L'Ail









LILIACÉES - AMARYLLIDACÉES

Ail commun, allium sativum, Ail des Jardins, allium oleraceum, Ail des vignes, allium vineale...

LE BIOTOPE DE L'AIL

La Biotope de l'Ail est propice aux céréales, aux aromates, aux fleurs, aux huiles essentielles, aux légumes racines, sous réserve d'un compagnonnage avec des plantes calmantes et adoucissantes type plantain lancéolé, calendula, gaillet, violette et mauve, à l'apiculture, aux chèvres et aux vaches allaitantes.

RESUME

L'Ail cultivé, allium sativum, est une aromate forte. Il existe plusieurs variétés d'ails sauvages en France comme l'Ail des Vignes, allium vineale, et l'Ail des Jardins, allium oleraceum. Le biotope de l'Ail est propice à la culture-cueillette de céréales, d'aromates, d'huiles essentielles, de fleurs, à l'apiculture, au maraîchage de légumes feuilles et racines, au lait et fromages de chèvres ou de vâches, aux insectes comestibles comme les crickets.

Les milieux favorables à l'Ail sont des prairies sèches et aromatiques, riche en bases et en argile, mais dont la potasse est souvent bloquée par compactage.

La flore probable bio-indicatrice d'un milieu propice à la culture de l'ail est la présence ou l'abondance de fromental, de dactylis aggloméré, de pâturin, d'achillée millefeuille, d'origan, de plantain lancéolé, d'ail sauvage, de carotte et d'oseille.

Les associations dans le biotope de l'ail sont complexes. Les associations directes avec l'ail peuvent être allélopathiques, alors qu'un compagnonnage entre l'ail - des plantes mucilagineuses, apaisantes et cicatrisantes - des aromatiques - des astéracées et des légumes racines crée une synergie, notamment lipidique.

L'Ail se plait en compagnie de petites céréales, de fabacées fixatrices d'azote comme les vesces, les trèfles, les luzernes, les bugranes, d'astéracées, de légumes racines comme la carotte, le salsifis, le pissenlit, les scorsonères, les chicorées, les salades, des plantes aromatiques comme l'achillée millefeuille, l'origan, l'armoise, le thym serpolet, le géranium à feuille découpée, l'oseille, ou encore des plantes anisées ou rafraîchissantes le fenouil, les asperges, la petite pimprenelle, des plantes calmantes comme le plantain lancéolé, le calendula, la violette, les gaillets, la primevère officinale, des plantes brûlantes et soufrées comme les renoncules et les séneçons des plantes à ferments lactiques comme les gaillets et les cirses.

Les mycorhizes L'Ail est un légume vivace aussi bien adapté au potager, à la culture en plein champ jusqu'en agroforesterie avec le Merisier ou le Pommier. L'Ail est fortement dépendant de ses mycorhizes arbusculaires de la famille des Gloméromycètes pour se développer. Le compagnonnage de l'ail cultivé avec les aulx sauvages permet le partage de mycorhizes indigènes et adaptées au terrain.

LE BIOTOPE DE L'AIL

Les Milieux

les milieux favorables

  • pelouses et prairies calcaires ensoleillées à céréales et aromates, ph>6.
  • pelouses et prairies permanentes des grandes vallées alluviales
  • bords des chemins et des routes, terrains vagues, vignes et vergers, chauds et secs en été, frais et humides en hiver, à végétation annuelle à bi-annuelle.
  • terrains vagues et lieux cultivés, vignes, sol riche en bases et pauvre en matières organiques, sols carencés en potasse par manque de couverture des sols.

les milieux tolérés

  • milieux calcaires, rocheux, compactés encore aérobie, carencés en potasse.
  • milieux siliceux limoneux
  • milieux argileux sous-bois forestier à Merisier

limite de milieu

  • milieux calcaires, rocheux secs, compactés, carencés en potasse et en vie microbienne (atrophie des bulbes, chlorose ferrique).
  • milieux argileux sous-bois forestier à Merisier ( reproduction foliaire et végétative uniquement )
  • milieux argileux compactés, ombragés et humides, à tendance anaérobie et oxydative (développement de la rouille, chlorose ferrique, nématodes, mouches, putréfaction des bulbes et racines)

biotope à ail des jardins, allium oleraceum, en bord de route à Uchon (71)













Les Associations sauvages

La bio-indication

La Flore probable pour l'Ail

  • le Plantain lancéolé
  • le Fromental
  • le Dactylis aggloméré
  • l'Achillée millefeuille
  • l'Origan
  • l'Oseille
  • la Carotte

Les plantes compagnes

la biodiversité des plantes compagnes

L'Ail des vignes, allium vineale, s'associe avec 2396 plantes compagnes dont 29 plantes compagnes fidèles ; l'Ail des jardins, allium oleraceum, s'associent avec 1725 plantes compagnes dont 25 plantes compagnes fidèles.

les familles compagnes de l'Ail

Les Poacées, les Fabacées, les Astéracées, les Plantaginacées et aussi les Rubiacées, les Lamiacées aromatiques, les Renonculacées, les Euphorbiacées, les Convolvulacées, les Polygonacées, les Caryophyllacées, les Rosacées, les Boraginacées, les Dipsacacées, les Apiacées, les Hypericacées, les Saxifragacées, les Géraniacées, les Violacées, les Primulacées.

