ASSURER LA QUALITÉ DE L’AIR

Le Laboratoire propose des services d’analyse de l’air pour tout type de bâtiment ainsi que des solutions rapides et efficaces aux problèmes perçus. De plus, nous offrons aux inspecteurs en bâtiment une formation sur l’échantillonnage d’air leur procurant 3 unités de formation.

Nos services et solutions sont destinés aux propriétaires résidentiels, aux promoteurs et constructeurs immobiliers et aux municipalités et institutions.

Pourquoi se soucier de la qualité de l’air ?

Parce qu’elle peut entraîner, d’une part, des enjeux de santé, et d’autre part, des enjeux financiers ou, dans le cas des propriétaires résidentiels, les deux à la fois.

Analyse de l’eau

Test de Sol

Analyse de l’air

Test de la qualité de l'air au Québec

LABORATOIRE D’ANALYSE

Trousses d’analyse d’eau

Nos trousses d’analyse d’eau et d’analyse d’air vous font gagner du temps précieux en vous confiant l'échantillonnage de l’eau et de l’air, respectivement. Pour obtenir la trousse d’analyse dont vous avez besoin, communiquez avec nous dès aujourd’hui https://geostar-notreau.com

PRÉVENIR LES PROBLÈMES DE SANTÉ

PRÉVENIR LES CONSÉQUENCES D’ORDRE MATÉRIEL

Geostar & Notreau Inc 207 Rue Principale Brownsburg , QC J8G 2Z7 Tel: (450) 533-9996

Test d'appareil de mesure de qualité / pollution de l'air

La pollution de l’air est un sujet très populaire car il nous concerne tous, sa présence dans nos villes et nos campagnes est de plus en plus visible. La pollution est présente partout même si on ne la voit pas toujours, on la respire pourtant au quotidien sans savoir quelles seront les conséquences sur le long terme. Je vis à la campagne et je me suis toujours senti un peu plus en sécurité que ceux qui vivent dans les grandes villes, c’est sans doute vrai mais j’ai constaté que la campagne n’était pas aussi verte que je l’imaginais.

J’ai récemment acheté un appareil qui mesure la qualité de l’air. Pourquoi? Simplement parce que j’ai acheté un purificateur d’air d’un nouveau genre et je voulais voir si cet appareil était vraiment capable de nettoyer l’air de ma maison. Il me fallait donc un appareil de mesure de la qualité de l’air pour comparer l’avant et l’après. J’ai commencé par tester ce petit appareil un peu partout dans ma maison, puis à l’extérieur et puis dans d’autres conditions. C’est ce que je vous propose de découvrir dans ce test.

L’appareil de mesure de qualité de l’air se présente sous la forme d’un gros boitier en plastique avec un affichage numérique qui me rappelle l’affichage des réveils dans les années 80/90. Le boitier est assez imposant mais assez léger, on pourrait presque croire qu’il est vide. Il est équipé de deux capteurs à l’arrière et sur la façade avant on retrouve les mesures de trois types de polluants:

HCHO:

On l’appelle souvent aussi « Formaldéhyde », il s’agit d’un gaz provenant de plusieurs sources comme notamment les gaz de combustion (voiture, bougie, …) ou des produits comme des solvants, peintures, isolation, … On mesure ce gaz en mg/m3 , on peut ressentir une légère irritation à partir 0.0123mg/m3, à 3mg on commence à ressentir l’effet au niveau respiratoire et à 200mg, la dose est léthale pour les rats.

VOC:

VOC provient de l’anglais, il veut dire Volatile Organic Compound. Ce sont donc des composés organiques volatiles. Ce type de pollution peut provenir d’un grand nombre de sources comme la peinture, les aérosols, les désodorisants, les pesticides et toutes sortes d’autres processus industriels. Comme le HCHO, il se mesure en mg/m3. D’après les références que j’ai trouvées, un niveau en dessous de 220 est considéré comme bon, entre 220 et 660 on se trouve toujours en zone acceptable mais une exposition prolongée peut commencer à avoir des effets.

