Journée des droits des Femmes

Témoignages complets d'élèves du lycée

Si vous avez un témoignage à poster, nous vous invitons à suivre ce lien témoignage

Je rentrais chez moi après les cours, je vois une voiture passée dans ma rue, puis j'entends une marche arrière. La voiture était maintenant à ma hauteur et un homme me regardait en me souriant. Il vous "m'emmener faire un tour". Je refuse poliment et timidement (car j'avais peur) et commence à avancer. L'homme me suit tout en me parlant, disant que je suis belle etc.. Puis j'arrive devant chez moi. Je suis rester quelques secondes devant ma porte, je ne voulais pas qu'il sache où j'habite. L'homme restait planté là donc je suis rentrée chez moi en l'ignorant. Après j'ai tout fermé à clef et j'avais peur qu'il revienne insister en piquant à ma porte. Heureusement il n'est pas revenu.

Il m’est souvent arrivé en allant au lycée de le faire siffler ou même insulter lorsque je m’habille avec des robes ou même un leggins.

je me suis fais interpellé tellement de fois lorsque j’attend le bus et que je porte une jupe ...

Un jour, un groupe d'ados ont filmé mes fesses pendant que je marchais dans la rue.


Il m’est souvent arriver et encore aujourd’hui déjà de me faire siffler ou appeler dans la rue ou des personnes qui tente des contacts physique dans les transports un jour je suis monter dans le métro et une personne c’est approcher de moi et à essayer de me toucher ou début j’ai eu un réflexe et j’ai voulu partir et il m’a attraper par le bras pour me maintenir et en me menaçant que si je ne faisait pas ce qu’il voulait il me « tabbaserait» et là quelqu’un est intervenue en lui disant de me lâcher et de partir tout de suite ce qu’il a fait je suis rester choquée

Un soir, j'allais à un anniversaire et je portais un robe. J'ai été sifflée, klaxonnée, un homme en camion a voulu "m'emmener chez lui" puis un homme en moto voulait m'aider à retrouver mon chemin que je connaissais bien évidemment.. . J'ai appelé des amis pour qu'ils viennent me chercher, j'ai eu très peur que tous ces hommes deviennent violent au fur et à mesure de mes refus.

Quand j'avais environ 11 ans, dans la rue, quelqu'un m'a volontairement touché (et non pas effleuré) les fesses, par derrière. J'en suis sûre que c'était un homme mais je ne sais pas si il était plutôt âgé ou jeune car je ne voulais pas me retourné. Ce n'était qu'une demi seconde mais cela m'a traumatisé étant donné que personne n'a le droit de touché les filles/femmes ainsi. Et depuis ce jour je n'arrive pas à sympathiser avec les garçons.

Le témoignage que je veux partager est celui d'un cyber harcèlement. En effet, sur beaucoup de réseau je me fait approcher par des hommes de toutes âge, cela va de 12 à 40 ans. Ils viennent me voir en messages privé pour "faire connaissance". Certain font semblant d'être gentil et cherche à obtenir des détail privé de ma vie avant de me demander de leurs envoyer des photo ou je suis nue, d'autre y vont directement ne s’embarrassant même pas d'une fausse gentillesse. Mais quelques soit leurs âge ou leurs technique d'approche, ils sont tous extrêmement insistant et ne veulent au final que satisfaire leurs appétits lubrique. J'ai longtemps pensé que ce n'étais pas grand chose car c'était seulement des messages et à chaque fois je leurs répondais par la négation en restant la plus polie possible. Mais ça ne les arrêtaient jamais. Ils insistaient encore et encore. Chaque jour de nouvelle personne venaient m'envoyer des messages privés tandis que les anciens continuaient. Beaucoup se montraient agressif, méprisant et hypocrite. L'acharnement de messages était constant. J'ai changé 3 fois de compte mais à chaque fois cela recommencer. Ça me ronger vraiment de l'intérieur car chaque jour, 5 à 10 personnes m'alpaguais en ne me considérant que comme un morceau de viande. J'ai finis par complètement arrêté les réseaux car je ne le supportais plus et maintenant à chaque fois que je suis sur une plateforme publique dans internet je me fais passer pour un homme. Après cette histoire, je n'ai même plus confiance aux garçons dans le lycée car je me dis que sous couvert d'anonymat ils révèlent leurs natures profondes et pourraient tous être comme ça... j'ai bien conscience que mon histoire n'est pas énorme contrairement au quotidiens de beaucoup d'autre fille mais je tenais quand même à en parler pour que chaque garçon qui lise cela et approche des filles sur internet sache que celle ci reçois 3 messages de ce style par jour, que ça peut la ronger de l'intérieur, dégrader complètement l'image qu'elle a d'elle et lui faire entièrement perdre confiance en l'homme. Cette histoire m'a profondément marqué et dégouté...

Un jour j'étais dans le RER et il y a un homme qui a discrètement pincé les fesses d'une femme. Elle qui était avec son père et son marie à d'abord cru que c'était moi. J'ai eu la peur de ma vie... Mais elle a compris que je n'étais pas impliqué et elle ne c'est pas énervé contre la personne en question. Son silence alors même que sa famille pouvaient la défendre m'a un peu dérouté... Tous c'est passé tellement vite que je n'ai pas eu le courage d'intervenir. Je regrette mais la prochaine fois je serai prêt !

Je n'ai rien vécu de trop grave mais ce sont tout de même des choses inacceptables. J'ai déjà été suivie dans la rue presque jusqu'à chez moi, parce qu'un garçon voulait mon snap, j'ai eu tellement peur, mais heureusement il est parti quand j'ai insisté. Je me suis déjà pris un "les putes c'est interdit ici !" par des hommes qui passaient en voiture, simplement parce que je portais un short sous 35°C. Un jour avec une amie nous marchions dans la rue et des hommes nous ont interpelés en camionette, elle leur a tendu son majeur, ils ont réussi à nous retrouver en bas de son immeuble quelques minutes après, nous riaient au nez quand on menaçait d'appeler la police, ils se sentaient tellement supérieurs à nous, sûrement parce qu'ils étaient plus âgés et parce qu'ils étaient des hommes. Ce n'est probablement pas la première fois qu'ils faisaient ce genre de choses... Ce ne sont que des exemples, et nombreuses sont les femmes qui vivent bien plus grave que ce que je viens de raconter. Les hommes se permettent ces comportements inadmissibles parce qu'ils se sentent puissants, et c'est vrai qu'en tant que femme, je ne suis jamais rassurée quand je suis entourée d'hommes que je ne connais pas, j'ai toujours peur qu'il se passe quelque chose de grave. Je me souviens de mon prof de SES en terminale qui avait dit que les femmes occupent des emplois de moindres qualifications que les hommes simplement parce qu'elles sont incompétentes. Il disait ça pour rire, personne n'a réagit, ni un rire ni une remarque pour le remettre à sa place, avec le recul je pense que j'aurais dû le faire. N'importe quelle "blague" sexiste n'a rien de drôle, et ne fait que rabaisser les femmes déjà assez stigmatisées et oppressées sous le poids des injonctions sociales.

Résultats du sondage