CD compilation

24 trésors radiophoniques

de 1919 à 1959

LE CARREFOUR INTERNATIONAL DE LA RADIO VOUS PROPOSE

--- 24 TRÉSORS RADIOPHONIQUES ---

Cd sorti le 09 septembre 2019 à l'occasion des 20 ans du salon Radiomania

Détails biographiques et bonus :

01- Camille Felgen : Bonjour les amis « Marche des Amis de Radio Luxembourg »

(A. Dubois / La Chartre / L. Gasté) Orchestre : Marcel Coestier

Disque 78 tours Festival PA 6, septembre 1950

D'abord radio associative créée par les frères Anen – trois « sans filistes » passionnés - en 1923, la station commence à diffuser de façon régulière à partir du 15 mars 1933 des programmes en français, allemand et luxembourgeois sur une bonne partie de l'Europe.

Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, Radio Luxembourg connaît un succès considérable en France. Un club d'auditeurs est fondé, procurant de nombreux avantages aux « fidèles z'auditeurs » : bulletin édité 8 fois par an, réductions à des entrées de spectacles, notamment aux jeux animés par Zappy Max sous le chapiteau du Radio Circus, etc.

« Bonjour les amis » est diffusé régulièrement en ouverture des programmes à partir de 1950. Ce titre, dont la musique est signée par Loulou Gasté, est enregistré par Camille Felgen (1920-2005), speaker régulier de la radio. Cet artiste connaîtra un succès mondial 10 ans plus tard sous le nom de Camillo avec « Sag warum », slow chanté en allemand.

Historique complet sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/RTL#1925-1930_:_une_radio_associative_convoit%C3%A9e

02- Bach & Laverne : Les gaîtés de la radio

(Bach / Henry-Laverne)

Disque 78 tours Odéon 238 188, année 1930

Le comique troupier Charles Joseph Pasquier, dit Bach (1882-1953) et le comédien Henri Auguste Allum dit Henry Laverne (1888-1953), ont constitué un duo très connu surtout dans la décennie 1930, enregistrant de nombreux 78 tours avec des sketches restés célèbres comme « Le troufion mélomane » (octobre 1932) ou « A la caserne (janvier 1930), ou encore « Tout va bien » (1931), dont le texte inspirera Paul Misraki pour écrire « Tout va très bien madame la marquise » pour le compte de Ray Ventura. Le sketch que nous reproduisons ici « Les gaîtés de la radio » ne fait pas partie des plus connus mais entre dans une tendance, assez courante à l'époque, qui consistait à railler les défaillances techniques de la radiodiffusion naissante.

03- Maîtrise de l'École Saint-Nicolas d'Igny, direction Henri Sarlit (Maître de Chapelle de Saint-Nicolas) : La TSF

(P. Pierné) Disque 78 tours Champion 1789, avril 1934

Il n'y a pas d'âge pour aimer la radio ! Henri-Louis Sarlit (1885-1955) était un compositeur de musique classique, interprète d'oeuvres de Chopin et Schumann (entre autres) et dirigea la Maîtrise d'enfants de Saint-Nicholas d'Igny.

04- André Randal : Le Parleur inconnu (extrait)

(A. Randal) année 1934

De son vrai nom Edmond Dehorter, le Parleur inconnu est considéré comme le père du commentaire sportif avec notamment des directs radio le 6 octobre 1923 à l'occasion d'un match de boxe depuis la salle Wagram et pour les Jeux Olympiques de Paris l'année suivante.

L'extrait de sketch « Le parleur inconnu » présenté sur le CD est un pastiche signé et interprété par André Ayaïs, dit André Randal (1882-1974), comédien ayant joué dans de nombreux films dont« Aimez-vous Brahms ?» d'Anatole Litvak ou « Austerlitz » d'Abel Gance, deux productions de l'année 1960.

