ART VIDÉO POUR LES CONDITIONS DE MÉLIÈS

Sam Meech (2024)
digital video (1080x1920,  h264, 10 mins, looped), media player, LED monitor

A video snow globe capturing the Cinémathèque Méliès in a warm and fuzzy glow of video feedback and falling snow. This video portrait was originally captured in December 2023 in Val David as winter finally rolled in, and then later processed in the studio in January 2024 using video feedback techniques. 

The work was mad espcially for Cinémathèque Méliès as part of SVP Rembobinez exhibition, following discussions with manager Nicole about how to show a video art work that would be accessible without infringing copyright. The piece was made to be installed in the window of Cinémathèque Méliès so that people are drawn to the screen, only to find that the building the view of the building from the street is now encapsulated in the screen.

The title - Art vidéo poour les conditions de Méliès - is a playful reference to Video Art for Conditional Malaise (2017) by Rob Feulner, which is also exhibited within the space. This work was made as a tool for surviving the bleak winter months, depicting flowers blooming in feedback.


Une boule à neige vidéo capturant la Cinémathèque Méliès dans une lueur chaude et floue de retour vidéo et de neige tombante. Ce portrait vidéo a été capturé en décembre 2023 à Val David alors que l'hiver arrivait à son terme, puis traité en studio en janvier 2024 à l'aide de techniques de rétroaction vidéo. 

L'œuvre a été réalisée spécialement pour la Cinémathèque Méliès dans le cadre de l'exposition SVP Rembobinez, suite à des discussions avec la directrice Nicole sur la façon de montrer une œuvre d'art vidéo qui serait accessible sans enfreindre le droit d'auteur. L'œuvre a été conçue pour être installée dans la vitrine de la Cinémathèque Méliès, de sorte que les gens soient attirés par l'écran, avant de découvrir que le bâtiment - la vue du bâtiment depuis la rue - est maintenant encapsulé dans l'écran.

Le titre - Art vidéo poour les conditions de Méliès - est une référence ludique à Video Art for Conditional Malaise (2017) de Rob Feulner, qui est également exposé dans l'espace. Cette œuvre a été réalisée comme un outil pour survivre aux sombres mois d'hiver, représentant des fleurs qui fleurissent en rétroaction.