La densité

L'ail occupe 10% de la surface au sol.

les Mycorrhizes

Mycorrhize arbusculaire

Les Aulx sont des plantes mycorhiziennes, à endomycorhizes arbusculaires. L'association de l'Ail cultivé avec les autres alliacées sauvages comme l'Ail des Vignes et l'Ail des Jardins permet le partage de mycorhizes indigènes adaptées au terrain et à la localité.

Relevé de Biodiversité

allium vineale, allium oleraceum

les plantes compagnes essentielles à l'Ail

ARBRE

ROSACÉES

  • Merisier*
  • Pommier*
  • Noyer*

ARBRISSEAUX (1)

FABACÉES

  • bugrane épineuse

FABACÉES (13)

fixatrices d'azote

  • vesce cultivée*
  • trèfle blanc*
  • trèfle des prés*
  • luzerne lupuline
  • lotier corniculé
  • vesce hirsute*
  • vesce à trois graines*
  • trèfle couché
  • luzerne cultivée*
  • trèfle moyen*
  • coronille bigarrée
  • bugrane rampante
  • bugrane épineuse

POACÉES (16)

  • fromental*
  • dactylis aggloméré*
  • pâturin des prés*
  • flouve odorante*
  • houlque laineuse
  • fétuque rouge
  • ray grass
  • pâturin commun*
  • brome mou*
  • brome érigé*
  • fétuque des prés
  • brachypode penné*
  • brize intermédiaire*
  • laîche contiguë
  • chien-dent officinal*
  • fléole des prés*


HERBACÉES

mycorhiziennes (40+ (13 fabacée))

AMARYLLIDACÉES, LILIACÉES (2)

  • ail des vignes*
  • ail des jardins*

PLANTAGINACÉES (2)

  • plantain lancéolé*
  • véronique des champs

APIACÉES (1)

  • carotte sauvage*
  • fenouil*
  • berce spondyle*

ASTÉRACÉES (13)

  • pissenlit*
  • achilée millefeuille*
  • marguerite commune*
  • séneçon jacobée
  • cirse des champs*
  • panicaut champêtre*
  • crépide capillaire*
  • cirse lancéolé*
  • chicorée sauvage*
  • centaurée des prés*
  • centaurée scabieuse*
  • salsifis des prés*
  • séneçon à feuille de roquette

DIPSACACÉES (2)

  • scabieuse colombaire
  • knautie des champs

HYPERICACÉES (1)

  • Millepertuis perforé*

RUBIACÉES (3)

  • gaillet caille lait blanc*
  • gaillet caille lait jaune*
  • asperule à l'esquinancie*

RENONCULACÉES (2)

  • renoncule âcre
  • renoncule bulbeuse

CONVOLVULACÉES (1)

  • liseron des champs*

HERBACÉES

mycorhiziennes

ROSACÉES (3)

  • petite pimprenelle*
  • potentille rampante
  • aigremoine eupatoire*

LAMIACÉES (3)

  • origan*
  • thym serpolet*
  • épiaire des champs*

GÉRANIACÉES (1)

  • géranium à feuilles découpées*

BORAGINACÉES (1)

  • myosotis des prés

SAXIFRAGACÉES (1)

  • saxifrage à bulbilles

EUPHORBIACÉES (2)

  • euphorbe petit cyprès
  • euphorbe verruqueuse

VIOLACÉES (1)

  • violette hérissée*

PRIMULACÉES (1)

  • primevère officinale*

HERBACÉES

non mycorhiziennes

POLYGONACÉES (2)

  • oseille commune*
  • oseille à oreillettes*

CARYOPHYLLACÉES (2)

  • stellaire moyenne, mourron blanc*
  • œillet des chartreux*

COUVRESOL (11)

  • pâturin*
  • liseron des champs*
  • trèfle blanc*
  • luzerne lupuline
  • lotier corniculé
  • bugrane rampante
  • potentille rampante
  • thym serpolet*
  • violette hérissée*
  • véronique des champs
  • stellaire moyenne, mouron blanc*

sources : Bases de données phytosociologiques SOPHY/ Tela Botanica/ Eveg/ Encyclopédie des Plantes bio-indicatrices/ La Symbiose Mycorizienne / blog Permaforêt/ Les Allium alimentaires INRA/ Observations de l'auteur.

  • texte droit = plantes compagnes fidèles
  • texte en italique = plantes compagnes socio-écologiquement similaires
  • (*) = plantes comestibles (info donnée à titre indicatif).

