Nous constatons avec effroi un éboulement de pierres créant une béance en haut d'un pan du mur de l'abside abritant le choeur ogival à trois pans, donc côté est de l'église. Actuellement des pierres sont en position instable et nous obligent à délimiter un périmètre.La municipalité a constitué un dossier pour faire face à cet autre défi, a organisé un magnifique concert afin de lever des fonds localement et dès lors le processus est bien engagé.

Voilà l'état de notre principal patrimoine culturel :

dangereux, inaccessible et sans vie !