EGLISE SAINT-JOSEPH

http://www.eglise-stjoseph-roubaix.org (site des Compagnons de l'Eglise Saint Joseph de Roubaix)

2009 marque un tournant pour l’église Saint-Joseph avec le lancement d’un important chantier de restauration .

Construit en 1878 par l’architecte Jean-Baptiste Béthune, l’édifice présente un décor intérieur d’une extrême richesse où peinture, sculpture et vitrail s’harmonisent pour délivrer un message éducatif religieux.Chef-d’œuvre des arts décoratifs, l’église est classée au titre des Monument Historiques en 1993.

EGLISE SAINT-SEPULCRE

Au cœur du quartier de l’Epeule, l’église Saint-Sépulcre est l’œuvre de l’architecte Roubaisien Marcel Spender qui lui a donné Place d’Amiens la forme d’un bateau. Les vitraux projettent sur le sol des jeux de lumières multicolores et changeantes. Remarquable par l’extraordinaire finesse de la flèche de son clocher.

Plus, sur le blog Atelier-Mémoire-Roubaix

CHAPELLE DE LA VISITATION

L’église fut démolie en 1972 et nous nous trouvons ici dans la chapelle du couvent de la Visitation qui fut également dédiée au Sacré Sœur en 1889 par les religieuses visitandines suite à un vœu lors d’un incendie qui épargna leur chapelle.

Il faut dire qu’une religieuse de la Visitation, sainte Marguerite-Marie Alacoque, a été favorisée de visions du cœur de Jésus de 1673 à 1675 et a reçu la mission d’en propager le culte. Cet Ordre religieux est donc très sensible à la dévotion au cœur de Jésus.

EGLISE SAINT-FRANCOIS D'ASSISES

Saint-François est liée à celle des Frères Mineurs Récollets. Ces Franciscains de Belgique font leurs prêches à Roubaix dès 1857 en flamand suite à l’afflux massif de travailleurs belges.

Vous pouvez y admirer des confessionnaux en bois sculptés, trois remarquables retables en bois polychromés, inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques, ainsi qu’un orgue Cavaillé-Coll.

EGLISE SAINT-VINCENT DE PAUL

La guerre de 1914-1918 annulera ces projets et le provisoire subsistera jusqu’en 2005, date à laquelle l’église,trop vétuste, est démolie. Vitraux et meubles sculptés sont récupérés tandis que la salle paroissiale, transformée en église, est amplement rénovée, ce qui permet de maintenir une présence chrétienne dans ce quartier industriel.