Other‎ > ‎

Mes histoires de Gibondi

Le Gibondi est un drôle d'animal  qui fait des bêtises


Ho La Vache

Il était dans la maison de mes grands parents qui habitaient à Coudiou en Charente Maritime.

Le Gibondi, était toujours à battre la campagne. Une fois, il a traversé une rivière "  la boutonne" . Dans les champs, de l'autre coté de la rivière, il y avait des Vaches.
Le Gidondi est un peu trop curieux, alors il a voulu savoir si les vaches dormaient.
Pourtant c'est étonnant comme question car elles étaient toutes debout. Remarque les flamants roses et les chevaux arrivent bien à dormir debout eux.

Il  n' est pas idiot, il est curieux, il aime savoir.

Alors il commence à appeler les vaches. Mais les vaches ne bougent pas. Il avance vers elles, elles ne bougent toujours pas.
Il prend un caillou très lourd, et bêtement le lance tout près d'une d'elles.
C'est un peu idiot non ?
Enfin, s’il n'est pas idiot, le Gibondi ne vise pas bien.
Le gros caillou tombe pile sur la tête de la vache , ça fait un bruit sourd qui résonne.
La vache tombe par terre, elle s'allonge, comme pour dormir.

Le Gibondi est bien embêté. Il se dit qu'il a tué la vache. Alors il fait  demi  tour , et part en courant.

Il a peur.

Il sait qu'il va se faire houspiller par les grands parents.

Il part tellement vite mais  il  doit de nouveau traverser la rivière. Mais va savoir dans l'agitation,  il se fait emporter par le courant.
Le moulin n'est pas loin. Même si depuis bien longtemps, il ne fait plus de blé, l'eau passe encore très vite dans ses vannes.
Le Gibondi se fait aspirer par la vanne du moulin. Il est avec sa barque, et tout part de travers, la barque prend de la vitesse et passe sous le pont.
Elle passe ensuite la vanne de débordement. De l'autre coté et  ce qui devait arriver  arriva. Le gibondi tombe à l'eau, heureusement qu’il sait nager
Mais il est trempé et la barque est passée  du mauvais coté du moulin.

Que va encore dire le grand-père.

Impossible de remonter la barque, elle est beaucoup trop lourde
Le Gibondi, a fini par attacher la barque à un arbre.
Il s'est remis debout sur la berge.
Il a vu la vache se relever. Ouff elle n'était pas morte.
Alors il est remonté voir le grand-père.

Et lui a dit qu'en revenant de la pêche, il avait mal attaché la barque, elle avait été aspirée  par le courant.

Il est coquin ce Gibondi

© Guillaume moulard 2010



Sous-pages (1) : ETIENNE THIL
Comments