Le désir et le lien

Le désir est le lien

où l’amour devient lierre.

Je saoule à son regard mes lisières de nuit noire ;

je l’entends qui gémit et délivre mes doigts.

Et tant et peu se donne

que toujours je m’étonne

que les grains de sa peau, sous ma main, s’abandonnent,

abreuvant les déserts

où ma vie s’emprisonne.