objectifs d’apprentissage disponible pour chaque cours
    • usage de ressources et d’outils numériques notamment la plateforme Moodle
    • jeux de rôles, simulations et mises en situation
    • études critiques de cas
    • classes inversées
    • travaux en équipes
    • des ressources pour aller plus loin et favoriser l’autonomie des étudiants
    • visites de sites
    • conférences de grands témoins

Les intervenants sont évalués par les auditeurs à la fin de chaque session.

Programme des enseignements

Il s’agit d’un master international délivré par l’Université Senghor composé d’unités d’enseignements donnant des crédits ECTS (conformément au système LMD). Un crédit est l’unité de mesure de la charge de travail d’un étudiant, c’est à dire le temps dont il a besoin pour atteindre les objectifs de formation et développer des compétences. La charge de travail inclut les heures de présence en classe, le travail personnel.

A titre d'exemple, la charge de travail pour réussir un module à 3 crédits est de 75 h (20 h en présentiel enseignement, et 55h en travail personnel)

S’adressant à des professionnels en activité, les enseignements seront dispensés en cours du soir (3h/jour). Le mémoire est préparé puis soutenu après la fin des enseignements (période de trois mois).

Les enseignements du master sont structurés et organisés selon la maquette prévisionnelle suivante (des aménagements renforçant la qualité et la pertinence de la formation seront apportés) :

UE1 : Aires protégées et agro-foresterie (9 ECTS)

  • Aires protégées et zones humides
  • Agriculture durable et agro-foresterie

UE2 : Eau et déchets (9 ECTS)

  • Gestion des déchets
  • Assainissement, qualité et traitement des eaux

UE3 : Changements climatiques et énergie (9 ECTS)

  • Changements climatiques
  • Energie et développement

UE4 : Elaboration du mémoire et séminaires (3 ECTS)

UE5 : Gestion décentralisée et participative de l'environnement (9 ECTS)

  • Décentralisation et gestion de l'environnement
  • Ressources, écosystèmes et sociétés
  • Aménagement du territoire et urbanisation

UE6 : Education relative à l'environnement et marketing social (6 ECTS)

  • Marketing social en environnement
  • Education environnementale et développement durable

UE7 : Unité interdisciplinaire (3 ECTS)

  • Economie de l'environnement

UE8 : Rédaction de Mémoire et soutenance (12 ECTS)

Droits d’inscription

Les droits d’inscription à l'Université Senghor sont de 1.700.000 CFA (2600 €).

L’inscription n’est définitive qu’après règlement de ce montant dans le mois (30 jours) suivant l’avis d’admission .

Toutefois, ce montant peut être réglé en trois échéances. En ce cas, les droits d’inscription à régler sont augmentés des frais de dossiers (150.000 CFA) portant le total à 1.850.000 CFA (2.800 €), soit :

  • 550.000 CFA à l’admission (sous 3 semaines maximum à réception de l'avis d'admission),
  • 750.000 CFA au 31 octobre 2019,
  • 550.000 CFA au 15 décembre 2019.

Les règlements pourront être effectués sur le compte bancaire de l'Université Senghor à Ouagadougou.

Le défaut de règlement de la totalité des droits d’inscription à l’admission (ou du montant de la première tranche en cas de règlement en trois échéances) empêche l’inscription définitive au master.

En cas de règlement par échéances, le défaut de règlement des deux tranches suivant celle de l’admission aux dates d'échéance fixées, entraîne la suspension de l’autorisation de passer les examens de contrôle et d’obtenir des notes pour chaque module dispensé pendant la période de suspension.

En cas de régularisation au plus tard avant la fin de la période des enseignements du master, l’étudiant sera autorisé à passer des épreuves de rattrapage, et donc obtenir des notes.

A défaut de régularisation, l'absence de notes compromettra définitivement l'obtention du diplôme.

Veuillez noter que tous autres frais tels ceux de visa, voyage, logement, restauration, assurances, etc. pendant la durée de la formation, restent à la charge du candidat.

Enfin, la formation étant également sanctionnée par le diplôme de l'Université de Ouaga2, des droits d'inscription à cette dernière seront également à verser sur place (50 000 FCFA pour les ressortissants de la zone UEMOA et 250 000 FCFA pour les non ressortissants).

Dépôt des candidatures

Les candidats doivent s’inscrire sur la plateforme de candidatures en ligne, ouverte sur le site de l’université Senghor (lien en bas de page).

Ils doivent y déposer le dossier de candidature qu’ils auront rempli et obligatoirement complété sur internet par les documents suivants :

  • Curriculum Vitae (CV)
  • Lettre de motivation
  • Photocopie légalisée du diplôme ou documents pouvant justifier la validation d’acquis professionnels
  • Pour les candidats salariés, en cas d’admission à la formation, une lettre d’acceptation de mise à disposition du candidat signée par l’employeur.

Les originaux de ces documents seront demandés en cas d’admission et devront être impérativement déposés avant l’inscription définitive auprès de l'Institut Universitaire de Formation Initiale et Continue de l'Université de Ouaga II (cf. Modalités d'admission).

Modalités d'admission

Le master ouvre un nombre maximum de 25 places.

Les dossiers de candidatures seront sélectionnés au fur et à mesure de leur réception.

Les inscriptions seront closes aussitôt le nombre d'admissions confirmées atteint.

Les candidats seront informés de la décision favorable les concernant en recevant un avis de pré-admission accompagné d'une convention d'admission.

L'admission ne sera confirmée définitivement qu’à réception au plus tard 3 semaines après réception de l'avis de pré-admission (passé ce délai, le bénéfice de l'inscription sera reporté sur le candidat admis suivant) :

  1. de la convention d'admission dûment datée, paraphée et signée ;
  2. du versement des droits d'inscription ; soit la totalité en une fois (1.700.000 FCFA), soit le montant de la première tranche (550.000 FCFA) en application du règlement financier exposé sur l’avis d’admission.

Pour confirmer son admission, l'auditeur doit impérativement adresser les copies scannées de la convention signée et du justificatif de son versement (virement ou transfert d'argent) à Mme Iman Fawzi : info@usenghor-francophonie.org (+(203) 4843374 - 4843504).

Enfin, en cas d'admission, les originaux des documents (diplômes et/ou documents pouvant justifier la validation d’acquis professionnels) devront être impérativement déposés avant l’inscription définitive (tous les jours ouvrables de 8h à 16h) auprès de M. Kevin LOMPO, Directeur adjoint de l'Institut Universitaire de Formation Initiale et Continue de l'Université de Ouaga II, dont les coordonnées sont :

  • localisation : A partir de l'échangeur de l'Ouaga 2000 en direction de Pô, prendre le quatrième tournant à droite, l'IUFIC est à environ 300m en face de la clinique Edgard Ouédraogo
  • courrier électronique : iufic@univ-ouaga2.bf - Tél.: +22625409404

Calendrier

Les dossiers de candidatures étant sélectionnés au fur et à mesure de leur réception, les inscriptions seront closes aussitôt le nombre d'admissions confirmées atteint (maximum 25).

Calendrier :

  • Lancement de l’appel à candidature : 2 juillet 2018
  • Communication des résultats : au fur et à mesure de la réception des dossiers (les places seront attribuées aux premières candidatures retenues)
  • Date limite pour le paiement des frais d’inscription : 3 semaines à réception de l'avis de pré-admission
  • Fermeture des inscriptions : une fois le nombre d'inscrits prévu atteint
  • Ouverture du master : 30 septembre 2019


Image d'en-tête : Storms rolling in Ouagadougou , By Jeff Attaway from Dakar, CC BY 2.0