Pattern du biotope à Alliacées

Pattern des Associations du Biotope de l'Ail (brouillon)

Les successions écologiques

épervière piloselle

> verveine officinale, lotier corniculé, plantain lancéolé, bugrane, chicorée, scabieuse, thym serpolet

> pâturin, origan, achillée millefeuille, ail, plantain lancéolé, carotte, picride, oseille

> carotte, dactylis, gaillet, pissenlit, laiteron, laitue, salsifis, oseille

> ail, berce, potentille rampante




SCHEMA















PARACULTURE

Potager phytosociologique pour Ail à Uchon (71)

Naturalisation

Naturalisation de biotope

  • Pérennisation sub-spontanée
  • Cueillette régénérative
  • Semis barochore (gravité)
  • Multiplication par voie végétative des caïeux, des bulbilles, et du méristème
  • Mycorhization avec Ail sauvage

Multiplication spontanée

semis

  • Multiplication par semis pour la diversité génétique par voie barochore (gravité)
  • Multiplication par voie végétative des caïeux, des bulbilles, et du méristème

Cueillette régénérative

  • multiplication végétative des bulbes
  • récolte des caïeux sessiles, non récolte des caïeux pédicellés ligneux.
  • tarrière à bulbe (voir shéma)
  • repiquage des bulbes mères avec méristème fertile.

Biodiversité cultivée

Les plantes sauvages comestibles ou cultivées assimilées, et les plantes toxiques

les graines

  • les céréales : fromental, avoine, dactylis, pâturin, brize, brachypode
  • les graines : les vesces, les carottes, les liserons

les aromates

  • les terpéniques : achilée millefeuille, origan, thym serpolet, armoise, millepertuis perforé, carotte
  • les citronnés : oseille, géranium
  • les anisés : fenouil, primevère officinale
  • les sulfureux : ail, oignon, échalote, poireau
  • les lavandes : violettes
  • les vanillées-miel-foin (coumarine) : gaillet blanc, gaillet jaune, flouve odorante, spirée filipendule, primevère, asperule
  • les sucrés : fleurs de trèfles, suc de salsifis, carotte, alliacées cuits ou fermentés (ail noir)

les fleurs

  • pour hyménoptères : les astéracées (picride, pissenlit, , les scabieuses, les knauties, les centaurées, les cirses, les chardons, les fabacées (trèfles, bugrane, luzerne), les renonculacées (renoncule âcre), les rosacées ( petite pimprenelle, eupatoire, ), les primevères, les oeillets (stachys).
  • pour mouches, syrphes, guêpes, frelons et papillons : carotte, berce, scabieuses, origan, gaillet,
  • pour fourmis : vesce, fabacées, violette, pensée, graminées, (+ merisier)

les fruits

  • les noix : noix
  • les fruits : cerisier, merisier, pommier,

les plantes calmantes, mucilagineuses, adoucissantes, cicatrisantes...

  • Plantaginacées : plantain lancéolé
  • Astéracées : calendula
  • Malvacées : mauve sylvestre,
  • Violacées : violette hérissée
  • Primulacées : primevère sp.

les légumes feuilles

  • les douces : mauve, plantain lancéolé, salsifis, scorsonères, liseron, marguerite, lampsane, stellaire
  • les toniques amères : chicorée, endive, pissenlit, salade, lampsane, crépide, épiaire des champs, marguerite, primevère, rumex
  • les aromatiques : armoise, calendula,
  • les citronnées : oseille sp., géranium sp,
  • les rafraîchissantes : cirse (jus), petite pimprenelle,
  • les anisés : fenouil, primevère

les légumes turions

  • asperge, chicorée, endive, fenouil bulbeux, aspergette (ornithogale des Pyrénées)

les légumes racines

  • carotte, pissenlit, chicorée, scorsonère, salsifis, panicaut, topinambour, asphodèle, violette,

les insectes comestibles

  • crickets, sauterelles

les ferments lactiques

  • gaillet caille lait, panicaut champêtre, cirse,

les médicinales toxiques à la consommation

  • véronique sp., séneçon jacobée, myosotis, fétuque, renoncule âcre, renoncule bulbeuse, coronnille, lotier corniculé, euphorbes sp., germandrée petit-chêne.

toutes ces plants jouent un rôle essentiel dans la synergie du biotope, dans la croissance des plantes, leur pollinisation et dans la régulation des insectes, vers, nématodes et champignons. A cultiver en association avec l'ail en respectant une pédagogie et des précautions d'usages lors de la cueillette notamment avec les enfants et les invités.

voir aussi cultiver avec les crickets, cultiver avec les fourmis, cultiver avec les chenilles, cultiver avec les mouches, cultiver avec les abeilles

Agroforesterie Jardin-Forêt

Verger phytosociologique en Côte d'Or (21) noyer, cerisier, pommier, prunier, mirabellier, cornouiller sanguin, églantier, ronces, fromental, dactylis, berce spondyle, ail des vignes, ornithogale des Pyrénées, asphodèle, topinambour, lierre terrestre, géranium à feuille ronde et découpée, myosotis des prés, brunelle, potentille rampante, aigremoine eupatoire.

Cueillette régénérative des bulbes

paraculture de l'ail : schéma cueillette régénérative de l'ail (brouillon)
















Cuisine biotope

La découpe régénérative de l'Ail

Les Associations dans l'Assiette

le biotope de l'ail dans l'assiette

L'Ail noir

petite recette d'ail fermenté (en cours)

La Roue des saveurs du biotope de l'Ail (brouillon)