Méthode d'accordéon diatonique

Une méthode destinée à tous ! A ceux qui apprennent seuls, ou avec un professeur en complément des cours. Elle détaille TOUTES les difficultés que peut rencontrer un.e élève, la bonne tenue de l'instrument, les mauvaises habitudes à éviter, la maîtrise du soufflet, l'acquisition des techniques de base pour aller vers des accordéons plus sophistiqués (3 rangées...)
Elle met aussi en avant l'ECOUTE musicale, indispensable pour bien jouer. Jouer de l'accordéon, ce n'est pas seulement poser les bons doigts sur les bonnes touches de l'instrument !


Cliquez sur les images pour avoir la description des méthodes

Quelques retours des utilisateurs de la méthode ...

  • "On peut picorer et avancer à son rythme. L'enseignement n'est pas figé, il se fait un peu à la carte. Pas sectaire, notre prof breton ! Si vous suivez les recommandations du maître, vous commencerez vite à épater vos proches."
    Trad Magazine

  • "On a eu la bonne idée de me parler de cette méthode dont l'approche "à l'oreille" m'a séduite... Je n'ai pas été déçue : c'est drôle, facile d'accès, clair, logique et je me réconcilie enfin avec l'aspect théorique de la musique (juste ce qu'il faut, il n'y en a ni trop ni pas assez). Merci de redonner confiance aux traumatisés du solfège et de donner sa place à la musique (l'écoute, le chant, sentir, chercher d'abord). C'est exactement ce qu'il me fallait ! (J. L.)

  • C’est la meilleure méthode sur le marché, sans aucun doute. Je pense que tu dois être très fier de ton ouvrage (je le serais aussi). J’ai été emballé par tous les détails que je vis à chaque nouvel élève et que souvent personne ne pense à aborder, par ex : Bretelles, Pouce et poucet, Courroie main gauche, Tempo avec le pied, Soupape d’air, Position du bras droit, etc… Il y en a, il y en a ! (Gaston Nolet, accordéoniste et prof d'accordéon québécois).

  • Je trouve particulièrement pratique les airs enregistrés au ralenti, qui permettent de jouer en même temps que le "professeur". Aussi les ralentis sur les doigtés. Et tout le reste ! Bravo et merci. (Paul N.)