Christophe Le Fur - Auberge Grand'Maison - Mur de Bretagne

C’est un Christophe Le Fur au plein cœur de sa cuisine, là devant son piano et avec son équipe que nous avons rencontré à l’Auberge Grand’Maison de Mûr de Bretagne.

A la force de travail, de l’engagement, de la réflexion d’une cuisine qui se recentre sur ses fondamentaux, Christophe et son équipe ont arraché de nouveau une très belle étoile au Guide Michelin 2018, accompagné d’une très jolie marraine Anne Sophie PIC.

Que de bonheur - ô combien mérité - cela force le respect !!

En parallèle parce que Christophe aime les défis, il s’est engagé dans l’aventure des Meilleurs Ouvriers de France. La première partie de l’épreuve à l’école Ferrandi consistait à cuire des oeufs pochés et à les napper d’une sauce beurre fondu. C’est souvent dans des recettes qui peuvent paraître simples que les difficultés sont nombreuses : pression de l’examen, temps imparti trop court …

Courrez-y “Le M.O.F ça fait du bien” résume ainsi le chef.

Christophe est aussi un chef sensible, très à l’écoute et ô combien généreux à l’image de son expérience en prison où il a animé des cours de cuisine avec des jeunes en milieu carcéral, mais également lorsqu’il organise un repas pour des patients en soins palliatifs dans un hôpital. Magnifique !!

Suite à un repas organisé par “Tables et Saveurs de Bretagne”, l’idée de proposer des repas “Vintage” a fait son chemin. “La cuisine de nos grand mères, voilà la bonne idée, aujourd’hui nous sommes les seuls à faire cela”

Vol au vent de ris de veau et rognon de coq sauce madère champignon, ou cuisse de grenouille persillade beurre Bordier ail fumé, cuisson à la vessie du coquelet.

“Là on a tapé dans le mille”, oh que oui avec de tels plats, gourmands. C’est tous nos souvenirs de dimanches autour de la table que nous mijotaient nos grands-parents. Que c’est excitant et terriblement efficace. Et puis bien sûr la vaisselle vintage apporte toute l’authenticité à la démarche.

Pour Christophe, tout ce travail n’est possible que parce qu’il est entouré d’une équipe soudée. Il y a son fidèle second - Erwan - 12 ans de maison !! Depuis son stage à l’école hôtelière de Dinard

Le jour de notre passage, il a pris le temps de nous dresser de très jolis amuses-bouche : mille- feuilles de blé noir et beurre d’andouille, accras de crevettes aux épices, saumon mariné aux agrumes, madeleine wasabi raifort, tartine de mascarpone et pickles. Très beau !!

En pâtisserie jean-Sébastien conçoit les desserts avec le schef. Originaire de Quiberon, ce cuisinier au départ, il se tourne vers la pâtisserie il y a 5 ans. “Le fruit c’est quelque chose de magique”, nous livre le pâtissier de Grand-Maison, son coup de coeur sera peut-être la clémentine en trompe l’oeil. Une structure en chcolat, le travail de la peau du fruit, à l’intérieur une mousse crémeuse posé sur un coussin chocolat, un gel de clémentine. Superbe ! La clémentine pièce d'orfèvre 100 % pur jus.

Le jour de notre passage un très joli travail autour de la fraise, ganache montée vanille, insert fraise, eau de fraise de Plougastel

A l’auberge Grand-Maison, la cuisine est sublimée par l’équipe de salle. Mireille, Nicolas le sommelier et le Maître d’Hôtel

Nous avons quitté Christophe alors qu’il dressait cette magnifique timbale de macaroni. Une délicate rosace tenue par une farce fine poisson, coulis de tête de langoustine et julienne. Très délicat et esthétique, un des plats signature de Christophe qui rencontre un grand succès

C’est pour toutes ces raison que nous accueillons avec grand plaisir et à nouveau Christophe le fur lors du 6ème Festival de la Gastronomie

Crédits Photos : © Vanessa Pitois