Les troubles affectifs saisonniers

Comment prévenir les troubles affectifs saisonniers ?

Rares sont celles ou ceux qui ne sont pas sensibles à l'influence des saisons sur leur organisme.

Qui n'a pas ressenti une baisse d'énergie, un ralentissement de sa motricité ou un penchant pour une espèce de fatigue bizarre voire même un début de dépression ?

L'explication est simple, je ne doute pas que vous la sachiez déjà...


.... l'hiver, nous devrions hiberner !


Le manque de luminosité et la baisse des températures invitent, en effet, notre corps à cette douce et savoureuse activité...

Qu'en est il exactement ?

Bien souvent, pour la plupart d'entre nous, il n'y a aucune modification de rythme : notre tache de travail reste la même, nos horaires de réveil, de transport, de prise de repas aussi.

Nous ne changeons rien à nos habitudes de vie sociales (sorties en soirée, télévision, internet...) et sans parler des contraintes familiales de tous ordres dont on ne peut se dégager.


Nous malmenons alors ce corps qui aspire au repos et à la chaleur.


Que faire dans ces conditions ?

L'idéal serait de réaménager un peu son emploi du temps et adapter ses choix de vie au besoins du corps comme par exemple se coucher plus tôt !

Facile à dire... pas si simple que ça à mettre en application.

Que faire donc si ce n'est soutenir ce corps dans ses fonctions afin d'éviter l'épuisement, la baisse de tonus ou la dépression.

Je vous propose des choses simples, faciles à mettre en application, qui vous aideront, je l'espère, à passer l'hiver le mieux possible.

Tout d'abord, recherchez au maximum la luminosité extérieure... Sortez de votre appartement ou bureau dès que possible pour capter la lumière. Sortez même les jours les plus sombres.

Aérez bien votre habitation et laissez rentrer la lumière au maximum.

Connaissez vous votre taux de Vitamine D ? La vitamine D ne se stocke pas et il ne se renouvelle qu'à très faible dose en hiver. Elle contribue à la préservation de notre immunité. Associée au Magnésium, c'est un bouclier indispensable contre les attaques de l'hiver

Privilégiez les aliments réchauffants. Évitez les crudités, à l'exception de la salade ou de quelques légumes racines (légumes d'hiver). Consommez des plats chauds autant que possible à chaque repas et terminez par une boisson chaude (thé, tisane).

Évitez les yaourts (refroidissant) que vous retrouverez avec plaisir au printemps. Si vous craignez de manquer de calcium, pensez aux légumes qui en contiennent et qui sont mieux assimilables (choux, brocolis, poireau...) et sachez que quelques amandes par jour couvriront vos besoins.

Pensez à rajouter dans vos plats des épices telles le gingembre, la cannelle... N'oubliez pas les légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés....) !

Consommez des poissons gras riches en acides gras oméga 3 2 à 3 fois par semaine. Si vous n'aimez pas le poisson pensez à supplémenter.

Essayez de vous coucher plus tôt, après un dîner léger et réchauffant. Évitez les sources de lumière artificielle (ordinateur, tv) car elles vous garderont éveillé et nuiront à la qualité de votre sommeil. C'est durant la nuit que votre organisme se régénère. Le cerveau fabrique des hormones qui aident le système immunitaires à lutter contre les infections bactériennes et virales, ce qui n'est pas négligeables en cette période ! Ne le privez pas de cette action qui aura ses répercussions positives du coup, tant sur le plan de la résistance aux microbes et virus que sur le moral et l'énergie ! .

Si vous le pouvez, faites une petite sieste ou accordez vous un moment de détente dans la journée.

Si vous ressentez, malgré tout, une baisse de moral et une fatigue qui vous semble ingérable, je vous conseille (sauf si vous êtes sous anti dépresseurs) la prise de 5 HTP *, précurseur de la sérotonine, neuromédiateur qui régule l'humeur, l'anxiété et le sommeil.

La ruche "une valeur sûre" vous offrira tous ses bienfaits ! Nos grands mères avaient pour habitude de prévenir bien des maux avec la prise quotidienne d'une petite cuillère de miel (seule et en dehors des repas). La propolis(activatrice du système immunitaire, anti fongique, antiseptique, antiinfectieuse et antivirale) et la Gelée Royale(source d'énergie et de vitalité) déploient tout leur pouvoir en hiver. En association, elles font merveille !

Et n'oubliez pas la petite Vitamine C, compagne de nos mois d'hiver !

Je vous invite à revoir la page automnale dans laquelle je vous parle des intestins.

Les intestins ne sont-ils pas notre deuxième cerveau !!

Pensez à vous hydrater avec de l'eau pure (sans ajout) et le moins minéralisée possible (les eaux minéralisées ne doivent pes être prises en continu mais en cure).

L'eau c'est la vie de vos cellules.

Un manque d'hydratation est souvent à l'origine de nombreuses pathologies.

Pour les adeptes du thé vert, pas plus d'une tasse par jour afin d'éviter la fuite de précieux minéraux.

Vous pouvez également essayer les Fleurs De BACH, dont l'action est remarquable sur la sphère émotionnelle quand elle est bien ciblée.

Une consultation "Fleurs De BACH" vous aidera à choisir les élixirs appropriés à vos besoins du moment.

Vous aurai je convaincu de prendre soin de vous ?

Vous pouvez trouver les produits conseillés chez votre herboriste, votre pharmacien

ou les commander au Laboratoire Herbolistique par téléphone ou internet.

* sous le nom de Griffonia/Brahmi (5HTP contre-indication personne du groupe sanguin B)

N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez affiner ces généralités à votre cas en particulier.

Je souhaite à toutes et à tous un bon hiver !

Catherine Nawrocki