Personne n'ignore plus que les monnaies fiduciaires occidentales (Dollar, Yen, Euro) sont en sursis, affaiblies par des politiques "d'assouplissement monétaire" successives (planches à billets) à l'origine d'une irresponsable fuite en avant destinée à rembourser des dettes publiques exponentielles depuis la crise de 2008 et à sauver un modèle économique spéculatif ultra-libéral à l'agonie.

Dans ce contexte de perte de confiance, des modèles de monnaies numériques libres et décentralisées ont fait leur apparition. On les appelle les "CRYPTOMONNAIES" (ou "cybermonnaies" pour d'autres) et pourraient bien constituer, pour la "société civile", une alternative de plus en plus crédible ...

La plus ancienne et la plus représentative des CRYPTOMONNAIES s'appelle ...

Qu'est ce que le BITCOIN ?

"Bitcoin est une nouvelle monnaie numérique pour des transactions SANS TIERS DE CONFIANCE : c’est de l’argent liquide sur internet. A la différence des monnaies traditionnelles, Bitcoin est une monnaie programmable, permettant des transactions complexes et fonctionne sans banque centrale : équipé d’un porte-monnaie Bitcoin, vous pouvez être votre propre banque. Un bitcoin est donc une sorte de jeton numérique qui peut être divisé en fractions infinies et s’échanger sur internet aussi simplement qu’un message électronique. Et comme il peut s’échanger contre un bien ou un service dont le prix est exprimé en bitcoin, il peut aussi s’échanger contre des euros auprès d’un bureau de change en ligne. " (Pierre NOIZAT, Co-Fondateur de Paymium, Blog : e-ducat.fr)

"Bitcoin is about debanking all of us" ("La vocation de Bitcoin est de nous offrir une alternative au système bancaire") citation par Andreas Antonopoulos (@aantonop), expert mondial du bitcoin.

Attention ! Bien que Bitcoin soit une expérience passionnante et prometteuse offrant, entre autres choses, une monnaie mondiale libre décentralisée, il est conseillé de n'y investir que ce que l'on peut raisonnablement se permettre d'immobiliser, voire de perdre.

Notez qu'avant de pouvoir faire des achats en bitcoin auprès des commerçants de cette nouvelle économie naissante, ou simplement pour en acquérir comme réserve de valeur, il faut d'abord s'en procurer contre des Euros sur une plateforme de change en ligne et les mettre en sécurité sur un portefeuille.

Un exemple de MARCHE A SUIVRE vous est proposé sur la page suivante, retenue pour sa sécurité et sa simplicité.

Ensuite, vous pouvez soit capitaliser vos bitcoins, soit commencer vos achats en bitcoin chez les commerçants (encore trop peu nombreux) affichant le logo :

Il y a d'autres méthodes pour se constituer un portefeuille bitcoin, notamment disponible sur un smartphone (Voir sur Bitcoin.org, site de la communauté bitcoin). J'ai personnellement une préférence pour Mycellium (compatible avec les portefeuilles Ledger). Il existe aussi d'autres hardware wallets comme Trézor.

En dehors de CoinHouse, il existe aussi d'autres plateformes de change de bitcoin contre des devises fiduciaires, notamment la plateforme française PAYMIUM (Voir la Liste sur Bitcoin.org).

Pour conserver vos bitcoins en toute sécurité, seuls les "hardware wallets" (portefeuilles matériels comme les produits LEDGER) basés sur la technologie des cartes bancaires à puce peuvent vous protéger à coup sûr des malwares et virus. En effet les autres portefeuilles ou les plateformes de change ou d'échanges (trading) peuvent se faire pirater par des hackers. Il faut accepter les inconvénients de la décentralisation qui font de vous votre propre banquier : vous devenez le seul responsable de votre argent. Si vous perdez votre sauvegarde, aucune institution, aucun intermédiaire ne pourra vous rendre vos valeurs perdues. Ce type de fonctionnement économique ne convient pas à toute la population, c'est évident !

Enfin, si l'aventure du minage de cryptomonnaies vous tente, une jeune start-up française comme Webetech ou Just Mining pourra toujours vous proposer une solution à la carte.


Ci-dessous les vidéos d'explication du bitcoin et de son fonctionnement :