Massage des aisselles

Paris 17e

01 42 59 79 36

Laisser à autrui la liberté de se dire, "aujourd'hui, je veux donner à mes aisselles le chant qui lui revient.

J'adorerai voir de ces individus ne venir que pour se faire masser "l'en-bas de l'épaule", le creux des contingences mûres mouillées par les pluies de l'urgence.

AISSELLES : il s'agit des deux petites apostrophes que chacun d'entre-nous mène avec lui comme ces petites cabotières qui font parties de ces zones que rien enfante et que tout rebute avant que le désir n'y trouve les parfums somptueux de l'interdit que ne commande plus qu'un hygiénisme soupçonneux. Il n'y a que l'amant pour en aimer le curieux adventice et le MASSEUR, lorsqu'il daigne se pencher sur elles plein de reconnaissances.

L'aisselle est un cul-de-sac d'édition, rien à dire, rien pour elle sinon qu'ici elle devient la plus notable des paysannes que recouvre le doigt. Ah ! pour sûr que je voulais leurs accorder une page et même autant de temps que cella puisse s'ouvrir, rester baisser, fouillée, tant que c’est sans déodorant, le bras tantôt à 10 et 14 heures.