Benjamin Agu - Manoir le Quatre Saisons - Saint-Brieuc

C’est toujours avec un immense plaisir que le Festival part à la rencontre de l’équipe qui forme le Manoir le Quatre Saisons à Saint-Brieuc, magnifique petit restaurant niché dans le creux des grèves à deux pas de la Baie. Et comme d’habitude l’accueil est chaleureux et sincère, à l’image de l’énergie de ces trois jeunes restaurateurs, Benjamin et Isabelle Agu et Jean-Etienne Plault.


Les projets ne manquent pas au restaurant. A la rentrée la nouvelle salle entièrement nappée va se refaire une beauté, le décorateur choisi par l’équipe a pour consigne de rendre les lieux encore plus chaleureux et cosy en gardant l’esprit des petites salles. La grande salle quand à elle est régulièrement réservée pour les mariages, anniversaires, congrès et séminaires. L’autre atout du restaurant ce sont ses extérieurs. Le jardin arboré et paysager accueille une terrasse où les clients peuvent prendre l’apéritif ou le café. Oui décidément on se sent un peu comme chez soi au Manoir le Quatre Saisons et c’est bien là la plus grande de ses qualités.


Thierry Martin (Le Zen et Brasserie Brei’z) a entraîné Benjamin à Paris Montmartre pour participer au concours sur la Coquille St-Jacques (Le président du jury n’était autre que Guillaume Gomez, M.O.F et cuisinier de la République Française à l’Elysée). Résultat une très jolie 3ème place et le plaisir de faire partager son savoir-faire. Benjamin aime sortir de ses cuisines et participer au développement de son territoire à l’image de ses participations à Rock’n Toques encore cette année et bien sûr au Festival de la Gastronomie de Quintin … Bravo !

Nous avons passé un service en cuisine, là au coeur du dispositif. En voici le récit.


C’est Isabelle qui fait office de second le soir de notre passage en alternance tous les 15 jours de leur fidèle Laura (Bac Pro). Isabelle a la force de la polyvalence, la salle, la cuisine et bien plus. Elle est un pilier de la maison. La cuisine du chef est généreuse, extrêmement cuisinée, assaisonnée, goûteuse, c’est une cuisine familiale au bon sens du terme, réalisée avec beaucoup d’amour et de passion. “Je n’ouvre jamais de bouquins, ça cogite tout le temps, les idées viennent tout au long de la journée”, on comprend mieux ainsi la cuisine instinctive du chef. A l’image de ces trois jolis plats.

La star des cuisines c’est la fameux Ris de Veau de Benjamin Agu, presque une marque déposée, tout au moins un plat qui mérite vraiment le détour ! Il arrive que des clients le réserve, c’est dire !

Alors ce ris de veau, fariné à la minute, rôti dans un beurre mousseux à souhait, nourri et encore nourri, retourné à nouveau puis gentiment mis à l’écart au coin du piano, là où la flamme est moins forte pour caraméliser gentiment et enfin terminé au four chaleur mixte. Servi sur une assiette impression bois, la star reçoit un cordon de sauce morille, des pommes boulangères finition oignon rouge romarin ! Ouah !

Mais également le très joli cabillaud terre/mer enrobé de jambon de pays, mousseline de butternut, sauce safrané et coques, le tout dressé sur une assiette noire ébène. Magnifique, généreux et tellement gourmand. Nous avons également aimé la coquille de la Baie coffrée dans des cheveux d’ange, finition fleur de sel, pickles de chou-fleur, jus d’herbe. Très esthétique et sensuel !

Enfin comment ne pas parler de l’autre star des cuisines. Le saumon fumé par la maison accompagné d’une quenelle de guacamole et de citron confit. Gourmand et équilibré.

S’il y a un dessert à retenir, ce sera le soufflé orange, grand marnier, pâtissière finition zeste d’orange. Soufflé à merveille et envoyé à la minute. Et oui la cuisine de Benjamin est également technique.


L’autre homme de la maison c’est Jean-Etienne, humour décalé, un brin pince sans rire, Jean-Etienne est un homme heureux. Heureux d’avoir réussi à fidéliser une clientèle de passage et d’habitués. Les vins qu’il commande sont choisi à trois et c’est leur connaissance des flacons de petits producteurs qui leur permettent les meilleurs accords auprès des clients.

Être proche de ses clients est bien là une des qualités de cette équipe, à l’image de Benjamin qui sort de ses cuisines pour saluer un habitué, “nous avons un bon retour de salle, c’est plein de saveurs et copieux”, voici les deux compliments qui reviennent le plus et c’est peut-être pourquoi le Gault et Millau leur a attribué un très joli 13/20


Que c'est mérité et c’est donc pour toutes ces raisons que le Festival de la Gastronomie de Quintin est fier d’accueillir à nouveau Benjamin et toute son équipe pour les amuse-bouches du dîner de gala du samedi soir