THÉMATIQUE

Président d'honneur 2024

Monsieur Jean-Paul Daoust

Malgré les horreurs des guerres multiples qui embrasent la Terre, malgré l’anxiété face au réchauffement climatique, face à nos déboires personnels comme planétaires, l’espoir rallie les humains et leur permet de survivre pour mieux vivre.

Dans la mythologie grecque, Zeus confia à Pandore une urne qui contenait tous les maux. Pandore, ne pouvant résister à sa curiosité, l’ouvrit et ainsi se répandirent tous les fléaux. Il ne resta dans le fond de l’urne que l’espoir.

Est-il possible de changer le monde? Chaque génération l’a espéré et pourtant, il reste tant à faire. L’art devient un outil primordial pour exprimer nos désarrois comme nos espérances, pour sensibiliser nos contemporain.e.s, chaque artiste devenant ainsi un maillon essentiel dans ce projet audacieux piloté par l’espoir.

Alors oui, l’espoir, malgré tout.

Jean-Paul Daoust

Jean-Paul Daoust, poète

(Valleyfield, le 30 janvier 1946) est un poète québécois. Auteur prolifique, Jean-Paul Daoust a publié depuis 1976, une cinquantaine de recueils de poésie, deux romans et un recueil de récits dont certains traduits en anglais, en espagnol et en slovène. Il a collaboré à de nombreuses revues de poésie et a lui-même dirigé la revue Estuaire de 1993 à 2003. Il a été poète en résidence à l’émission Plus on est de fous, plus on lit! de 2011 à 2022. Il a été lauréat du prix du Gouverneur général (1990) pour Les cendres bleues, du Grand prix Quebecor du Festival international de la poésie (2009) pour Le vitrail brisé, du prix Jaime Sabines/Gatien Lapointe (2012) pour Poemas de Babilonia / Poèmes de Babylone et du prix Reynald-Piché (2023) de la MRC Beauharnois-Valleyfield pour l’ensemble de son œuvre. Il est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois et depuis 2016 de l’Académie des lettres du Québec.