Navigation et pêche

La navigation actuelle est très réduite sur le fleuve. Les embarcations les plus nombreuses sont les couralins - aluminium et plastique ont remplacé le bois -, des pêcheurs professionnels. En été quelques voiliers (estivants), et flottille de l'école de voile de Lahonce. Quelques bateaux à moteur de plaisanciers et deux bateaux de promenade entre Bayonne et Peyrehorade (Le Coursic et La Hire 2).

Le bassin de l'Adour est l'un des rares non assujetti à la vignette VNF (Voies Navigables de France). Le dernier bateau de transport commercial transportait la pierre de Port de Cassous à Guiche aux cimenteries de Boucau Tarnos

(fermeture au début des années 1990).

Quel permis pour naviguer ?

Les règles de navigation ont été clairement défini par la Sous Préfecture de Bayonne en novembre 1995.


L'influence des marées se fait sentir jusqu'à Dax sur l'Adour et ses affluents. De grandes variations existent du fait de la distance à l'embouchure et du coefficient variable de marée.

Le calendrier des marées (Bayonne Boucau) est diffusé par de nombreux médias, vous pouvez le consulter en cliquant sur l'horloge des marées :

Association agréée de pêcheurs professionnels du bassin de l'Adour et des versants côtiers

Le bassin de l'Adour est un petit bassin hydrographique de 17 000 km2, près de dix fois moins que le bassin de la Loire.

C'est l'association qui compte le plus grand nombre de pêcheurs professionnels : 84 pêcheurs fluviaux et marins-pêcheurs, dont quatre femmes.

Autre particularité, seuls 15 professionnels exercent leur activité à plein-temps. Ces pêcheurs fréquentent les eaux de la partie aval de l'Adour et les Gaves. Sont aussi exploitées les ressources des courants côtiers, appellations des petits fleuves de moins d'une dizaine de kilomètres dans les Landes, de Mimizan et de Contis. En Adour, on pêche aloses, lamproies, saumons, truites de mer et anguilles à l'occasion. Mais ce sont les civelles qui représentent 80 % de l'activité et qui sont la raison de pêcher quasi-exclusive des pêcheurs à temps partiel.

Depuis sa création, au milieu des années 1980, l'association a perdu environ 80 % de ses effectifs.

www.lepecheurprofessionnel.fr