Écoutez la version intégrale :

https://drive.google.com/file/d/1wiAuTJbGGsez3vXzrwYgRFtC1p8oHdX1/view?usp=sharing

05- Dranem : Quelques mots sur la TSF

(J. Combe / E. Gavel) Disque 78 tours Pathé X-3854, année 1930

Charles Armand Ménard (anagramme : Dranem, 1869-1935) après avoir été apprenti bijoutier ou marchand de bretelles, fait ses débuts le 1er avril 1894 à l'Électric Concert, au Champ de Mars à Paris. Deux ans plus tard il s'affuble d'un ridicule costume étriqué et d'un petit chapeau pointu qui rend son style reconnaissable (et unique!) « Lidiot de génie » se spécialise dans les chansons à tiroirs comme « Les petits pois », « Le trou de mon quai » ou « Pétronille tu sens la menthe ».

Dranem enregistre aussi plusieurs disques 78 tours avec des monologues dont « Quelques mots sur la TSF », incluant un florilège de jeux de mots tout-à-fait dans son style habituel.

Source : http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/fiches_bio/dranem/dranem.htm

06- Publicité : Océanic

Speaker anonyme, Disque acétate sans réf. Vers 1955

Fondée en 1934 - son nom étant probablement inspiré de celui du paquebot de la White Star Line, qui fut lancé en 1871 - cette marque de radio, puis TV et électroménager est bien connue dans l'Hexagone. Elle a été rachetée par le groupe LMT-ITT vers 1966.

Ses productions en matière de postes de radio connaissent leur apogée dans la décennie 1950 avec un logo représentant un paquebot et des noms rappelant l'océan « Pirate », « Voilier », « Amiral », etc. (*) La publicité entendue ici vante aussi les mérites des téléviseurs de la marque.

(*) Source : Le Grand livre de la TSF, édité par Radiofil en 2007.

07- Martine Carol : Publicité pour les disques Ducretet-Thomson. Décembre 1955.

Marie-Louise Jeanne Nicolle Mourer, dite Martine Carol (1920-1967), grande actrice de cinéma et de théâtre, présente ses vœux pour l'année 1956.

08- André Dalt : Avec la radio

(G. Koger / L. Raiter) Disque 78 tours Victory 9188, avril 1948.

André Dalibert, dit André Dalt (1908-1997) était un chanteur et comédien d'origine normande ayant joué dans une centaine de films, du « Passe-murailles » de Jean Boyer en 1955 à « Un homme de trop » de Costa-Gavras en 1966. Sous le nom d'André Dalt, il enregistra plusieurs 78 tours après la 2ème Guerre mondiale dont « Avec la radio ». Après sa carrière d'acteur, toujours sous le nom d'André Dalibert, il regagna le monde de la chanson. Son répertoire était alors d'inspiration normande comme « La chanson de la pomme » ou « Ma Normandie ».

09- René Devilliers et sa troupe : Pas sélectif ! « Fantaisie sans-filiste »

(R. Devilliers) Disque 78 tours Columbia DF 651. Décembre 1930.

Salomon René Nebout, dit René Devilliers (1886-1954) était auteur, chansonnier et comédien. Parmi ses œuvres citons : « Tu m'as plaqué – romance bouffe » - 1935 ou « La chanson bretonne, histoire d'un naufrage, complainte » - 1938.

Comme beaucoup de diseurs de l'époque, René Devilliers a sacrifié au thème très en vogue alors : les imperfections techniques de la radiodiffusion.

10- Jean Tranchant : En vous attendant sur les ondes

(J. & J.H. Tranchant) Disque 78 tours Pathé PA 1902. Février 1940.

C'est la séquence sentimentale de notre compilation ! Honoré Jean Matthieu Tranchant (1904-1972) était chanteur, auteur-compositeur, peintre et affichiste. Auteur « à femmes », il écrivit d'abord pour Lucienne Boyer ou Marlène Dietrich, avant de composer et d'écrire pour lui-même comme « Ici l'on pêche » (1934). « En vous attendant sur les ondes » a été enregistrée le 2 février 1940. La qualité du pressage est excellente, cela ne durera pas, la gomme-laque de qualité employée par l'usine Pathé de Chatou va se raréfier au cours des années de guerre.

Image sur : https://www.discogs.com/Jean-Tranchant-En-Vous-Attendant-Sur-Les-Ondes-Le-Chant-Du-Bonheur/release/14090679

11- Hommage à Branly (extrait)

(Auteur et interprète anonymes) Disque acétate microsillon 33 tours sans référence, copie du document original d' d'avril 1932.