PM2.5:

Cet indicateur correspond aux particules (très) fines, c’est sans doute le polluant le plus connu, on l’appelle aussi la particule Diesel car les moteurs Diesel sont en partie responsable de ce type de pollution. Les PM2.5 se mesurent en µg/m3 et la tolérance en Europe est assez basse (20-25) et vous verrez que l’on passe souvent au-dessus.

L’appareil dispose de sa propre batterie, il faut juste le charger avec un cable USB et vous pouvez ensuite le placer où vous voulez. La façade avant est très réfléchissante, c’est assez problématique par forte lumière surtout pour prendre une photo.

Première mesure en intérieur

J’étais assez curieux à l’idée de voir si ma maison était polluée ou pas car nous avons toujours fait attention au type de peinture utilisée, nous faisons également attention aux produits utilisées pour le nettoyage et nous n’utilisons pas de désodorisants ou autres parfums d’ambiance. A l’allumage de l’appareil, j’ai été un peu surpris car les valeurs étaient très élevées et tout était dans le rouge mais c’est tout à fait normal, l’appareil a besoin de quelques minutes pour se calibrer et les valeurs finissent par descendre à des niveaux beaucoup plus acceptables.

HCHO indique 0.009mg/m3 mais fluctue beaucoup et retombe parfois à zéro

VOC indique 210mg/m3 mais fluctue autour des 200mg

PM2.5 indique 44, cette mesure est assez stable

L’ensemble donne un score de 67 qui indique une bonne qualité de l’air.

J’ai ensuite déposé l’appareil à côté d’une fenêtre entre-ouverte et voici ce que ça donne:

HCHO tombe à 0.001mg/m3

VOC tombe à 173mg/m3

PM2.5 augmente un peu

On voit ici l’importance de l’aération d’une maison pour le HCHO et VOC car dès que l’on ouvre une fenêtre, ces valeurs ont tendance à tomber.

Fiabilité?

PM2.5

Si je me fie aux premières mesures, la qualité de l’air chez moi est bonne mais l’appareil est-il fiable? Cet appareil aurait pu me donner n’importe quel chiffre sans que je puisse vérifier. Pour essayer de mesurer la fiabilité de l’appareil.

Je me trouve en plein dans la zone rouge qui indique un niveau de 51-60 mg/m3 de particules fines PM2.5. Sur le bord de ma fenêtre, l’appareil était un peu en dessous de 50, à l’extérieur il était entre 50 et 60. En pleine journée, l’appareil reflète tellement la lumière qu’il est quasiment impossible de prendre des photos.

J’ai refait ce test une journée où la pollution était très visible à l’horizon, l’appareil indiquait 100mg/m3 et les mesures allaient dans le même sens.

VOC/HCHO

J’ai testé l’appareil dans une autre maison dans une autre région et j’ai obtenu des résultats assez différents.

Les valeurs VOC et HCHO étaient toujours dans le vert mais étaient nettement plus élevées que chez moi. J’ai refait une mesure après avoir aéré la pièce et les valeurs sont retombées à des valeurs équivalentes à ce que j’avais constaté chez moi. Seules les PM2.5 sont restées à ce niveau mais c’était un jour où la pollution était plus élevée que d’habitude.

J’ai ensuite testé l’appareil à la sortie de mon pot d’échappement avec la voiture au point mort, les émissions de gaz étaient donc au minimum.

LE HCHO est 50x plus élevé que dans ma maison, le VOC est 15x plus élevé.

Fiable ou pas?

Le capteur de PM2.5 me semble assez fiable car il est assez proche des mesures officielles. Pour les deux autres mesures, je n’ai pas de cadre de référence, je ne peux donc que constater les chiffres affichés sur l’appareil. Les chiffres ne sont donc peut être pas corrects mais ils indiquent malgré tout une tendance qui a l’air assez correcte. Entre une pièce aérée et non aérée je constate une différence, le pot d’échappement de ma voiture pousse aussi ces valeurs bien plus haut ce qu me parait logique.

Source