Baptiste Denieul * - Auberge Tiegezh

Le Festival de la Gastronomie a déjà rencontré Baptiste Denieul et nous avions été marqués par le talent de ce jeune cuisinier qui a obtenu sa première étoile en temps record.

Depuis, une année s’est écoulée, et Baptiste a ajouté à son actualité la présidence de Tables et Saveurs de Bretagne.

Notre entrevue a débutée ainsi, par le récit de cette nomination, confortablement assis dans les fauteuils du salon d’accueil de l’auberge Tiegezh. « Je suis rentré dans l’association, puis au Conseil d’Administration, une fois dans le Bureau je suis élu Président et j’accepte le poste. Cette présidence je la partage avec Noémie Guého. »

Voilà pour les explications, mais maintenant quel est le sens de cette présidence ?

Baptiste a de l’énergie à revendre, beaucoup d’idées, une très grande motivation. Qui peut prétendre si bien connaître les tables étoilée de Bretagne et de France que Baptiste Denieul, lui qui passe une grande partie de ses vacances à visiter les plus belles tables de l’hexagone… On se dit qu’un tel passionné ne peut que développer admirablement bien Tables et Saveurs de Bretagne. « Les gens regardent trop dans le rétroviseur ! C’est de l’avant qu’il faut aller et montrer que les trente deux tables de l’association défendent les valeurs et les couleurs de la gastronomie bretonne ».

L’idée principale du nouveau Président, c’est que l’association soit présente partout, en respectant la différence des chefs, en créant un trophée des jeunes tables, en n’oubliant pas ceux qui ont marqué des grandes tables bretonnes (un Conseil des Sages en quelque sorte).

Et puis, l’association va s’entourer d’un Community Manager et s’apprête à sortir son tout nouveau guide, de très grande qualité nous dit-on, la sortie officielle se déroulera au Quay d’Orsay le 19 mars prochain. Waouhhh !

Bravo donc à Monsieur le Président et bon vent ! Nous au festival, nous encourageons sincèrement l’action de Baptiste.

Mais passons de l‘autre côté de la porte à hublot pour une immersion totale dans la toute nouvelle cuisine de l’auberge et partageons avec Baptiste et toute son équipe le temps d’un service.

L’équipe, la brigade, parlons en car c’est bien là une des force majeure de la Maison. Moyenne d’âge 21 ans, et en salle, c’est pareil, beaucoup d’autodidactes. Ce jour-là il y avait Mickaël, Alice (BP à Brû) créative et technique, Théo en pâtisserie (BP et mention complémentaire à Brû) aime le travail du chocolat. Tout ce petit monde sous l’œil bienveillant du second, Maël Duval, que nous connaissons bien au Festival pour ses participations aux concours et repas gastronomiques. Ce jour-là Maël confectionnait de magnifiques pâtes à l’huile de truffes : « j’aime l’état d’esprit très familial de ce lieu » nous confie Maël.

Sous l’œil bienveillant d’un portrait de Bernard Loiseau « cet homme a donné sa vie à la cuisine. Il devrait être dans chaque cuisine », le chef Baptiste Denieul est au pass, il vérifie et dresse les assiettes « c’est un pass ouvert, j’aime que mon équipe participe à l’élaboration des assiettes. Tout le monde dresse ».

Le dressage n’est pas la priorité de Baptiste. On passe au moins 10 minutes à cuisiner chaque plat et seulement une minute à dresser.

« La cuisine… la cuisine… Je veux que les clients soient bluffés par le goût… La cuisine, c’est ma vie ! J’aime cuisiner… Le goût ! Toujours le goût ! »

Dans ces quelques mots redondants au fil de notre entretien, on comprend toute l’approche de ce chef en cuisine, à l’image de ce grand voyage en terre bretonne où la galette saucisses est revisitée, ou de cette superbe brioche chaude à la truffe… Waouhhh ! Juste magnifique.

Les cartes du restaurant sont changées toutes les quatre semaines. En salle, Marion manage trois collaborateurs, a repris la carte des vins en collaboration avec le sommelier Christian Lambert, et a perfectionné la réservation en ligne et les bons cadeaux.

Tiegezh ! Oui décidément c’est bien une grande famille qui œuvre aux destinées de cette jolie auberge. Famille, jeunesse, bonne humeur et magnifique cuisine.. ; Voici à notre sens ce qui fonde les valeurs de l’auberge Tiegezh. Et voici pourquoi, nous au Festival de la gastronomie de Quintin, nous sommes fiers de recevoir Baptiste Denieul pour la seconde fois lors d’une démonstration en public le dimanche 3 juin 2018.