Site de l'association de l’École démocratique du Poiré Sur Vie

L’histoire


Comment est née notre école ?


C’est l’histoire d’un mec… Ah, non, cette fois c’est l’histoire d’une fille !

C’est l’histoire de Bénédicte qui était professeur d'E.P.S. à Paris et qui est devenue maman. Maman d’un petit garçon qui n’aimait pas l’école, et surtout qui ne comprenait pas pourquoi les « grands » devraient savoir mieux que lui ce qu’il était important d’apprendre. Et pire, cette question se posait pour l’école classique mais aussi pour certaines méthodes alternatives comme l’enseignement Montessori ainsi que l’a découvert Bénédicte lors de la formation qu’elle a suivie dans ce domaine.

Il restait donc la possibilité de l’instruction en famille (IEF pour les intimes) mais cela suppose que les enfants restent principalement au sein de la famille, ce qui ne convient pas forcément aux petits aventuriers partageurs… Heureusement, en 2016, Bénédicte a fait une rencontre décisive en la personne de Ramin Farhangi, le co-fondateur de l’école démocratique de Paris. Ce type d'école répond aux besoins d’attention et de socialisation des enfants au travers des règles de vie et de fonctionnement qui y sont adoptées mais les laisse libres d’apprendre ce qu’ils veulent.

Voilà qui répondait bien à la question de départ de son petit garçon ! Bénédicte a donc suivi une première formation à l’école démocratique de Paris puis en 2017 a fait une immersion à l'école Pétillante de Montpellier. Les voyages forment la jeunesse et donnent des idées ! Elle décide donc de fonder sa propre école et, grâce à de belles âmes vendéennes, Bernadette et Philippe Renaud, séduites par son projet , dispose d’un beau gîte en pleine nature pour lancer l’aventure. 1ere rentrée prévue en septembre 2017, haut les cœurs !

Mais pas d’école sans enfants… Les mois suivants furent donc consacrés à définir en détail le chemin pédagogique à suivre, inspiré des exemples observés et vécus durant les formations mais également de la philosophie Sudbury. Des réunions furent programmées pour informer les parents sur cette approche de l'éducation : multi-âges, apprentissages librement choisis et fonctionnement en démocratie. C’est ainsi que Bénédicte a rencontré Céline dont l’aide a été décisive pour assurer l’ouverture de l’école dans les temps et gravir toutes les montagnes administratives que cela suppose.

Septembre 2017 est arrivé et avec lui les 17 premiers enfants de l’école. Les débuts se sont déroulés selon le strict cadre de l’école Sudbury qui prône une autonomie totale des enfants dans leurs apprentissages. Mais ceci s’est révélé bien déroutant pour des parents plus habitués au classique système descendant dans lequel l’adulte propose les activités. Cette première année fut donc celle de la recherche de l’équilibre entre la liberté des uns et le besoin de réassurance des autres. Et c’est peut-être là le plus grand défi de notre école : favoriser l’intégration des parents et la communication tout en préservant le libre choix des enfants.

Nous vivons, à présent, notre deuxième année. C’est encore tout jeune, même pour une école, et le chemin à parcourir reste long. Heureusement, nous sommes bien équipés ! Ecolien dispose à présent de tout le matériel nécessaire pour valoriser les différents types d’intelligences. Nous avons également défini nos principaux dispositifs d’interactions tels que les cercles restauratifs, les médiations, les conseils. L'équipe s'est enrichie avec les arrivées de Florence et Mickael et de nombreux acteurs bénévoles ponctuels.

En 2018, nos sections maternelle et primaire sont complètes. Nous avons également ouvert des sections collège et lycée afin de favoriser la mixité d’âge.


L’école démocratique « Ecolien » est une école multi-âges (à partir de 4 ans, ou aux enfants suffisamment autonomes dans la vie quotidienne ( gestion sieste, repas, toilettes)) au sein d’un environnement commun et partagé (dans la multiplicité des relations et la richesse des interactions) sans programme ni rythme imposé. Nous privilégions les apprentissages auto dirigés rendant chaque enfant responsable de son chemin d’apprentissage. Les récentes découvertes scientifiques (notamment en neurosciences cognitives) valident les expériences de terrain du siècle dernier (Summerhill en GB depuis 1920, modèle Sudbury aux USA depuis la fin des années 1960 et les apports en France des écoles du 3ème type expérimentées par B. Collot). L'école a un fonctionnement interne démocratique: chaque personne vivant au quotidien ( qu'elle ait 4 ou 45 ans) a une voix lors des conseils permettant de voter sur des questionnements ou propositions impliquant la vie du groupe et ne remettant pas en question la Liberté individuelle.

Ils parlent de nous :