Le 25 avril de cette année 1932, le Poste Parisien inaugure son nouvel émetteur d'une puissance de 60 kw, devenant ainsi le diffuseur le plus puissant d'Europe, implanté près de Limours, ainsi que son nouveau studio avec un auditorium de 200 M2 installé sur les Champs-Élysées. La cérémonie a lieu en grandes pompes avec la présence du ministre des PTT et du commerce, du Maréchal Pétain et autres personnalités en vue comme Sacha Guitry, sans oublier le président Paul Doumer pour le soirée de gala qui a suivi.

Sur le document que nous présentons ici, un speaker anonyme rend à Édouard Branly (1844-1940) ce qui n'appartient pas à César. En effet ce médecin et physicien français fut le créateur du fameux radioconducteur, perfectionné ensuite en cohéreur, appellation contestée par Branly.

Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Branly#Radioconducteur_ou_coh%C3%A9reur_? Et : https://www.media-radio.info/radiodiffusion/index.php?radiodiffusion=France&id=70&cat_id=14

Bonus :

https://drive.google.com/file/d/1pGewfgVU2UIZRucRLRWHA7uYUoL6xt8f/view?usp=sharing

12- Jo Bouillon & son orchestre : Sketch radio – parlé et chanté.

(M. Elloy / E. Stern / J. Bouillon) Disque 78 tours Pathé PA 993. Septembre 1936.

Joseph dit Jo Bouillon (1908-1984) était un violoniste, chef d'une formation « Jo Bouillon et son orchestre » qu'il a dirigée de 1936 à 1947, année où il décide de se consacrer à l'accompagnement de son épouse Joséphine Baker. Le couple est ensuite connu pour avoir adopté 12 enfants d'origines différentes dans leur fameux château des Milandes, en Dordogne.

Le 03 septembre 1936 ce « Sketch radio » - citant une fictive « Radio Pathé » - fut enregistré, tournant en une sympathique dérision le monde radiophonique.

13- Sergelys & Paulette D'Angy : Au son des disques Polydor – Chanson publicitaire

(Harris / R. Joly) Accompagnement musical : Aris et son orchestre musette. Disque 78 tours Polydor 522949. Mai 1932.

La maison de disques Polydor est à l'origine une filiale de la célèbre Deutsch Grammophon Gesellschaft, compagnie de disques spécialisée dans la musique classique, fondée à Hanovre en décembre 1898. Polydor « Le disque de l'élite » naît en 1924 et attire de grands noms de la chanson de variétés comme Édith Piaf, Stello ou Ray Ventura. Jacques Canetti (1909-1997) en devint le célèbre directeur artistique artistique, plus tard « découvreur » de Boris Vian, Jacques Brel, Raymond Devos et beaucoup d'autres,,,

14- Gabriello : La radio – causerie humoristique (et publicitaire)

(Gabriello) Disque Gody 10918, année 1934

André Adrien Marie Galopet dit Gabriello (1896-1975) était un comédien, chansonnier et auteur de sketches, père de Suzanne Gabriello (1932-1992), comédienne et chanteuse humoristique. Ce personnage à la réputation de bon vivant a joué dans près de 150 films comme « Millionnaires d'un jour », d'André Hunebelle en 1949 ou « Faites-moi confiance », de Gilles Grangier en 1954.

Gabriello a cédé aux sirènes de la publicité comme dans ce monologue pour le compte des postes Gody « Avec Gody jamais d'ennuis ».

Écoutez l'autre face de ce 78 tours avec la chanson pour Gody.

https://drive.google.com/file/d/1L7_1r5eVnMkqFoNdrnZKTytxltmAjh7d/view?usp=sharing

15- La Houppa : Radio cocktail

(P. Alberti / A. Mario) Orchestre : Georges Briez. Disque Idéal 13094, avril 1936.

