Florian Genouvrier - Hôtel Restaurant du Commerce - Quintin

À Quintin, l'Hôtel Restaurant du Commerce est une institution, une adresse bien connue des gastronomes.

Valérie et Christophe GOURDIN qui ont tenus l'établissement pendant 18 ans, viennent de le céder à Nathalie RICHARD et Thierry COISY, arrivés tout droit des Pays de Loire où ils tenaient un bar brasserie PMU.

Le Logis de France (deux cocottes) s'est refait une beauté, la salle du petit déjeuner et la grande salle du restaurant, où trônent fièrement l'immense cheminée ornée des armes du "Duc de Bretagne". Éclaircies, habillées de très élégants luminaires, les deux salles ont fières allures. Un très convivial bar, dorénavant entrée principale du restaurant, accueil des clients et plus si affinités … prévu dans cet espace, une restauration type brasserie où l'on mange sur le pouce, une jolie salade, ou un tartare au couteau. À moins que vous préfériez siroter un délicieux cocktail sur la terrasse aussi en projet.

Les nouvelles enseignes et signalétiques nous informent que le Commerce est en pleine mutation. Ça bouge du côté de la rue Rochenen et c'est pour le plus grand plaisir des quintinais. Enfin au registre des travaux à venir, les 11 chambres vont être relookées durant l'hiver.

En cuisine, attardons nous sur le jeune chef, arrivé depuis peu, Florian GENOUVRIER. Originaire de Paimpol, dès 13 ans il entre en pré-apprentissage, un CAP cuisine en alternance chez le chef Didier LE GRAËT, restaurant le Goas-Plat, second de cuisine au Yacht Club Lézardrieux et chef de cuisine à l'Auberge du Boutou Tréguidel.

À son arrivée, dans les cuisines de l'Hôtel du Commerce, Florian a retravaillé la carte, apporté ses plats signature. À l'exemple du pavé de lieu jaune, crème de basilic infusée ou du pavé de saumon grillé à la plancha sauce vierge. Les légumes frais changent toutes les semaines, le jour de notre passage, le brocoli et la courgette, cuits vapeur, croquants, finition beurre, servis en poêlée fraîche.

Deux jolies entrées: les St Jacques de Porz Even coupées finement en carpaccio, vinaigrette aux agrumes (citron vert, orange, pamplemousse), accompagnées d'un chutney d'oignons rouges de Roscoff, aneth fraîche. Joli, jeune et très frais !!!

Ou le mille-feuille de betteraves, chèvre frais, ciboulette.

Côté desserts, tout est maison, bien réalisés, avec la crème brûlée, le fondant au chocolat, les panna cotta et le kouign aman. Les mêmes desserts en réduction pour les cafés gourmands.

"On attend le logo fait maison" signe que l'établissement est fier de présenter à ses clients des assiettes 100% fabriquées sur place.

C'est pour toutes ces raisons que le Festival de la Gastronomie de Quintin accueille pour la première fois le jeune chef Florian, où il réalisera les amuses-bouches du déjeuner de gala du dimanche 3 juin.