Port de Lanne

Port de Lanne

¤ Superficie,1 268ha ; Point culminant, 25m.

¤ Population : 1839 : 1204h ; 1862 : 1161h ; 1880 : 1109h ; 1896 : 1057h ; 1914 : 1200h ; 1939 : 753h ; 1962 : 640h ; 1985: 602h. ; 1997 :665h ; 2002 : 700h

Le Port

Le port s'est développé à 5km en amont du Bec-du-Gave, sur la rive gauche concave du fleuve, en eau profonde, protégé des vents d'ouest par les coteaux de Sainte Marie de Gosse…

"Lous Galupés de l'Adoue ", est une corporation présente dans ce village et disparue vers 1930….

1765 : "Port-de-Lanne est couvert de quantité de bateaux de toutes grandeurs, dont les uns, attendant le reflux, sont à l'ancre. Les autres, à la voile, profitent du reflux, cinglant par vent arrière…".

En 1914-1918, le minerai de St-Lon est chargé sur des "bros", transporté au Port (10km), et chargé sur les galupes… (Louis Larbaigt)

Quelques éléments d'histoire du village

"La création d'une bastide fut prévue dès les Moyen Âge (1314), mais il n'y avait pas encore eu fondation en 1331, date à laquelle Edouard III donna l'ordre de passer un paréage avec Izarn de Lanne. Il n'est pas possible de savoir si l'ordre fut suivi d'exécution…" (Inventaire topographique, 1973).

La carte de Roussel datée de 1718 situe la paroisse de Lanne (ci-contre). Sur ce même extrait figurent la paroisse d'Orthevielle, les lieux Bec du Gave et Ourgave Port.

C'est vers 1830, que le nom actuel fut donné officiellement à la commune, car déjà la carte de Cassini (XVIIIe - XIXe) cite : Port-de-Lanne.

Au XIXe et au début du XXe, hormis le " Bourg " et le " Port ", existait un habitat rural dispersé et un petit quartier de fermes " La Ruade ".

La route de Bayonne à Perpignan débouchait jusqu'en 1826, sur un bac qui traversait l'Adour.

Ce monoxyle a été retiré au Bec-du-Gave. Il servait à la pêche et aux petits transports. Ce type de bateau n'est pas très ancien.(musée d'Arthous).

Curiosité

Albert Lataillade et son épouse ont transformé le relais de poste familial en auberge restaurant réputé et ouvert à proximité un musée de la batellerie, riche de documents et objets, témoins de la vie fluviale intense aux siècles précédents.