Marcelle Craponnier, dite La Houppa (1900-1987), comédienne et chanteuse, a eu des accointances avec le monde du cyclisme puisqu'elle chanta pour les célèbres « Six jours » en 1936. Habituée des studios de radio, cette artiste à la houppette blonde (d'où son pseudonyme) a chanté pour Le Poste Parisien, Paris-PTT ou Radio Tour-Eiffel. Ses chansons étaient « légères », telles « As-tu ton pou ? » ou « C'n'est pas l'argent qui fait l'bonheur », idée reprise par le groupe vocal Les Parisiennes en 1966.

16- Maurice Chevalier (1888-1972) : Baptême de Radio-37

(M. Chevalier) Disque acétate sans réf. Septembre 1937.

Apparue à la rentrée, Radio 37, dont l'actionnaire principal est le journal Paris-Soir et malgré un lancement assuré par l'Homme au canotier le dimanche 5 septembre, cette station aura du mal à s'imposer, faute de moyens. Et cela en dépit de la participation régulière en tant qu'animateur de Jean Tranchant, autre grande vedette de la chanson à cette époque, qui était même devenu une « exclusivité radio 37 ».

Ses prestations sur Radio-Paris lui vaudront quelques ennuis à partir d'août 1945 avec le Comité d'épuration (*)

(*) D'après Matthieu Moulin « Au bon vieux temps de la TSF » et Gérard Roig « Phonoscopies ».

17- Orchestre Jazz Sonora : Un petit coin d'amour.

(J. Dallin) Orchestre dirigé par Raoul Labis. Disque Sonora 8744, année 1933.

Cet enregistrement commence par une présentation technique du nouveau réglage Sonora : « Le contrôle de volume », Cette marque, très prisée des collectionneurs , a d'abord été spécialisée dans la fabrication de carillons – d'où son logo représentant une cloche – et s'est ensuite lancée en 1909 dans la vente de phonographes fabriqués par la société suisse Paillard. D'origine américaine, la marque s'implante en France à la fin de la décennie 1920. Les radios, d'abord importées des États-Unis sont désormais fabriqués en France dans l'Usine de Puteaux. (*)

(*) D'après Le Grand livre de la TSF, édition Radiofil 2007.

18- Pauley & Marcel Vallée : Les bienfaits de la TSF

(Pauley / Quinel) Avec Micheline Bernard et Chevillot. Disque 78 tours Polydor 521803. Octobre 1930.

Paul Eugène Louis Marien dit Pauley (1886-1938) faisait davantage envie que pitié ! Son physique très enveloppé faisait merveille dans les nombreux films, pièces de théâtres et opérettes dans lesquels il a joué. Son répertoire de « chansons idiotes » était proche de celui de Dranem. En 1931, ses imitations de Lucienne Boyer étaient très appréciées du public.

Marcel Alexandre Armand Vallée, dit Marcel Vallée (1880-1937) a commencé sa carrière d'acteur de cinéma muet, dirigé par Max Linder. En 1936, il forma un duo avec son ami Koval pour une réclame Saint-Raphaël Quinquina. (*)

(*) D'après Matthieu Moulin « Au bon vieux temps de la TSF » et Gérard Roig « Phonoscopies ».

19– Publicité : Disques et machines parlantes Pathé

Disque 80 tours Pathé sans référence, année 1919.

Nous voici en 1919. Avec grandiloquence et sur des airs traditionnels de la chanson, le speaker nous vante les mérites des productions Pathé. Cet enregistrement a été réalisé en gravure verticale acoustique, sans amplification électrique, avec un sillon à largeur constante et à profondeur variable. A la fin de la décennie 1920, l'enregistrement électrique sera employé, le sillon à profondeur fixe et à largeur variable deviendra la norme, la vitesse passera alors à 78 tours par minute. Ce format sera définitivement abandonné en France le 1er janvier 1957, le microsillon vinyle s'étant alors imposé depuis plusieurs années.

Pour connaître l'histoire de l'usine Pathé-Marconi de Chatou :

https://www.resmusica.com/2016/08/07/pathe-marconi-a-chatou-une-usine-partie-en-fumee/

Et pour tout savoir (ou presque!) sur l'histoire de disque :

http://www.usineasons.com/articles/les-78-tours

20- Georgius : Daniel Pinoche « La chanson du speaker radio » (1ère partie)

(Georgius / Clarel) Orchestre : Lucien Pipon. Disque 78 tours Pathé PA 1638, novembre 1938.

