Secteur Paroissial de FlourenS

Paroisses de Flourens, Mons, Pin-Balma, Mondouzil, Beaupuy et Montrabé

JOYEUSES PAQUES A TOUS

CHRIST EST RESSUSCITE !

IL EST VRAIMENT RESSUSCITE !!!

Edito d'AVRIL

Pâques : Fête de la joie et de l’Espérance

Pâques : c’est la célébration de la victoire de la vie sur la mort. Jésus est notre espérance, il donne un sens à notre vie malgré les angoisses, les souffrances et les difficultés de tous les jours. Mais, des fois, nous nous heurtons à cette grosse pierre dont nous rapportent les quatre évangélistes (Mt 28, 2 ; Mc 16, 3 ; Lc 24, 2 ; Jn 20, 1) : « Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? »(Mc 16, 3). Cette grosse pierre qui scellait l’entrée du tombeau symbolise les grands obstacles de notre vie qui nous empêchent de sommeiller, de nous épanouir, de trouver la paix du cœur… Cette grosse pierre peut aussi représenter tous les graves problèmes qui empêchent ce monde d’avancer (les guerres, le terrorisme, les péchés écologiques, les maladies incurables, la pandémie COVID)

Pourtant les femmes se sont rendues quand même au tombeau. Elles ont affronté avec courage la réalité et elles ont trouvé le tombeau vide. En même temps elles ont reçu en premier, l’annonce du message de la Résurrection. Dieu nous devance toujours. Le message pascal nous montre déjà le rôle irremplaçable de la femme dans l’Eglise, et nous rappelle cette complémentarité entre hommes-femmes dans l’annonce et la transmission du message de la Résurrection. Nous ne pouvons pas oublier que par peur les Apôtres ont fui, alors que les femmes qui avaient accompagné Jésus de Galilée jusqu’à Jérusalem ont accompagné leur Maître jusqu’au Golgotha. Elles ont été compatissantes et ont entouré Marie dans ce moment difficile et terrifiant.

Le messager de la Résurrection ne dit pas aux femmes : « Allez dire aux disciples de venir ici pour voir un tombeau vide ». Mais il leur dit : « Allez dire à ses disciples et à Pierre qu’ils retournent en Galilée. Là il trouveront le Seigneur ». La communauté des disciples n’est pas recréée autour d’une tombe, mais autour de Jésus ressuscité.

Dans les Actes des Apôtres (Ac 3), nous voyons Pierre et Jean à l’œuvre en guérissant par miracle un infirme. Pierre déclara ainsi à l’infirme : « De l’argent et de l’or, je n’en ai pas ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ le Nazaréen, lève-toi et marche ». Ce miracle rend à l’infirme toute sa dimension humaine. Auparavant, il était déposé à la porte du Temple, meilleur endroit pour demander l’aumône mais aussi parce qu’il n’avait pas le droit d’y entrer (2 Samuel 5, 6). Désormais il prendra sa place dans le nouveau peuple de Dieu.

Par ce miracle, Pierre trouve une occasion favorable d’annoncer le Kérygme en ces termes : « Hommes d’Israël, pourquoi vous étonner ? Pourquoi fixer les yeux sur nous, comme si c’était en vertu de notre puissance personnelle ou de notre piété que nous lui avons donné de marcher ? Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, alors que vous, vous l’aviez livré, vous l’aviez renié en présence de Pilate qui était décidé à le relâcher. Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accorde la grâce d’un meurtrier. Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts, nous en sommes témoins. Tout repose sur la foi dans le nom de Jésus Christ : c’est ce nom lui-même qui vient d’affermir cet homme que vous regardez et connaissez ; oui, la foi qui vient par Jésus l’a rétabli dans son intégrité physique, en votre présence à tous » (Ac 3, 12-16).

Avec Pâques, passons de la peur à la Joie, du passé au présent, de l’hiver au Printemps, de la mort à la vie. La victoire de Jésus est permanente : Jésus apporte l’espoir là où il y a le désespoir ; l’amour là où il y a la haine. Il apporte le pardon là où il y a le désir de vengeance. Les signes caractéristiques de la Pâques sont la Joie et l’Espérance. Quittons le carême, entrons dans la joie de Pâques. Que la joie pascale soit pour chacun, et pour nos familles, source de Bonheur et d’Allégresse.

Abbé Ildephonse

A NOTER

Christ est ressuscité !!!

IL EST VRAIMENT RESSUSCITE !!!


11 AVRIL : fête de la Divine Miséricorde


QUETE - DENIER - CASUEL

Nos prêtres ont besoin de nous


La divine Miséricorde

Le dimanche après Pâques est le Dimanche de la Miséricorde. En 2021, elle est fêtée le 11 avril. C'est Jean Paul II qui institua cette fête en 2000 le jour de la canonisation de Sainte Faustine. Le Christ lui avait dit "La Fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles, je désire qu'elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques"

2021-04 - Messes dominicales.pdf
MessesEnSemaine-202104.pdf

tout est lié

le magazine de la Conférence des Evêques de France

à propos de

L'ECOLOGIE INTEGRALE

(LAUDATO SI')

La crèche de Noël 2020


Equipe paroissiale : contact@paroissedeflourens.fr


Père Ildephonse NKIKO

(curé des secteurs de DREMIL, FLOURENS, FONSEGRIVES et BALMA)

Tel : 06 29 48 53 80

@courriel : ildephonse.nkiko@paroissedeflourens.fr


liens vers les autres secteurs paroissiaux :