Notre histoire

L'Amidross s'est constituée sur la base de la fusion de deux amicales de retraités existantes: l'Amidraf (Amicale des Agents de Direction Retraités des Allocations Familiales) et l'Adruge (Amicale des Agents de Direction Retraités du Réseau des Urssaf InterGEnérations).

L'Adruge

L'Adruge est née en 2003 sous l'impulsion de son président fondateur, Claude Sanzey, ancien Agent-Comptable de l'Urssaf de Nancy. Elle avait vocation à réunir les anciens agents de direction des Urssaf adhérentes du Certi de Nancy, comme l'indiquait sa raison sociale : « Amicale des Agents de Direction Retraités de la région du Grand Est ». C'était donc une amicale réunissant des collègues ayant eu des relations étroites dans leur vie professionnelle. Beaucoup de souvenirs en commun ! Curiosité, l'amicale intégrait les retraités de l'Urssaf de Seine et Marne, parce que cette Urssaf avait été adhérente au Certi de Nancy. Vaste Grand-Est ! Le principe était de se rencontrer une fois par an pour une réunion suivie d'un déjeuner et d'une visite touristique, ceci de façon tournante dans chacun des départements de la région. La réunion avait lieu dans l'Urssaf du département d'accueil afin de pérenniser le lien avec les actifs. L'amicale a connu le succès dans ses recrutements et ses activités durant plusieurs années. Roger Princet au secrétariat et Michel Baudoin à la trésorerie en ont été les chevilles ouvrières avec Claude Sanzey.

Robert Ballu a succédé à Claude Sanzey à la Présidence de 2007 à 2011. Au fil des années il est apparu que les évolutions importantes qui se dessinaient dans le réseau des Urssaf, avec une diminution prévisible du nombre d'agents de direction allait rendre problématique le maintien dans un ancrage territorial limité au Grand-Est.

En 2011 Robert Ballu passe le relais de la présidence à Alain Cochard. Michel Baudoin est toujours à la trésorerie et Christophe Taboulot prend le secrétariat. En 2012 le pas est franchi : l'Adruge devient nationale. Il en résulte un nouvel essor.

La dispersion des membres sur tout le territoire national suscite des évolutions. Un site Internet est créé ainsi que des forums d'échange afin de maintenir un lien permanent avec les membres. Les réunions annuelles sont, dans un premier temps, organisées à Paris puis, sur deux ou trois jours, en région. De bons souvenirs ! Une convention est passée avec l'Amidraf, amicale des retraités des Caf permettant aux membres de l'Adruge de participer à des voyages. De son côté l'Adruge apporte son savoir-faire en matière informatique. A partir de 2014 les effectifs stagnent, les nouvelles adhésions – moins nombreuses – étant contrebalancées par des départs. L'accélération des évolutions dans le réseau Urssaf laisse présager des difficultés de recrutement accrues dans l'avenir. L'Adruge n'a pas atteint la taille critique qui lui permettrait de donner l'ampleur souhaitable à ses réunions annuelles. Le rapprochement avec l'Amidraf montre ses limites mais laisse entrevoir de nouvelles perspectives possibles pour les deux amicales à condition d'aller jusqu'à une fusion.

L'Amidraf.

Historique en phase de rédaction.

L'Amidross

La fusion est mise à l'étude en 2017 et concrétisée en 2018 par un projet de fusion ayant abouti le 22 mai 2019.

L'Amidross, de par ses statuts a désormais vocation à intégrer les Agents de Direction retraités de toutes branches et tous régimes de Sécurité Sociale.