Georges Auguste Charles Guibourg dit Georgius (1891-1970) fut une très grande vedette à l'entre-deux guerres avec un répertoire humoristique exprimé avec une verve incroyable. Sa carrière avait pourtant commencé en 1908 avec un répertoire « pleurnichard et pompier » (dixit l'intéressé ) ! On se souvient des ses chansons : « Sur la route de Pen'zac » (1930), « Au lycée Papillon » (1934) ou « Ça s'est d'la bagnole » (1938), année où Georgius est inspiré par le métier de reporter radio avec l'histoire de « Daniel Pinoche ».

Pour écouter la 2ème partie de « Daniel Pinoche :

https://drive.google.com/file/d/189ADoVbH59nEV0Nj1YLSQLUZC0UzZt4b/view?usp=sharing

21- Publicité Disques Teppaz technique Spatio-Dynamic (extrait)

(Auteur et speakers anonymes). Disque 33 tours 17 cm Teppaz ER 6, vers 1959.

Marcel Teppaz (1908-1964), industriel lyonnais, se lança en 1937 dans la fabrication d'amplificateurs pour sonorisation industrielle. En 1941, il créa le lecteur de 78 tours à entraînement électrique et en 1952 inventa l'électrophone-mallette avec haut-parleur incorporé dans le couvercle. L'arrivée du modèle Oscar connaîtra un immense succès et reste emblématique de la période « yéyé ». Fabriqué de 1958 à 1964, il était d'un prix abordable, vite adopté par un public de jeunes.

La marque Teppaz lança aussi un label de disques qui n'arrivera jamais à percer véritablement sur le marché de la musique. Pour promouvoir ce label, Teppaz édite un petit 33 tours publicitaire avec comme argument la technique « Spatio-Dynamic, distribué gratuitement.

Écoutez l'intégrale du disque publicitaire :

https://drive.google.com/file/d/1Sa8v8nYZZoyyg2fIsZtl67riAImDM6io/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/1OziRteyI3Off5iJ-7cK-TEgWFflxDww_/view?usp=sharing

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Teppaz

22– Publicité Poste Pathé 60 – 5 lampes.

(Auteur et speaker anonymes) Disque 78 tours sans N°, vers 1935

L'argumentaire annonce 162 opérations de contrôle au cours de la fabrication! Poste « toutes ondes », ses performances sont annoncées comme remarquables en ondes courtes, époque coloniale oblige…

23– Publicité juke-box Eden-Ami (Extrait sketch)

(Auteur et interprètes anonymes) Disque souple 33 tours 17 cm monoface sans réf. Vers 1959.

Grande concurrente de Teppaz, la marque Eden proposait un large choix d'électrophones en mallettes fabriqués par les établissements Marcel Dentzer à Montreuil-sous-Bois (Seine). Comme pour Teppaz avec le modèle « Oscar », Eden avait son modèle-vedette, l' « Eden 24 » à 4 vitesses et amplification à lampes.

A la fin de la décennie 50, cette marque s'est alliée avec le fabricant de juke-box « Ami » pour proposer le « Continental 200 », remarquable par sa partie haute en forme de radar.

Écoutez l'intégrale de ce sketch publicitaire :

https://drive.google.com/file/d/1sUMhMlbVQMg83f8DFTEVH2YJsYdMCOIw/view?usp=sharing

24– Ouvrard : Amour et TSF

(H. Malfait / L. Bousquet) Disque 78 tours Pathé X-3794, décembre 1929.

Gaston Ouvrard, dit Ouvrard (1890-1981) était le fils d'Éloi Ouvrard, lui-même artiste comique-troupier, style qu'il lança en 1877. Ouvrard fils continua donc dans ce style et connût l'apogée de sa carrière dans la période 1925-1935. Tout le monde se souvient de son énorme succès « Je n'suis pas bien portant (J'ai la rate qui s'dilate...) » en 1934. Toujours adepte du vire-langue, Ouvrard s'est adonné aux joies sans-filistes avec cette chanson « Amour et TSF ».

En savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Ouvrard