FEDERATION FRANCAISE

DE

MAQUETTISME STATIQUE

QUESTION D'ECHELLE :

Source (en partie) : Jean-Louis GERARD, membre du Capitole Kit Club de Toulouse (31). Pour visiter son blog, cliquer ICI.

Nous allons voir que chaque discipline à son échelle de prédilection, souvent d'origine Anglo-saxonne.

1. Le O, le OO et le HO :

C'est au modélisme ferroviaire que revient l'honneur d'avoir mis en évidence la notion de réduction standard. Au début du siècle, il existait plusieurs échelles reposant sur l'écartement des voies. Le III, le II, le I et le "ZERO" (O), le plus populaire, pour un écartement des voies de 32 mm et une échelle de 1/43.5e (7 mm pour 1 pied). Il est a remarquer que cette échelle du 1/43e, adoptée après la première Guerre Mondiale par la firme DINKY TOYS pour produire des véhicules destinés aux réseaux ferroviaire en "O", deviendra progressivement l'échelle de référence de reproduction de véhicule, avec plusieurs milliers de modèles sur le marché.

En 1923, fut commercialisé un train miniature sur voie à écartement de 16 mm, pour une échelle réelle de 1/76e, ce rapport étant à peu près la moitié du "O". Mais certains modélistes pensaient que le matériel ferroviaire à écartement de 16 mm devait avoir un rapport de réduction de 3.5 mm pour un pied, soit 1/87e.En 1927, ce rapport de réduction fut référencé comme "demi zéro" (HO).

En 1950, des normes internationales furent adoptées en modélisme ferroviaire définissant :

> le "OO" : écartement 16.5 mm, échelle 1/76e.

> le "HO" : écartement 16.5 mm, échelle 1/87e.

Plus tard, et encore aujourd'hui, le "HO" s'imposa pour devenir la norme la plus utilisée dans le monde.

En 1972 la société allemande Märklin met sur le marché une nouvelle échelle, le "Z". C'est est une échelle utilisée pour les trains miniatures. Elle correspond à une échelle de 1/220, ce qui fait un écartement des rails de 6,5 mm pour l'écartement standard.

C'est une des plus petites échelles utilisées.. Les marques Rokuhan et MTL fabriquent à présent également du matériel ferroviaire à cette échelle. Une locomotive de la taille d'un morceau de sucre dans l'échelle Z. Le moteur (flèche) fait 5 mm de long.

Il existe également le "ZM". C'est la même échelle, mais pour les voies étroites, ce qui fait 4,5 mm d'écartement.

2. Les avions et le 1/72e :

Le 1/72e est devenu au fil du temps la norme de référence pour la reproduction de maquettes d'avions, et l'on compte actuellement plus de 7000 modèles distincts de maquettes à cette échelle.

Tout commença au début des années 30 quand un anglais, James Hay STEVENS fonda la firme SKYBIRDS, qui proposait des modèles d'avions à monter à l'échelle 1/72e (1 pouce pour 6 pieds). Ces maquettes en bois et en métal devinrent vite populaire en Grande-Bretagne. Ainsi naquît la création de clubs, de revues, ainsi que de nombreux accessoires.

En 1938, la firme PROG PUINGUIN commercialisa les premières maquettes plastique (en acétate) à monter, à l'échelle 1/72e. Ces firmes et ces maquettes disparurent quand éclata la Seconde Guerre Mondiale. Pendant la guerre, des maquettes d'avions en caoutchouc vulcanisé à l'échelle 1/72e, furent utilisés par les Alliés pour l'apprentissage de leurs pilotes.

Après la guerre, plusieurs firmes commercialisèrent des maquettes à monter en polystyrène sans trop se préoccuper de l'échelle. Pour certains comme REVELL et SOLIDO, la dimension de la boîte décidait de l'échelle. Il faut attendre 1954, pour la firme AIRFIX édite plusieurs dizaines de modèles de bonne qualité à l'échelle du 1/72e. Progressivement la plupart des autres firmes adoptèrent cette échelle.

A côté de l'échelle 1/72e, d'autres échelles sont utilisées. La plus importante est l'échelle 1/48e (1/4 de pouce pour 1 pied) permettant d'obtenir des modèles beaucoup plus détaillés. A l'inverse, on trouve aussi l'échelle 1/144e (1 pouce pour 12 pieds), principalement utilisée pour reproduire les avions de ligne.

Marginalement, existe aussi les échelles 1/24e, 1/32e, 1/50e et 1/100e. Elles sont surtout utilisées pour la reproduction d'hélicoptères.

3. Les véhicules militaires et le 1/35e :

L'échelle de reproduction du matériel militaire est le 1/35e. Il semble qu'à l'origine cette échelle soit le 1/32e (3/8e de pouce pour 1 pied), échelle inventée par la firme REVELL pour produire ses maquettes d'avions, de voitures, de véhicules militaires, de figurines...Au Japon, la firme TAMIYA adopta cette échelle pour produire des engins militaires et la légende veut que le produit fini soit sous-dimensionné, c'est-à-dire au 1/35e.

Comme les maquettes de TAMIYA étaient de très bonne qualité, elles devinrent très vite la référence de ce genre de modèles.

A côté de l'échelle 1/35e, on trouve aussi des modèles plus petits, soit à l'échelle 1/76e (qui fut utilisée par les firmes anglaises AIRFIX et MATCHBOX, et adoptée comme référence dans les pays Anglo-saxons), soit à l'échelle 1/72e qui est aujourd'hui l'échelle courante de ces petits modèles, car compatible avec les avions et facilitant donc l'intégrations dans des dioramas.

4. Les véhicules civils, le 1/25e et le 1/24e :

L'échelle de référence pour les voitures étant l'échelle 1/43e, deux autres échelles (1/25e et 1/24e) ont la faveur des maquettistes, car elles permettent d'obtenir des modèles plus détaillés.

A l'origine de l'échelle 1/25e, on trouve après la guerre, les "Promotionals", modèles réduits de voitures en plastique, destinés aux concessionnaires des grandes marques de Détroit comme modèle de présentation auprès de la clientèle. Ces modèles furent rapidement recherchés par les collectionneurs.

A partir de 1955, les fabricants de maquettes se décidèrent à vendre des modèles au grand public. Malheureusement, la plupart des fabricants disparurent dans les années 70. C'est à peu près à la même époque qu'apparurent des modèles à l'échelle 1/24e (1 pouce pour 2 pieds). Progressivement, cette échelle supplanta l'échelle 1/25e,pour devenir ensuite l'échelle standard.

5. Les Figurines :

Construites en plastique ou en alliage (White Metal), les figurines font partie de la famille des maquettes plastiques. L'échelle la plus courant est 1/32e, qui dans cette discipline, est nommée "54 mm" (hauteur mesurée du talon aux yeux).

Depuis le développement de "l'Heroïc Fantasy", une échelle prend de l'importance : le "25 mm" (environ 1/70e). Celle-ci propose aux joueurs et créateurs des figurines de géants, d'Orcs, de sorciers, de chevaliers...

Justement, une page de notre site est consacrée au jeu des stratégie et autres Wargames.