Artiste peintre lissier

Démarche artistique

Tout au long de mes 50 ans de carrière la tapisserie a été au centre de ma création et de mon milieu de travail. Déjà séduit à l’École des Beaux Arts de Québec par cette discipline, j’ai fait parti du seul groupe de finissants qui a reçu une spécialité en haute-lisse. Après plusieurs années d’implications en métiers d’art et en arts visuels à Québec, je me suis installé à la campagne pour retrouver ma liberté d’expression loin des influences du milieu. Imprégné par l’atmosphère des lieux, je développe un langage pictural qui m’est propre.

Actuellement ma démarche artistique se caractérise par l’impulsion d’exprimer dans mon imaginaire la singularité de lieux visités hors des sentiers battus. Tout en me laissant rêver, mon travail se construit par des jeux de hachures ou coups de pinceaux qui se juxtaposent ou se superposent sur la toile ou sur le carton de tapisserie pour le plaisir du regardeur. Je tisse moi-même mes tapisseries en me réservant le plaisir d’y apporter des touches de créations techniques et picturales tout au long du processus.

Par ailleurs, on retrouve dans mes toiles les influences de mes années de haute-lisse dans le traitement des surfaces donnant à ma création une touche très personnelle. De plus, l’influence de mes années de peinture ajoute aussi à mes tapisseries ce lien qui me caractérise.

À propos de Guy Lemieux

Diplômé de l’École des Beaux Arts de Québec en 1969, et de l’Université Laval en 1970, Guy Lemieux a poursuivi durant plus de quarante ans sa carrière d’artiste et de pédagogue des arts plastiques.

Il a enseigné aux niveaux collégial et universitaire et a dirigé plusieurs ateliers de classes de maître en textile et en peinture, entre autres à l’École Internationale d’été de l’Université Laval à Percé, à la Maison des métiers d’art à Québec et à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Il a reçu plusieurs prix et bourses entre autres celui d’Aide à la Création du Ministère des Affaires Culturelles et le Prix du Développement Culturel du Conseil de la Culture de Québec. Plusieurs de ses œuvres sont intégrées à l’architecture et d’autres font partie de collections publiques et privées.

Cette série de tableaux représente L’Isle-aux-Coudresvue des Éboulements (7 x 16 pieds). Collection « La Capitale Assurances Générales ».