Contrairement à ce que l’on en pense habituellement, un trauma n’est pas nécessairement un événement unique et marquant dans la vie de l’individu. Les patients ont parfois été maltraités, humiliés, harcelés ou trahis, dans l’enfance comme dans la vie adulte. Certains ne parviennent pas à apaiser la tristesse et la colère suite au deuil d’une personne aimée. D'autres peuvent avoir vécu toutes sortes de petits événements sans lien entre eux, mais qui, par la suite, deviennent émotionnellement lourds et les rendent tristes, déprimés. Des images, des sensations, des émotions reviennent à la surface sans y avoir été invitées et finissent véritablement par hanter la personne.

Ce n’est pas tant l’horreur ou le caractère original de l’événement qui en fait un trauma, mais bien la manière dont l'individu y réagit. Certaines personnes, après de tels événements, développent une dépression, une phobie (dont l’objet peut d’ailleurs être sans rapport avec celui du trauma), des difficultés relationnelles, etc. La TBT permet de soigner ces patients victimes de traumatismes (accidents, viols, deuils, abus sexuels, physiques et psychologiques, maltraitances infantiles…) très rapidement et confortablement. 

En combinant différentes méthodes concrètes qui ont fait leurs preuves dans le traitement des traumas (hypnose, thérapies brèves et de désensibilisation, TCC, techniques « alternatives »), le praticien en TBT offre au patient la possibilité de guérir de ces symptômes en sécurité. Au sein des séances, thérapeute et patient collaborent dans cet objectif, le praticien étant informé à tout instant de l’évolution du travail et du vécu du patient. En effet, diverses protections sont mises en place afin de permettre une progression adaptée à son rythme, et les feedbacks continuels permettent de baliser le chemin thérapeutique. En contact permanent grâce au dialogue instauré, patient et thérapeute construisent une situation égalitaire dans laquelle chacun apprend et exécute sa tâche en regard du type de trauma à désensibiliser. Chaque proposition du thérapeute sera en effet expérimentée et évaluée par le patient quant à son efficacité afin de permettre à chacun de s’adapter constamment aux besoins de celui-ci.

Inspirée entre autres des travaux de M.H. Erickson, de Kay Thompson et de B. Van der Kolk, la Thérapie Brève du Trauma pratique l’hypnose de manière conversationnelle et active. Le sujet n’est pas endormi, « passif » ou « absent ». Au contraire, avec l’aide du praticien, il reprend le contrôle sur ses symptômes physiques (souvent régulés par le système nerveux autonome) ainsi que sur les images qui l’envahissent et les émotions associées. Les symptômes qui découlent des événements traumatiques (flashbacks, cauchemars, perte d’estime de soi, dépression, symptômes et maladies psychosomatiques, troubles du comportement, etc.) sont ainsi rapidement éliminés (en moyenne 5 séances sont suffisantes) et il a été démontré que cette amélioration radicale perdure à long terme.

La TBT n'est PAS une nouvelle thérapie à la mode... C'est une véritable boîte à outil pour le praticien confronté aux traumas. Les méthodes les plus efficaces en termes de traitement des traumatismes sont harmonieusement combinées à l'hypnose afin de faire face à beaucoup de situations cliniques difficiles.



Amélie Simon
Fondatrice TBT