Présentation

Muriel :

Infirmière, d'origine belge, j'ai vécu en Belgique et en Suisse puis j'ai posé mes valises en France. Je suis tombée amoureuse de ce petit coin de campagne et j'y suis restée...

Jean-Pierre :

Soudeur, d'origine bretonne (Morbihan), vit dans la région depuis plus de 35 ans.

Nous :

Nous nous sommes rencontrés , nous nous sommes mariés puis nous avons ouvert cette chambre d'Hôtes en 2001.

L'idée de départ était d'y recevoir nos familles, puis nous avons pensé que le reste du temps nous pourrions accueillir des vacanciers

C'était l'occasion de faire de nouvelles rencontres et, pour moi, d'apprendre la géographie française ;-D

Depuis plus de vingt ans à présent, que nous accueillons des locataires , nous n'avons jamais regretté notre choix.

Nous avons fait de très belles rencontres, avons beaucoup ri et beaucoup partagé aussi.

Pour notre bonheur et le vôtre (nous l'espérons), nous formons le vœux que cette aventure se poursuive encore longtemps...

Notre maison :



Située au cœur du Bocage Bressuirais, à Courlay (79440).

Notre propriété est entourée de champs et de prés.

Elle date du milieu du 19ème siècle. C'était une petite ferme comme il y en avait tant à cette époque. Quelques vaches, une basse-cour et un potager collectif. Le hameau comprenait 3 fermes de ce style.

Si vous en avez l'occasion, un livre d'Ernest Perrochon* intitulé "Nène" ** décrit la vie des habitants de Courlay (79440), au travers l'histoire d'une jeune fille de la campagne.




*(Ernest Pérochon, né le 24 février 1885 à Courlay et mort le 10 février 1942 à Niort, est un écrivain français. Il obtient le prix Goncourt 1920 pour Nêne et est l'auteur de Les Gardiennes, roman adapté au cinéma par Xavier Beauvois en 2017. D'abord instituteur, il quitte l'enseignement pour l'écriture en 1921)
** "Nène" Voici un récit où les femmes ont les premiers rôles, d’un côté Madeleine l’ange de bonté et de l’autre l’intrigante Violette, couturière du village voisin. On est à la Belle Époque dans le Poitou et plus précisément dans un village qui compte de nombreux dissidents. Le roman familial Les Enfarinés de Jean-Paul Desprat s'attache à décrire ce type de croyants dans le Rouergue - Grégoire de Tours