Séminaires du programme RELINUM

Renaud LABYDoctorant à l'EPHE,chargé d’enseignement à la Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses de l’Institut catholique de Paris.

24 avril 2019

La blogosphère catholique, nouveau magistère ? Le cas de cinq blogs catholiques d’opinion



Discutantes : Dr Florence Bergeaud-Blackler CNRS/GSRL; Pr Blandine Chelini-Pont, LID2MS
Lieu : Faculté de Droit d’Aix-en-Provence. Bat Pouillon. Salle des Actes.
La blogosphère catholique, nouveau magistère ? Le cas de cinq blogs catholiques d’opinion
Renaud Laby s'interroge : le web conversationnel et le modèle d’organisation des flux de données enferment-ils les internautes dans des bulles affinitaires ? Ainsi le web confinerait-il les catholiques entre eux ? Dans cette sphère cependant, l’expression des fidèles n’est pas uniforme, son foisonnement manifeste, comme jamais auparavant, l’existence de sensibilités diverses et opposées dans l’Église qui trouvent sur le web une tribune nouvelle. Certains groupes s’érigent même en lobby pour peser sur l’autorité civile ou religieuse. Après avoir brièvement rappelé les causes sociologiques et technologiques de la segmentation des publics sur internet, l’intervention – fruit d’une recherche doctorale en cours sur le militantisme catholique en ligne – rend compte de l’activité éditoriale de cinq blogs catholiques d’opinion diversement situés idéologiquement, du caractère homophile de leurs publics et de leur influence laquelle concurrence le magistère des évêques, remettant en cause les rapports d’autorité dans l’Église établis par la doctrine catholique.

18 mars 2019

Normativité et publicisation numérique du religieux, le cas du christianisme catholique en France


Discutantes : Dr Florence Bergeaud-Blackler CNRS/GSRL; Pr Blandine Chelini-Pont, LID2MS
Lieu : Faculté de Droit d’Aix-en-Provence. Salle 3.3.
Video Audio
Normativité et publicisation numérique du religieux, le cas du christianisme catholique en France
David Douyère explique comment la communication religieuse numérique applique et induit des normes d’expression (employer le langage de la tradition, de la communauté, ou des incroyants) autant qu’elle prescrit des normes d’action. Après une présentation de pistes d'approches de l’utilisation du numérique par les religions, l’intervention s’attache à penser la question de l’autorité et la régulation de la communication numérique au sein de l’Eglise catholique en France (autour du document signé par Mgr Turini, L’Eglise à l'heure des réseaux, Quelle communion à l’ère du numérique ?, Documents Episcopat, no 5, 2017) puis propose l’étude d’un cas de normativité religieuse par le numérique, autour du site web corpsfeminin.com conçu par le collectif de laïcs catholiques visant à l’ « évangélisation du continent numérique » Lights in the Dark. (suite)
Pr Olivier SERVAIS, historien et anthropologue, professeur à l’Université catholique de Louvain où il enseigne l’anthropologie de la religion, du virtuel et des systèmes symboliques.

13 décembre 2018

Religions et numérique



Discutantes : Pr Blandine Chelini-Pont, LID2MS et Pr Dominique Augey, LID2MS.
Lieu : Faculté de Droit d’Aix-en-Provence Espace René Cassin.
Audio
Religions et numérique, 15 ans de recherche
Olivier Servais est un des pionniers des études numériques en sciences sociales. Il parle de ses recherches au cours des 15 dernières années en anthropologie du numérique et de son intérêt pour les relations entre numérique et religieux. Il mène des travaux ethnographiques dans différents métavers, particulièrement World of Warcraft et Guild War 2. Il est aussi membre du LAAP (Laboratoire d’Anthropologie Prospective) et de l’OMNSH (l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines). Il est actuellement Président de l’Ecole des sciences politiques et sociales de l’UCL.


Dr Florence BERGEAUD-BLACKLER, anthropologue chargée de recherche GSRL CNRS/EPHE PSL Université

13 décembre 2018

Le numérique favorise-t-il les lectures fondamentalistes du religieux ?


Discutantes : Pr Blandine Chelini-Pont, LID2MS et Pr Dominique Augey, LID2MS.
Lieu : Faculté de Droit d’Aix-en-Provence Espace René Cassin.
Le numérique favorise-t-il les lectures fondamentalistes du religieux ? Florence Bergeaud-Blackler s’intéresse depuis un certain nombre d’années aux fondamentalismes religieux . Elle a montré dans ses travaux sur le marché halal comment le néo-libéralisme favorise les univers normatifs des franges fondamentalistes de l’islam. La question se pose selon elle de savoir si la société numérique favorise l’hégémonie des normativités fondamentalistes : le littéralisme, le dogmatisme, l’intégralisme, le créationnisme etc. Elle pose cette question sur la base d'une analyse du rapport de l’institut Montaigne intitulé « la fabrique de l’islamisme » paru en septembre 2018, basées sur un traitement big data. Ce rapport montre qu'alors que les groupes militants islamistes sont minoritaires, ils dominent largement les tendances présentes sur le Web et les réseaux sociaux. Ce qui leur ouvre des voies de communication et de médiation qu’ils n’avaient pas avant, et donc une capacité d’influence inédite sur la norme religieuse. Des résultats obtenus grace à un traitement intensif et extensif pionnier des données du web sur la muslimosphère. Elle en fait las présentation critique et conclue sur la nécessité de poursuivre ce type d'investigations.