Petit village au bord de l'Adour, idéalement situé à 20 mn des plages de la côte landaise, Saubusse est à 10 mn de St Vincent de Tyrosse, à 20 mn de Dax, à 30 mn de Bayonne, à 40 mn de Biarritz et de l'aéroport, à 50 mn de l'Espagne et des Pyrénées. A ce jour, le nombre d'habitants est de plus de 1000 habitants

Nous constatons avec effroi un éboulement de pierres créant une béance en haut d'un pan du mur de l'abside abritant le choeur ogival à trois pans, donc côté est de l'église. Actuellement des pierres sont en position instable et nous obligent à délimiter un périmètre.La municipalité a constitué un dossier pour faire face à cet autre défi, a organisé un magnifique concert afin de lever des fonds localement et dès lors le processus est bien engagé.

Voilà l'état de notre principal patrimoine culturel :

dangereux, inaccessible et sans vie !

Les réalisations à Saubusse

Traversée de bourg un chantier d’1 million d’euros dont 380 000 pour la commune - Mise en sécurité de la D17 - Enfouissement des lignes - Le cheminement piétons - Embellissement du village

Rénovation de l’immeuble Desjobert ancien presbytère Aménagement extérieur du site avec une traversée, route vers le Trinquet et mises en place de parking - Futur bâtiment destiné à la mairie, aux associations (13) et au CCAS.

Parking ombrières destiné aux activités de commerces ambulants (rémouleur, pizza épicurienne …) vide grenier marché de producteurs et bien sûr parking Un projet autofinancé par la production d’électricité. Comme le nouvel hangar de 300m2 équipé en photovoltaïque et qui se finance par la vente de l’énergie.

Le pôle-médico commercial avec une petite sibusate épicerie bio.

Sur l’année 2019 rénovation du pont Eugénie Desjobert par le conseil départemental et dans le même temps prévision de la rénovation du centre bourg et son église.

Le péril église

Notre église de Saubusse a malheureusement subi les dommages du temps... un pan supérieur du mur extérieur Est s'est effondré. Par chance que des dommages matériels qui néanmoins nous obligent, dans l'immédiat, d'interdire le périmètre du monument aux morts ainsi que l'utilisation de l'église dans un premier temps. Avant d'obtenir une expertise sur la situation et les possibilités de sécuriser l'édifice.

« Monsieur Patrimoine » M. Stéphane Bern

Dans le désarroi de l’événement, aux conséquences si préjudiciables pour la vie, non seulement cultuelle mais aussi culturelle de la commune, et alors que Stéphane Bern venait d’être missionné Monsieur Patrimoine, une lettre lui a été adressée le jour même. C’est ainsi que la presse nationale, locale, la radio, la TV régionale … ont relayé ce désordre lequel entraîne déjà un coût très conséquent pour le budget du village pour simplement la mise en sécurité du mur blessé.

Nous sommes conscients que vous confier ce lourd dossier, constitué dans l’urgence de devoir faire face à un événement dramatique pour notre petite commune, c’est également vous alerter de la nécessité de réaliser une expertise de l’état de cette église du XIIIème siècle, inscrite à l’inventaire des monuments historiques en 1966. Par la suite, il nous faudra obtenir les financements nécessaires pour remédier aux faiblesses du monument.

Le chantier du Beffroi

Un Nouveau Beffroi pour nos cloches vieilles de plus de 2 siècles.

Les travaux du clocher de l’église Saint-Jean-Baptiste de Saubusse ont été réalisés, dans le respect des règles de l’art campanaire. La charpente du beffroi sur laquelle sont suspendues les deux cloches présentait une inquiétante dégradation et le support des cloches devenait risqué.

Il s’agissait désormais de reprendre l’ensemble de la conception du beffroi pour le désolidariser des murs du clocher, en effet, les vibrations et les poussées de la volée des cloches les ont fragilisés.

Le tintement des cloches à donc été arrêté momentanément.

Les deux cloches ont été fondues en 1840 par le fondeur dacquois François-Dominique Delestan, la grosse provient d’une refonte, la petite a été fabriquée ex-nihilo et toutes deux installées en même temps.

Elles sont décorées d’ornementations : rinceaux, dédicace, signature, date de la cloche et liste des conseillers municipaux et du maire d’alors, ainsi que des parrains et marraines.

La grosse cloche a pour parrain François-Théodore Saintorens, pour marraine Marie-Henriette Vergès, de Rivière, épouse du futur maire de Saubusse Pierre-Marie Desquerre.

La petite cloche a pour parrain Jean-Baptiste Lavielle, pour marraine Catherine Piet de Pey, épouse du Sibusate Jean Hourton, Président de la fabrique. La liste des conseillers municipaux et fabriciens suit les noms du fondeur, du maire et du prêtre Potou Cambot.

Ces cloches font partie de l’inventaire général patrimonial de notre Église qui comprend plusieurs autres objets remarquables allant des dalles funéraires à la statue de l’archange Saint-Michel terrassant le démon et pesant les âmes classée aux Monuments Historiques, en passant par les beaux vitraux, la tribune et beaucoup d’autres éléments d’ornementation et objets de culte.


David olaizola et les Compagnons chantent pour l’église de Saubusse aux Journées du Patrimoine le dimanche 18 Septembre 2016

La maison Pierre Oteiza offre un buffet à cette occasion

La souscription Fin 2016 lancée par l’Association Sainte Thérèse réunira 14 000€ pour le Beffroi


Projection du film de la rénovation du beffroi de Saubusse + Un carnaval centenaire


Les souscriptions de Saubusse de l’Association Sainte Thérèse

L’association a pour objet l’organisation de toutes manifestations afin de protéger et sauvegarder le patrimoine de Saubusse, favoriser la restauration et employer tous les moyens utiles pour faire connaître, mettre en valeur et réunir les fonds nécessaires aux réparations, d’une manière générale ainsi que la transmission et la valorisation du Patrimoine Culturel de la commune de Saubusse.


La souscription fin 2017 lancée par l’Association Sainte Thérèse a donc une destination justifiée dans l’investissement de première nécessité de la mise en sécurité extérieure, déjà réalisée, et intérieure, qui reste à faire, afin que l’église redevienne rapidement accessible et accueille les offices habituels, les cérémonies de baptêmes, mariages, bénédictions, obsèques, mais aussi concerts et chorales. En restaurant l’édifice on en restaure la vie et ainsi l’animation du village pourra reprendre comme auparavant. Elle a réuni à ce jour plus de 11 000 euros